Pour l’Ouzbékistan, il faut se dépêcher. L’hiver approche, la récolte du coton bat son plein et le soleil enflamme toujours les coupoles de Khiva. Au Népal, il est difficile de trouver des sherpas. Normal, c’est le parfait moment pour aller faire de tour de l’Annapurna ou tutoyer l’Everest. En Tanzanie, les gnous reviennent dans le Serengeti, les lions vont se régaler. En Nouvelle-Zélande, les parcs nationaux refleurissent et les moutons passent à la tondeuse. Aux Seychelles, soleil, lagon, farniente...

TOP 5 DES DESTINATIONS DU MOIS D'OCTOBRE

Seychelles

Paradis éparpillé dans les eaux idylliques de l’océan Indien, l’archipel des Seychelles est l’un de ces endroits dont on revient durablement détendu. Et pour cause, les îles rivalisent de beauté et de cadres enchanteurs. Le mois d’octobre à Mahé et Praslin est loin des clichés maussades de l’hexagone. La saison sèche y joue les prolongations, juste avant de laisser la place aux pluies tropicales. Aussi, les températures sont idéales, ni trop chaudes, ni trop rafraîchies par les averses. La destination parfaite pour faire le plein de vitamine D sans effort.

Japon

La beauté naturelle du Japon est sublimée par l’arrivée de l’automne. Avec lui, le mois d’octobre apporte une teinte cuivrée magnifique aux forêts nippones, un phénomène que les Japonais appellent Koyo. Cette transformation des feuilles d’érables japonais donne lieu à une contemplation respectueuse. De l’électrisante Tokyo à l’impériale Kyoto en passant par les sommets du mont Fuji, le Japon a tellement à offrir au voyageur. Avec des températures d’une agréable douceur, la période est véritablement idéale pour découvrir le pays.

Australie

Pour faire le deuil de son été, rien de tel que de le prolonger sous d’autres latitudes. Le mois d’octobre australien offre des températures tout à fait agréables, malgré la persistance de quelques averses par endroit. Mais cette île continent est si vaste qu’elle offre des climats très contrastés, du nord au sud en passant par le désertique Red Center où, aux journées brulantes succèdent des nuits glaciales. Capitale culturelle du pays, Melbourne prend son rôle à cœur en ce mois d’octobre avec l’International Arts Festival qui célèbre musique, danse, théâtre et arts visuels.

Chili

En octobre, l’été chilien se tient dans les starting-blocks, prêt à inonder de soleil cette étendue longiligne bordant l’océan Pacifique. Les conditions climatiques sont donc favorables, particulièrement dans le centre du pays et autour de Santiago. Mais, de par sa forme si effilée, le Chili est avant tout une terre de contrastes, du désert d’Atacama, région la plus aride du monde, à l’île de Chiloé, lieu le plus humide de la planète. Cette beauté sauvage et l’aura mystique de l’île de Pâques marquent si durablement le voyageur qu’il reprend ensuite le fil de son automne hexagonal des étoiles plein les yeux.

Tanzanie

À cheval entre une saison sèche aride par définition et une saison humide aux pluies salvatrices, le mois d’octobre constitue un fantastique créneau pour visiter la Tanzanie. À cette époque de l’année, les gnous reviennent au cœur du parc du Serengeti après une migration vers le nord et le tout proche Kenya. Les lions s’en lèchent les babines et les photographes préparent leurs objectifs. La splendeur sauvage des contrées africaines n’atteint pas celle de l’imaginaire du voyageur, elle la surclasse allègrement.