Automne en Australie : filez vers Adelaïde, les vendanges vont commencer. Ou alors, choisissez le nord, à ce moment-là, il y fait doux. A Bali, c’est l’époque de rêve, le mois le plus doux de l’année, normal que vous ne soyez pas seul. Pas vraiment seul, non plus, en Grèce ou Croatie, et pourtant : il suffit de prendre une voiture et de s’éloigner de quelques kilomètres pour retrouver la paix, les maquis embaumés, les petites églises et les terrasses fraîches. Au Mexique, Juillet est pratiquement le seul mois sans jours fériés, mais pas sans fêtes. Et surtout pas sans musique.

TOP 5 DES DESTINATIONS DU MOIS DE JUILLET

Australie

Île continent légendaire, l’Australie fascine depuis toujours des générations de voyageurs et d’aventuriers. Hémisphère sud oblige, les saisons y sont inversées et le mois de juillet voit les températures nettement se rafraîchir dans le sud. Mais Sydney et Melbourne offrent tout de même de belles journées ensoleillées. Le désertique Centre rouge, si bouillant la journée, habille ses nuits d’une fraîcheur surprenante. La partie septentrionale de l’île, de Darwin à Cairns, répond d’une toute autre logique. Cette zone tropicale connaît un mois de juillet peu arrosé puisque au cœur de la saison sèche. Adélaïde prépare quant à elle ses imminentes vendanges.

Italie

En plein mois de juillet, la péninsule italienne brille de mille feux. Ceux du soleil bien sûr, omniprésent, et ceux de ses habits de lumière qu’elle revêt du nord au sud. Nul besoin alors de s’inquiéter de futiles interrogations météorologiques. Le ciel est bleu, voilà pour le décor, reste à choisir les lieux de cette escapade. Les collines toscanes et leur délicieux Chianti, les oliveraies de Sicile, les trulli des Pouilles, les vallées sauvages de Sardaigne… Les possibilités ne manquent pas. Événement populaire notable, les quartiers de Sienne s’affrontent lors du célèbre Palio durant la première semaine du mois estival.

Indonésie

Jouissant d’un climat équatorial, l’archipel indonésien voit le mois de juillet se positionner en pleine saison sèche. La météo y est donc généralement excellente sur l’ensemble des îles. Le généreux thermomètre fait de la période l’une des plus propices pour découvrir les volcans de Java, les rizières autour d’Ubud, les fonds marins d’Amed ou les plages désertes et paradisiaques de Lombok ou des Célèbes.

Costa Rica

Si au mois de juillet le ciel se charge de cumulus, le pays, lui, offre le champ libre au voyageur désireux de sortir des sentiers battus. Certes, la pluie risque parfois de jouer les troubles fêtes, mais n’est-elle pas après tout responsable de cette magnifique effusion de verdure ? La vallée centrale présente quant à elle l’avantage de jouir d’un « éternel printemps », qui lui assure une température constante autour de 20 °C. Les merveilles naturelles du Costa Rica trouvent aussi un écho marin, notamment à Tortuguero où la période est propice à la ponte des tortues. Un spectacle fascinant.

Norvège

En période estivale, la Norvège perd sa neige, du moins dans le sud, tout en conservant son charme. Juillet représente sans doute la meilleure époque pour découvrir les splendides paysages nordiques. L’Express côtier qui longe le littoral Atlantique tourne à plein régime entre deux immobilisations hivernales. C’est grâce à lui qu’on accède aux sublimes îles Lofoten. Dame Nature y règne en maîtresse des lieux, des montagnes boisées aux eaux émeraude des fjords. Lors du mois estival, le pays fourmille de festivals honorant la musique, la gastronomie et la culture norvégienne. Un véritable moment de récréation nationale pendant laquelle le thermomètre flirte parfois avec les 30 °C.