Capitale

Il n’y a pas d’accord international sur la question. La loi israélienne établit que Jérusalem est la capitale de l’Etat (1980), ce que refuse la résolution 478 du Conseil de sécurité des Nation Unies. L’Allemagne et les USA reconnaissent à Israël Jérusalem pour capitale. La France (suivie par l’UE) souhaite que la ville soit la capitale d’Israël, mais aussi celle d’un Etat palestinien indépendant. Pour la Chine, Israël n’a pas de capitale officielle. Les représentations diplomatiques étrangères sont, pour la plupart, installées à Tel-Aviv.

PIB

En 2008, 28 365 dollars US par habitant (France, 36 614 dollars US par habitant).

Point culminant

Le mont Méron (Har Meron), en Galilée, 1 208 mètres.

Superficie

20 406 km² (hors Golan et Jérusalem est), soit environ les deux-tiers de la Belgique.

Climat

Sur la côte (Tel-Aviv, Haïfa), climat méditerranéen classique : longs étés chauds et secs, adoucis par la brise marine, hivers humides et cléments. Beau printemps, bel automne. Dans les régions septentrionales et centrales (Galilée, Jérusalem), d’une altitude généralement plus élevée, l’hiver est mieux marqué, froid et humide, l’été est chaud et aéré. Les parties orientales basses et le désert du sud ont des étés torrides (de mai à septembre) et des hivers très doux et secs. Eilat : deux périodes propices, mars-avril et novembre-décembre.

Géographie

L’extension et la sécurité des frontières d’Israël sont des problèmes non encore résolus. Quoi qu’il en soit, le pays a pour voisins le Liban (au nord), la Syrie (au nord-est), la Jordanie (à l’est et au sud-est) et l’Egypte (au sud-ouest). La Cisjordanie (à l’est) et la bande de Gaza (au sud-ouest) sont administrées par l’Autorité palestinienne. L’annexion du plateau du Golan (1981) n’a pas été reconnue par la communauté internationale. La façade méditerranéenne court sur 273 km ; le pays dispose, également, d’un débouché sur la mer Rouge, à Eilat. La Galilée, au nord, est un massif montagneux où quelques cours d’eau ont permis le développement de l’agriculture. Dans la partie centrale, les monts de Judée (Cisjordanie) culminent à 1 000 m environ. Le plateau de Jérusalem descend à l’ouest vers la plaine côtière. A l’est, la vallée du Jourdain est la plus basse du monde ; le fleuve s’écoule, selon un axe nord-sud, du mont Hermon à la mer Morte (417 m sous le niveau de la mer), via le lac de Tibériade. Au sud, s’étend le désert rocailleux du Néguev.

Economie

Si l’économie israélienne est largement ouverte, le secteur public n’en demeure pas moins important. Le haut niveau de qualification de la main d’œuvre a doté le pays d’un appareil productif de premier rang. Le système bancaire et les infrastructures sont solides. Des ressources naturelles limitées, des compétences et des investissements ont déterminé le développement de techniques de pointe dans tous les domaines : agriculture, biotechnologies, chimie, plasturgie, aéronautique, électronique, télécommunications, logiciels… Dans cette optique, les investissements dans la recherche et le développement sont considérables. Toutefois, en dépit de ces réussites, 11% de la population relève encore de programmes d’aide alimentaire.

Faune & Flore

La situation du pays permet que l’on trouve aussi bien des plantes alpines (dans les montagnes septentrionales) que des plantes du désert. Le papyrus a en Israël sa limite nord et la Pivoine officinale (Paeonia mascula) sa limite sud. Les zones de montagne et la Galilée ont des couverts de chêne kermès ; les platanes poussent dans les parties humides de la Galilée ; le Néguev est piqué de Pistachiers atlantiques. L’iris de Sibérie, le mimosa, l’arum, les cistes et les genets fleurissent au printemps. A la fin de l’été, ce sont les crocus et les scilles. Cyclamens et anémones éclosent entre décembre et mars, puis viennent les lupins bleus et les soucis. Les montagnes abritent le bouquetin de Nubie ou la gazelle de montagne (3 sous-espèces : gazella, acaciae et merrilli). Dans les forêts, les renards et les sangliers sont abondants. Les léopards sont plus rares. Caméléons, iguanes, lézards, salamandres tiennent leur rang dans différents milieux. Des oiseaux ? Alouette pispolette, Vautour moine, Bécassine sourde, Rossignol philomèle, Buse féroce, Outarde houbara, Caille des blés, Chevalier gambette, Oie cendrée, Geai des chênes, entre (nombreux) autres…
Contactez un spécialiste de l'Israël