Norvège

Observation des aurores boréales en Norvège

Observation des aurores boréales en Norvège

Les aurores boréales sont visibles grâce à la rencontre des particules du vent solaire et des gaz de la haute atmosphère terrestre. Les particules solaires sont attirées vers les pôles, qui agissent comme des aimants puissants ; elles se heurtent à la couche supérieure de l’atmosphère, et s’embrasent. Où observer ce phénomène magique lors de son voyage en Norvège ?

 

Spectre émeraude dans la nuit noire, l’aurore boréale est un phénomène spectaculaire, qui déclenche la transe, la joie. Pris par la magie, ceux qui ont eu la chance de l’observer n’ont qu’une hâte : l’observer à nouveau. Les « chasseurs d’aurores » sont souvent pris dans une quête toujours renouvelée, multipliant les voyages, toujours plus au Nord. Les aurores boréales s’observent dans les régions polaires, dans un rayon de 2500 km, entre 65° et 75° de latitude, et mieux encore au-delà du cercle polaire arctique, en Alaska, sur la pointe sud du Groenland, au Canada, en Islande et dans le nord de la Scandinavie. Le grand Nord norvégien est l’une des régions au monde les plus propices à l’observation du fameux rayon vert.

1

Iles Lofoten

Archipel à la beauté brute, qui décline une vraie douceur de vivre au nord du cercle polaire. Pays de terres froides et de pêches miraculeuses - depuis plus de 1000 ans, chaque année, les pêcheurs de toute la côte norvégienne viennent ici en quête de l’or des Lofoten, le skrei, long cabillaud à chair blanche qui vient frayer dans les eaux de l’archipel de janvier à avril. Les paysages et les villages de pêcheurs avec leurs maisons de bois rouge sur pilotis, et leurs bateaux de bois clairs, sont à l’apogée au sud de l’île de Moskenes.

Moskenes

Bård Løken/www.nordnorge.com

2

Tromsø

Aux confins de la Norvège, géographie insulaire, rues en pente, battues par le vent de l’Atlantique, maisons de bois peint, 60 000 habitants : Tromsø est la plus grande ville établie à ces latitudes (69° 39’30’’Nord). C’est depuis le XIXème siècle point de départ des expéditions polaires, la porte de l’Arctique, ce qui en fait l’une des villes les plus fascinantes de Norvège, pour son histoire, et pour la place qu’elle occupe encore dans cette course au Grand Nord, avec son université et ses centres de recherche polaire (un détour indispensable pour ceux qui s’intéressent à l’aventure arctique : le Musée polaire). Ses habitants disent avoir la chance d’observer des aurores boréales sur le chemin de l’école, ou indiquent les parcs de la ville, éloignés de la pollution lumineuse. On peut aussi pousser un peu plus loin, jusqu’au fjord de Blasfjord, par exemple.

Aurore Boréale Tromso

Lyngsfjord Adventure

3

Cap Nord

On accède à l’île de Magerøya en empruntant un tunnel sous la mer. Ici la nuit polaire dure 3 mois ; en hiver, même les oiseaux désertent les lieux. De la ville la plus proche, Honningsvag, on emprunte les 20 km jusqu’au Cap Nord précédés de solides chasse-neige. Mythique bout de l’Europe, falaise noire de 307 mètres à pic sur la mer. 71°10’21’’.

Cap Nord

Lisa Chauprade

4

Spitzberg

Difficile d’aller plus au nord. Bien au-delà du cercle polaire arctique, au-delà même du cap Nord, la plus grande île de l’archipel de Svalbard. LE Grand Nord. 5000 ours blancs vivent sur l’archipel, peuplé aussi de renards polaires et de rennes du Spitzberg, de macareux, d’oies, de canards. A 900 kilomètres au nord de la Norvège continentale, et 1300 kilomètres du pôle Nord, Longyearbyen, le village le plus septentrional du globe, minuscule capitale du Svalbard, aux maisons de bois colorées offre des  conditions uniques pour observer les aurores boréales. On y vient aussi pour observer un autre phénomène naturel : la nuit polaire, qui dure ici de mi-octobre à mi-février. 

Spitzberg

Joël Le Coz

5

L’express côtier

Autre option, vous pouvez décider d’observer les aurores boréales depuis la mer, au large des côtes norvégiennes. Depuis 1893, l’Expresss côtier, véritable monument national, dessert tous les jours, toute l’année, 34 localités littorales, de Bergen, au sud-ouest du pays, à Kirkenes, à la frontière russe. Pourvu d’une flotte de 11 navires, il transporte courrier, marchandises et passagers, à travers lacis d’îles et fjords étroits, le long des côtes déchiquetées du grand Nord norvégien. Cette route maritime était jadis l’unique lien entre les mille et un petits ports norvégiens et le reste du monde, avec une mission de service public, désenclaver les villes côtières, qui n’a jamais pris fin, malgré le développement de l’avion. Lofoten, Tromso, Cap Nord, la route directe met six jours à rejoindre Kirkenes depuis Bergen, en 34 escales. Spectacle magique des aurores boréales observées depuis le pont, dans l’air froid et iodé, et qui se reflètent sur la mer.

Express Côtier

Trym Ivar Bergsmo/Hurtigruten

 

›› Quelle est la meilleure période pour observer des aurores boréales en Norvège ?

 

Photographie de couverture

OLIVIER ROMANO

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.