Transport par la route

Bon état général du réseau routier. Cependant, on conduira prudemment : les routes de campagne sont souvent étroites et encombrées. En cas d’accident impliquant un tiers, un constat de police est obligatoire. Les panneaux portent en général la transcription des noms en alphabet latin. La circulation dans les grandes villes demande une certaine habitude, ce qui la fait déconseiller aux voyageurs (on prendra plutôt le taxi). Vitesses autorisées : 50 km/h en ville, 90 km/h sur route, 110 km/h sur voie rapide et 120 km/h sur autoroute.

Transport en Taxi ou Loueur

Les scooters, qu’on loue un peu partout (permis auto requis), sont une manière très agréable de se déplacer, surtout dans les îles. Nombreuses agences de location de voiture ; il est toutefois préférable de réserver avant le départ car, en été, les véhicules peuvent manquer.

Transport en train

Le réseau ferré grec dessert les villes principales, il est en cours de modernisation. Le train peut être une façon originale de se déplacer, mais l faut alors s’armer de patience. Les bateaux sont, en revanche, le moyen ordinaire pour se rendre dans les îles (ou d'une île à l’autre). Il en existe deux types principaux : les ferries, qui transportent marchandises, voitures et passagers, et les hydroglisseurs, qui n’embarquent que des passagers. Le confort à bord est simple, voire… spartiate. La mer est parfois agitée, particulièrement en période de meltemi (vent du nord, qui souffle en été). La météo provoque de fréquents changements d’horaire.

Transport en avion

L'aéroport principal est celui d'Athènes. Les compagnies Olympic Airlines et Aegean Airlines proposent de nombreux vols intérieurs. Pour se rendre dans les îles, ou d'une île à l'autre, le bateau est, en général, la meilleure solution.

A découvrir

Contactez un spécialiste de la Grèce