Chaque conseiller spécialiste, avec sa personnalité et ses expériences sur place, vous offre un regard averti et empreint d’humanité sur cette destination-passion. Ils répondent ici aux questions que vous vous posez en préparant votre voyage. 


Je dispose d’une semaine, c’est mon premier voyage en Egypte, par quoi commencer ?  

Agnès : Je conseillerais un séjour au Caire, et une croisière sur le Nil, en passant par Assouan, en neuf jours. Les paysages sont superbes, lesscènes de vie, le rythme de la navigation, c’est parfait !

Bateau vapeur, le Steam Ship Sudan ou bateau à voile, la Flâneuse du Nil, quel bateau pour quel voyageur ?

Agnès : Le Steam Ship Sudan pour un premier voyage en Egypte qui alliera des découvertes culturelles et un rythme de voyage agréable sur un bateau mythique. La Flâneuse pour un énième voyage en Egypte, pour visiter loin de la foule villages, marchés ou sites méconnus : idéal en famille ou entre amis, puisque l’on peut privatiser le bateau.

Quel est le voyage idéal en couple ? Pour quelles raisons ? 

Claire : Une croisière à bord du Steam Ship Sudan ou de la Flâneuse, forcément romantique ! Ou un séjour à Louxor, Assouan et Abou Simbel : Louxor pour un superbe hôtel en bord de Nil, Assouan pour une balade en felouque sur le fleuve et le coucher de soleil sur les dunes, et Abou Simbel pour le côté plus confidentiel dans la maison d’hôtes de Fikri El Kashef. 


Quel est l’itinéraire égyptien idéal à prévoir avec ses enfants ?

Nadège : Pour les moins de sept ans (âge minimum pour le Steam Ship Sudan et La Flâneuse), on privilégiera une ou deux étapes seulement en évitant le Caire. Par exemple, une semaine à  Louxor dans un hôtel avec piscine où l’on peut tranquillement visiter les sites majeurs, et profiter l’après-midi des jardins du Old Winter. A partir de  sept ans, un passage au Caire devient obligatoire pour les pyramides et le trésor de Toutankhamon ! On peut le prolonger par une courte croisière sur le Nil. Sur le Steam Ship Sudan, les explications du guide sont adaptées aux enfants, sur la Flâneuse ils apprécieront le rythme de navigation, plus lent.  On finira par la mer Rouge pour décompresser en famille, et par un baptême de plongée au milieu des poissons clowns !


Quelle est la meilleure période ?

Sylvie : L’idéal c’est de septembre à mai mais certains adorent voyager l’été, les sites sont calmes, on visite le soir et sur les bateaux (climatisés) il y a toujours un petit vent frais. Il faut vivre à l’égyptienne, tôt le matin et tard la nuit. L’après-midi, sieste et piscine obligatoires !

Comment caractériser les Egyptiens ?

Isabelle: Les Egyptiens sont accueillants, drôles, espiègles, patients…

Quel est l’intérêt de Louxor en dehors des temples ?

Nadège : C’est une ville très reposante. Elle mérite qu’on y passe deux jours  à flâner sur la terrasse du Winter Palace,  visiter le temple de nuit (très romantique), louer un vélo et s’y balader.


Une idée originale pour découvrir la Thèbes des pharaons?

Isabelle : Visiter les lieux au petit matin, par les airs… en montgolfière ! Une perspective inoubliable. Sous vos pieds défilent le Nil, la ville et les champs, le temple et l’allée des sphinx. Un spectacle époustouflant.


Quelle est la durée idéale pour visiter le Caire ?

Anne: Comptez deux jours minimum. Une journée consacrée aux sites antiques autour du Caire (Memphis, Saqqarah, Guizèh),  et une autre pour le Musée du Caire et le quartier islamique.Mais je dirais que trois jours est la durée idéale pour avoir un aperçu des différents quartiers de la ville! On pourra notamment découvrir le quartier copte (églises, Musée copte), ou consacrer une autre journée aux trésors fatimides du Caire avec notamment le musée d’art islamique, qui vient de rouvrir ses portes après 6 ans de rénovations dirigées par le designer français Adrien Gardère. Le bâtiment, édifié en 1903, rassemble pas moins de 1700 pièces datées entre le VII et le XIXe siècle. On peut scinder le séjour en deux en laissant la visite du musée égyptien pour la fin. La visite est bien plus intéressante après avoir vu les temples in situ dans la vallée du Nil.

Avec deux ou trois jours de plus, quelle escapade ajouter ?

Anne : Le charme du Caire ne se dévoile pas en un jour. Au premier abord, la ville paraît fatigante, grouillante, polluée. Prendre plus de temps vous permettra d’approcher ses secrets.Sur un long week-end, on peut ajouter la visite de la pyramide de Meidoum , et si on dispose de deux ou trois  jours supplémentaires, une escapade à Alexandrie ou dans l’oasis du Fayoum en passant par les pyramides de Dashour. 


La durée idéale d’un séjour dans les oasis ?

Mamdouh : Prévoyez un minimum d’une semaine, avec trois ou quatre jours à Siwa. Un voyage dans le désert ne s’envisage pas en étant pressé. Il faut prendre le temps d’apprécier le caractère méditatif des lieux. 


Outre situation exceptionnelle, Le Caire connaît-elle des problèmes d’insécurité? 

Mamdouh : Pas plus que Paris. Une chose à savoir en Egypte, comme dans tous les pays du Proche-Orient, tout le monde se mêle de tout ! L’indifférence n’existe pas.Quelqu’un vous importune dans la rue, un faux guide est un peu insistant : il y a toujours quelqu’un qui viendra voir si vous avez besoin d’aide.


Qui sont les coptes ?

Marie : Les coptes sont les chrétiens d'Egypte. Etymologiquement, copte signifie  Egyptien, un dérivé du mot grec Aiguptios , terme que les Grecs utilisaient pour désigner les autochtones. Avec l’arrivée de l’Islam en Egypte, ce terme a évolué en Qibt  qui signifie chrétien d’Egypte en arabe, pour se transformer finalement en copte avec les occidentaux. Aujourd’hui, les coptes ne représentent officiellement plus que 10% de la population égyptienne, nombre d'entre eux ont immigré, essentiellement aux Etats-Unis, en Australie, au Canada.


Quel itinéraire pour découvrir l’Egypte copte? 

Marie : Je conseille de visiter tout d’abord au Caire le quartier copte et son musée. Au nord du Caire, les monastères du Wadi Natroun, fondés au IVème siècle, demeurent les gardiens des traditions coptes. A 200 kilomètres au nord de Louxor, on peut ensuite visiter au monastère El Mahreq, la plus ancienne des églises dédiées à la Vierge en Egypte. A l’ouest de Louxor, à l’oasis de Kharga, El Bagawot est l’une des premières nécropoles chrétiennes au monde. Enfin, on terminera ce séjour par la  visite des monastères coptes de Saint Paul et Saint Antoine sur les bords de la mer Rouge.


Peut-on combiner Le Caire, croisière, désert et plongée dans un même voyage ?

Combien de temps faut il alors prévoir ?

Marie : Cela est envisageable si vous disposez d’au moins 3 semaines. Après la visite du Caire, vous rejoignez Louxor par les oasis en traversant le désert Blanc. A Louxor, vous embarquez pour quelques jours de croisière sur le Nil à bord du Steam Ship Sudan ou de la Flâneuse du Nil puis vous terminez par un séjour au bord de la mer Rouge, à l’Oberoi Sahl Hassesh le meilleur hôtel de la côte !

A qui s’adresse un voyage dans le Sinaï ?

Marie : Au voyageur en quête de spiritualité, au sportif qui verra dans l’ascension du mont Moïse un défi, ou tout simplement au voyageur souhaitant combiner mer, désert et culture.
La gentillesse du peuple égyptien fait partie du charme du pays.Grâce à la spontanéité propre aux Egyptiens  voulant toujours faire plaisir et accueillir  au mieux leurs hôtes, nous avons pu mettre en place avec Nasser Kenawi, directeur de Voyageurs Egypte, un service Conciergerie pour répondre à toutes  vos attentes. Grâce à Nasser et son équipe, nos voyageurs sont reçus comme des amis depuis 25 ans.
Réserver une partie de pêche sur le lac Nasser, un vélo à Louxor,  une soirée à l’Opéra du Caire, assister à un cours de danse orientale dans un appartement cairote, ou célébrer une messe copte. 
Obtenir l’adresse d’un souffleur de verre, rencontrer un spécialiste de la culture nubienne, visiter Karnak avec un archéologue, décrypter les hiéroglyphes et les dynasties grâce à nos guides égyptologues, vibrer aux sons des tambours soufi.  


Partir avec le timbre du visa en poche pour éviter l‘attente à l’arrivée au Caire.

Quelles sont les règles de savoir vivre à observer ?

Claire : De façon générale, se déchausser avant d´entrer dans une pièce, surtout lorsque l´on voit des chaussures déjà déposées près de la porte. Les femmes éviteront les tenues trop décolletées ou trop courtes, et les hommes éviteront les shorts. Si l´on est invité à partager un repas familial, on attendra pour commencer que le maître de maison ait dit : « bismillah ! »  (au nom de Dieu) ; on mangera de la main droite et on goûtera à tout, sans pour autant se croire obligé de finir son assiette. Enfin, on ne photographiera jamais une personne sans lui en avoir demandé l´autorisation. 


Les femmes seules sont-elles bien accueillies ?  

Agnès : Même si dans la culture égyptienne une femme voyage rarement seule, les femmes européennes sont bien accueillies. 


Existe-il des inconvénients à voyager durant le Ramadan ?

Agnès : Le mois de Ramadan amène des changements dans le rythme de la vie locale. En Egypte, chrétiens  et musulmans se côtoient depuis des siècles et chacun respecte les fêtes religieuses de l’autre. Un Egyptien musulman ne sera pas choqué de voir un voyageur chrétien déjeuner, mais par respect, on évitera de manger, boire et fumer en public pendant la journée. La vie tourne un peu au ralenti souvent jusqu'en milieu de journée. En revanche, les soirées du Ramadan, marquées par la rupture du jeûne, livrent une atmosphère unique.  A noter, les horaires modifiés des sites et musées, spectacles, souks, boutiques. La majorité des restaurants restent ouverts et les hôtels suivent leur rythme habituel. La fin du mois de Ramadan se conclut par l’Aïd, trois jours de fête où les horaires des sites peuvent être également modifiés. Enfin, sachez que pour les années à venir le Ramadan aura lieu en été.
Au restaurant, dans les bars, peut-on commander de l’alcool ?Anne : Oui dans de nombreux restaurants. On trouve notamment du vin égyptien dont le fameux Jardin du Nil. A noter : sur la Flâneuse du Nil on ne vous proposera pas d’alcool, mais libre à vous d’en embarquer. 


Quelles sont les formalités d’entrée ? 

Mamdouh : Pour les ressortissants français, un passeport valable six mois après la date de retour et un visa sont obligatoires. Visa que l’on peut obtenir sur place mais que Voyageurs du Monde se charge d’obtenir pour ses clients.

Contactez un spécialiste de l'Egypte