Capitale

Oslo.

PIB

En 2007, 60 400 euro par habitant (France, 29 800 euro par habitant).

Point culminant

Galdhopiggen, 2 469 mètres.

Superficie

384 822 km², soit environ 0,7 fois la France.

Climat

Grâce au courant chaud du Gulf Stream, la côte jouit d’un climat doux pour ces latitudes ; l’hiver, le froid est toujours plus vif dans l’intérieur. Les précipitations sont fréquentes toute l’année (neigeuses l’hiver, spécialement au nord). La meilleure saison pour visiter l’ouest est l’été ; il est, en revanche, chaud au centre et à l’est. Ski de fond possible tout l’hiver dans le sud ; à partir de mars-avril au nord (froid moindre, jour suffisant). L’extrême nord connait une période de nuit permanente de fin novembre à fin janvier, et une période de jour permanent de mai à fin juillet.

Géographie

La Norvège occupe la partie occidentale de la Scandinavie. Elle est frontalière de la Suède, à l’est, et de la Finlande et de la Russie, au nord et au nord-est. Le littoral s’étend sur plus de 2 500 km, bordé d’îles innombrables. Destination de randonnée renommée, les îles Lofoten se situent au nord du cercle polaire. Sur le continent, les Alpes scandinaves occupent 47% du territoire, auquel elles donnent un aspect spectaculaire. Les fjords (vallées glaciaires envahies par la mer) sont une forme majeure du paysage norvégien. Le plus long, le Sognefjord, au nord de Bergen, s’enfonce dans les terres sur 204 km (médaille d’argent pour la longueur, la médaille d’or allant au Scoresby Sund du Groenland). Le Geirangerfjord (15 km, une « branche » du Storfjord) et le Naeroyfjord (20 km, sur le Sognefjord) sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nombreux lacs jusqu’au cercle polaire. Le nord est de moins haut relief (400 m d’altitude moyenne). Mer et montagne se combinent donc en une grande variété de paysages. La Norvège étend sa souveraineté sur quelques territoires détachés, dont l’archipel du Spitzberg.

Economie

Alors qu’à la fin de la Première Guerre mondiale la Norvège était le parent pauvre de l’Europe, elle est aujourd’hui l’un des plus riches pays du monde. Un impressionnant essor économique eut lieu dans les années cinquante, grâce au développement de l’industrie chimique et à l'exploitation de nombreuses richesses naturelles, parmi lesquelles bois et minerais. Puis le pétrole vint. C'est en 1969 que furent découverts d’importants gisements off shore de pétrole et de gaz dans les eaux territoriales norvégiennes. Leur exploitation démarra en 1971. De nouveaux gisements seront localisés au cours des deux décennies suivantes. Résultat : 8e producteur et 5e exportateur mondial de pétrole ; 3e exportateur mondial de gaz naturel. Notons également que la Norvège est le 1er exportateur mondial de poisson. L'économie reste, bien sûr, exposée aux fluctuations des prix du pétrole et du gaz. Mais, le pays parait néanmoins bénéficier d’une grande solidité économique, politique et sociale.

Faune & Flore

C’est une bruyère, la callune, qui est la fleur nationale de Norvège. Pins, sapins, genévrier, houx sont communs ; au nord et en altitude, viennent bouleaux, aulnes, sorbiers… L’élan est emblématique, il vit en troupeaux un peu partout dans le pays. C’est un animal de grande taille, pouvant peser jusqu’à 400 kg. Les forêts abritent également des rennes, des chevreuils, des lièvres, des hermines, des castors, des lemmings... Auxquels s’attaquent loups, ours, lynx, gloutons, renards… La plupart des oiseaux sont migrateurs. Le cincle (merle d’eau) a, comme la callune ou l’élan, un statut national. Dont bénéficie aussi, bien sûr, le saumon. Les phoques sont nombreux sur le littoral ; on peut également y observer des baleines.

Idées voyages en Norvège

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de la Norvège