Vaccins obligatoires

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, il est important d’être protégé contre diphtérie, tétanos, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), poliomyélite, hépatites A et B.

Paludisme

Le paludisme, qui avait complètement disparu, réapparait épisodiquement par petites épidémies locales. Aucun traitement préventif n’est requis, mais une protection efficace contre les piqûres de moustique sera d’autant plus utile que la dengue et la maladie du Nil (West Nile) peuvent sévir.

Autres risques

Si, comme dans tous les pays d'Europe, le voyageur n'est pas exposé aux risques sanitaires « exotiques », les risques comportementaux ou environnementaux peuvent être les mêmes qu'ailleurs. Méfiance redoublée vis à vis des tiques, qui ont été récemment responsables, en zone rurale, d'épidémies locales de fièvre Crimée-Congo. Puisque les répulsifs anti-moustiques ont une action discutable sur les tiques, on portera, en randonnée, des vêtements couvrants. Le soir, on cherchera des stigmates de morsure.

Infos pratiques

Les infrastructures sanitaires sont, bien sûr, satisfaisantes partout, mais le coût des soins dans certaines structures privées réclame que l’on vérifie toutes les clauses du contrat d´assurance-assistance souscrit avant le départ.

Observations

Pensez à prendre, lors de votre séjour, dans un pays de l'U.E., la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) : elle permet de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos dépenses de santé (soins médicaux et pharmaceutiques, hospitalisations). Au moins deux semaines avant votre départ, demandez le formulaire à votre centre de Sécurité sociale. Toutes les informations concernant cette carte sont disponibles sur le site http://www.ameli.fr/

A découvrir

Contactez un spécialiste de la Grèce