Vous aimerez
  • Sillonner Basse-Terre, Grande-Terre et Terre-de-Haut : une chasse aux trésors naturels
  • Randonner, plonger, naviguer, bronzer, nager, déguster, pêcher, cueillir, surprendre, observer…
  • Une journée aux Saintes, un billet pour le mémorial de l'esclavage ACTe, une voiture, c’est déjà prévu !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, concierge sur place : les services Voyageurs

Contactez un spécialiste Guadeloupe 01 42 86 16 39

La Guadeloupe tous azimuts

Plus souvent qu’on ne pense, ce qui sépare réunit. C’est le cas de la rivière Salée, qui sépare Basse-Terre de Grande-Terre et réunit le Grand et le Petit Cul-de-Sac marin. La Guadeloupe a sa richesse de la proximité et de la dissemblance de ses parties. Volcanique, de relief marqué, luxuriante à l’ouest ; seulement bosselée et plus rase à l’est, plus développée aussi. Bordée de sables roux et noirs à l’ouest, blancs et blonds à l’est. Randonnée à l’ouest, sports nautiques à l’est, Vieux-Habitants et Saint-François ont chacun leur caractère mais, loin de s’exclure mutuellement, ils se complètent et s’appellent. Il n’y a qu’une Guadeloupe.
Vous le constaterez sur place au cours d’un voyage à deux temps, que vous pouvez, grâce à l’automobile, transformer en voyage polyrythmique. Et un joli jour à Terre-de-Haut des Saintes fait à tout cela un contrepoint délicieux. Alors, réserve de biosphère, marchés enfiévrés, décollage, madras, hamac, plages, vieux forts, biguine, zouk, chatrou, lambis, féroce, tourment d’amour, bois bandé, christophine, laissez-vous happer par la Guadeloupe.

Votre voyage

Vous descendez de l’avion et on vous remet les clefs de votre voiture, pas de passage au comptoir du loueur, formalités allégées au maximum, vous êtes tout de suite dans votre voyage. Un vrai plus. La route en Guadeloupe se pratique comme en métropole, avec juste un peu plus d’attention à des encombrements inopinés de la chaussée. Vos hôtels, chacun dans son genre, illustrent les vertus cool de la vie créole. Sous les feuillages denses des plantes tropicales à Vieux-Habitants, ou baigné par l’air de la mer (même s’il n’est pas pieds dans l’eau : vous auriez voulu une structure bétonnée des années 70 ?) à Saint-François, ils vous accueillent avec un sourire sincère et des services bien rendus. Avec ça, des tables qui seront parmi les bons souvenirs du voyage. La journée aux Saintes, au volant de la voiturette électrique de rigueur, donne à voir un de ces archipels qui ont fait la légende paradisiaque des Antilles. Il fallait donc l’inscrire à votre agenda. Et, comme tout éden a son revers, nous avons aussi pris pour vous un billet pour le mémorial ACTe, sur la darse de Pointe-à-Pitre : l’histoire de l’esclavage est passée par ici et il est bon de prendre la mesure des enjeux de réconciliation. Si, en cours de route, un désir imprévu ou un petit contretemps réclamaient un conseil ou un coup de main, vous utiliseriez les coordonnées de notre concierge sur place : l’impromptu est sa raison d’être.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Pointe-à-Pitre - Vieux-Habitants (Basse-Terre)

Accueil à l’aéroport et prise en compte de la voiture de location. Route pour Vieux-Habitants. Installation pour quatre nuits sur les hauteurs du bourg. On traverse un jardin exubérant et coloré pour prendre ses quartiers dans une villa de bois rouge, parfaitement équipée et cosy. Chambre, salon, cuisine, véranda et une salle d’eau-espace bien-être qui suggère de délicieuses paresses. On est là dans un écrin de verdure tranquille où la sensualité caraïbe commence séance tenante son œuvre émolliente. Les retours de plage barbecue sont glorieux ! Citronniers, cocotiers, bananiers se dressent tout autour de la maison comme les bons génies du lieu. Le premier dîner et le premier petit déjeuner sont prévus. Cela n’a l’air de rien mais, avec le monsieur qui est aux fourneaux, ça promet et ça tient !

JOURS 2 & 3

Vieux-Habitants

A Vieux-Habitants, vous êtes en Côte-sous-le-vent, la partie ouest de Basse-Terre, dont la nature et la culture ont gardé un vrai cachet d’authenticité. Au village-même, la plus vieille église de Guadeloupe, Saint-Joseph (XVIIIe et XXe siècles). En remontant la vallée verdoyante de la Grande Rivière des Vieux-Habitants, on découvre une caféière historique, dont les bâtiments (maison du maître, moulin, bonifierie, boucan à tiroir…) sentent bon Coffea arabica et les Antilles d’antan. La forêt tropicale et les mangroves du parc national de Guadeloupe montrent une belle santé et abritent une faune où se distinguent des immigrés bien adaptés, comme le raton laveur rakoun (Procyon minor) et la mangouste. Dans les rivières, on trouve l’ouassou (Macrobrachium carcinus), une crevette géante que l’on met parfois à cuire au lait de coco. La réintroduction du lamantin est en cours dans le domaine de Grand Cul-de-sac marin, une baie qui est, avec la Soufrière et les chutes du Carbet, l’un des sites emblématiques du parc. Quant à la réserve Cousteau, à Malendure, ses fonds coralliens en font l’un des spots de plongée les plus prisés des Caraïbes. Bref, avec aux pieds des palmes ou des chaussures de randonnée, il y a de quoi faire !

JOUR 4

Vieux-Habitants

Déjà prévu au programme - Les Saintes, Terre-de-Haut. Avec le billet ad hoc, on prend le bateau pour Terre-de-Haut. A l’anse du Fond Curé, on a devant soi une baie qui monte régulièrement sur le podium des classements internationaux, catégorie « paradis tropicaux ». On passerait volontiers son temps là. Cependant, on a à sa disposition une voiturette électrique. Avec cet engin discret, on peut aller dans tous les coins de Tèdého. Au morne Mire, par exemple, où il y a un jardin botanique et un vieux fort. Dans le premier, des succulentes et le désormais rare iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima). Les enfants vont aimer ce dragon pas trop gros et aussi adepte des bains de soleil que leurs parents. Le fort, baptisé Napoléon, date du Second Empire sous sa forme actuelle classée. Comme beaucoup de ces bâtiments militaires auxquels la guerre a fait faux bond, il a servi de prison. Aujourd’hui, il abrite un petit musée d’histoire des Saintes. Les différentes éminences méritent aussi une visite : le Chameau, première d’entre elles avec ses 304 mètres ; les orgues basaltiques du Pain de Sucre ; le morne Morel, qui garde la mémoire des amours saintoises du chevalier de Fréminville.
En option - Plongée aux Saintes.

JOUR 5

Vieux-Habitants - Saint-François (Grande-Terre)

Route pour Saint-François. Installation pour trois nuits dans un hôtel de style colonial immaculé dont toutes les chambres donnent sur la mer. La simplicité balnéaire de la décoration invite à vivre sans chichis. La grande piscine fait, entre sa terrasse et l’anse à la Barque, une étape bien agréable. Le petit déjeuner est servi dans la chambre, ou dans la salle à manger. Le souhaite-t-on, on peut se faire préparer un dîner 100% créole. Le service est ici à l’honneur de l’hospitalité guadeloupéenne.

JOUR 6

Saint-François

On ne se mettra pas en peine d’expliquer l’évidence : que ce soit aux Raisins clairs, à la Coulée, aux Salines, à la Gourde, la plage impose son rythme et ses jeux. Le sable est fin, blanc, chaud ; l’eau est transparente où le ciel met des bleus changeants… Un avant dans la mer, on chausse des palmes, on ajuste un masque et un tuba et on va espionner ce qu’il y a sous la surface : cerveau de Neptune, sergent-major, baliste, hamlet timide, demoiselle à queue jaune… A Saint-François même, la tournée des cases en révèle de très mignonnes. On pousse jusqu’à la pointe des Châteaux, où les vents sont tumultueux. La voiture permet de sillonner l’île, d’aller à Pointe-à-Pitre admirer les structures métalliques du marché central (1873-1874) et de l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (1876). Ou le fort Fleur d’épée (1750-1763), au Gosier. Ou une distillerie de rhum, au Moule.

JOUR 7

Saint-François

Déjà prévu au programme - Billet pour le mémorial ACTe. Inauguré en 2015, cet établissement ambitieux est installé, au sud de Pointe-à-Pitre, sur les terrains de l’ancienne sucrerie Darboussier. Granit noir, immense résille d’aluminium anodisé, le bâtiment a de l’ampleur et du mouvement. Nul doute qu’il devienne emblématique. L’exposition permanente retrace l’histoire globale de l’esclavage, avec tous les moyens de la muséographie contemporaine. Immersion, images de synthèse, interactivité impliquent le visiteur dans le parcours et sollicitent sa sensibilité. Les travaux d’artistes contemporains, comme les Guadeloupéens Thierry Alet et Shuck One, par exemple, sont intégrés au dispositif mémoriel. Le parti pris de mise en valeur des résistances à l’esclavage imprime une vraie dynamique à l’ensemble.

JOUR 8

Saint-François - Pointe-à-Pitre - vol de retour

Route pour Pointe-à-Pitre. Rendu de la voiture à l’aéroport et vol de retour.

A la carte

Plongée aux Saintes

A Pointe Cabrit, ce sont les poissons chirurgiens, trompettes, demoiselles ; à la Bombarde, les mêmes et des gorettes, des langoustes ; aux Grottes de Zozio, des pisquettes, des hachettes cuivrées, des éponges ; à Sec du Grand Ilet, des castagnoles et des poissons-limes gribouillés ; à Pointe à Vache, des pagres, des mérous, des thazards ; à Ti-Pâté, des éponges et des gorgones. Pour ne citer à propos de chaque spots que quelques espèces, qui ont autour d’elles ne serait-ce que leurs proies et leurs prédateurs. Les Saintes ont des eaux foisonnantes, colorées, transparentes. Qu’ils soient débutants ou confirmés, les plongeurs y éprouvent des émotions fulgurantes.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2000€ à 2400€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2100€/personne.
  • Le vol aller-retour pour Pointe-à-Pitre, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France à l’aéroport de Roissy
  • L’accueil et l’assistance à l’aéroport de Pointe-à-Pitre
  • La location pour 7 jours d’un véhicule de catégorie C
  • Les 4 nuits à Vieux-Habitants, à la Cousinière, en villa double, logement seul
  • Un dîner à l’hôtel et un petit déjeuner ; une journée aux Saintes (billet bateau aller-retour)
  • Les 3 nuits à Saint-François, à l’hôtel Amaudo, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Un billet d’entrée au mémorial ACTe
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1420002
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Guadeloupe

    Vous aimerez aussi