Transport par la route

Réseau routier en bon état, dense dans le sud, moins serré dans le nord. Conduite à droite. Peu d’autoroutes, mais des routes express, sur lesquelles la vitesse est limitée à 80 ou 90 km/h (pour le reste : 50 km/h en ville et 110 km/h sur les rares tronçons autoroutiers) : on roule lentement en Norvège ; les excès de vitesse sont sévèrement sanctionnés (nombreux radars fixes). Les feux de croisement doivent être allumés de jour comme de nuit. Taux d’alcoolémie autorisé pour conduire : 0,2 gr. Port de la ceinture obligatoire à l’avant comme à l’arrière ; les enfants de moins de 12 ans n’ont pas le droit de s’assoir à l’avant. Les pneus d’hiver sont obligatoires du 1er novembre au 15 avril. Les trajets routiers comportent régulièrement des passages de fjord sur des bacs. Les indications de distance sont données en km. On notera que les routes secondaires peuvent être étroites et sinueuses, que des conditions météo difficiles favorisent l’apparition de nids de poule et que les passages d’animaux sauvages ou domestiques sont fréquents, alors, ouvrez l’œil ! Respectez les règles de stationnement, la police est intransigeante à cet égard.

Transport en Taxi ou Loueur

Nombreux taxis en ville. Très utilisés, malgré des tarifs élevés : on ne plaisante pas avec la prohibition de l’alcool au volant ! Les compagnies internationales de location de voitures sont présentes en Norvège, en plus des compagnies locales. Tarifs généralement élevés.

Transport en train

Le rail s’arrête à Bodo ; ensuite, des bus prennent le relai. Ou bien les bateaux de l’Express-côtier (Urtigruten), qui relient tous les jours Bergen à Kirkenes (34 ports desservis).

Transport en avion

Des vols quotidiens relient entre elles les principales villes du pays.

Idées voyages en Norvège

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de la Norvège