Capitale

Windhoek.

PIB

6 431 US$ par habitant.

Point culminant

Le Königstein (2 573 mètres), dans le massif du Brandberg.

Superficie

825 112 km², soit 1,5 fois la France.

Climat

Les saisons sont inversées par rapport à l'Europe. La Namibie présente trois types de climats : désertique (côte), subtropical (nord) et semi-aride (dans le reste du pays). De décembre à avril, c'est l'été austral, mais aussi la saison des pluies. Il fait très-chaud ; les températures varient entre 16° et 34° et peuvent atteindre 45° dans les zones désertiques. De mai à septembre, c'est l'hiver, la saison sèche. Les températures varient entre 4° et 22° ; elles descendent jusqu’à -10°, la nuit, dans le désert du Kalahari. D'octobre à décembre : saison chaude et sèche, idéale pour les amoureux de la faune sauvage (la végétation étant moins dense, les animaux sont plus visibles).

Géographie

La Namibie est un Etat de l’Afrique australe, sur la côte ouest. Quatre grands ensembles la composent : à l’ouest, le désert du Namib (1/5e de la superficie totale ; la région la plus aride du monde, vieille de plus de 80 millions d'années) et les plaines côtières ; le plateau central (la moitié de la superficie ; altitudes entre 1 000 et 2 000 m) ; à l’est, le Kalahari (aux frontières botswanaise et sud-africaine) et le bushveld boisé du Kavango et du Caprivi (nord-est).

Economie

L’économie namibienne est dépendante de celle de l’Afrique du Sud (85% des importations) et des fluctuations du marché des ressources naturelles. Le sous-sol est la première richesse du pays : uranium, cuivre, argent, diamant. L’agriculture (qui occupe la moitié de la population active, pour 5 à 10% du PIB) relève de conditions climatiques peu favorables et d’une difficile réforme agraire. La pêche est une activité importante. L’industrie représente 30% du PIB et les services environ 60%. Le tourisme, depuis quelques années, prend une part croissante à ce dispositif. Les autorités ont engagé d’importants travaux d’infrastructure et encouragent le développement du secteur privé (en dépit d’une fiscalité encore lourde pour les sociétés). Le taux de croissance est d’un peu plus de 3% depuis 1990 ; par contre, le tiers de la population est au chômage et le sida a un impact négatif grave sur la population.

Faune & Flore

On retrouve les Big Five (éléphant, rhinocéros noir, buffle de Cafrerie, lion, léopard), mais aussi de nombreuses espèces d'antilopes (guibs, céphalophes, gemsboks, koudous, dik-diks, impalas, cobs, springboks, gnous, oryx gazelles...), les girafes du Cap, hippopotames, zèbres (dont le rare zèbre de montagne), guépards, rhinocéros blancs… Sans oublier la hyène brune ou le chien oreillard. Mais les plus communs parmi les mammifères sont les babouins et les phacochères, que l’on rencontre dès la périphérie des villes. Les reptiles et les insectes sont abondants. Et les oiseaux : pélican, flamant rose, aigle bateleur, sterne des baleiniers, tétras des sables, outarde de Rüppel, moqueur damara, républicain social aux énormes nids collectifs… Longue de mille quatre cents kilomètres, la côte namibienne accueille chaque année plus d'un demi-million d´otaries et de lions de mer. La savane broussailleuse couvre 60% du territoire. On s’intéressera, dans les zones arides, aux différents types d’adaptation des végétaux au manque d’eau. Le nord-ouest (bande de Caprivi) a une forêt subtropicale dense.

A découvrir

Contactez un spécialiste de la Namibie