Capitale

Téhéran.

PIB

Pib par habitant : 13 300$US.

Point culminant

Mont Damavand : 5671 mètres, le point culminant de la chaîne montagneuse Alborz.

Superficie

1 648 000 km², soit 3 fois la taille de la France.

Climat

Le climat est de type continental avec des hivers très rudes et des étés torrides. En généralisant, au sud (golfe et mer d'Oman), règne un climat humide aux températures très élevées (maximales à 50°) et au nord, un climat plus continental et froid (de -15° à 40°). Les abords de la mer Caspienne ont toutefois des conditions maritimes, humides et douces. La partie est du pays est quant à elle très ventée. Le printemps et l'automne sont les meilleures saisons pour visiter le pays, même si les nuits sont souvent fraîches.

Géographie

Deux grands déserts s'étendent au centre du pays, un de sel, l'autre de sable. La plus grande partie de la région qui les entoure est formée d'un plateau élevé aride ; mais l'Iran offre également deux chaînes de montagnessur situées sur des failles sismiques très importantes, et il faut noter que les séismes (meurtriers) sont très courants. De riches plaines et des vergers, des steppes arides et même des fôrets constituent le reste du pays. On peut cultiver presque tout en Iran, du riz et du coton au thé et au tabac.

Economie

L'économie iranienne demeure très largement aux mains de l'Etat, qui monopolise 80% des richesses depuis la Révolution islamique de 1979. Le pays dispose des deuxièmes ressources gazières au monde et des troisièmes réserves de pétrole. Hors secteur pétrolier, l'industrie automobile iranienne constitue l'un des poids lourds de l'économie nationale. Le secteur agricole qui emploie 30% de la population active concerne pour l'essentiel la production de pistaches, dattes, raisins, safran et tomates.

Faune & Flore

Les forêts ne couvrent que 11% du territoire. Entre les pâturages d'altitude et le désert, la steppe est la formation végétale dominante. La faune est très variée : certaines espèces (gazelles, bouquetins, ours, onagres...) sont protégées dans les parcs nationaux. Les lagunes caspiennes et les marais du désert constituent des haltes très fréquentées par les oiseaux migrateurs, reliant la Sibérie à l'Afrique. Les ovins et les caprins sont élevés partout en Iran, les ânes étant universellement utilisés pour les menus transports, avec les chevaux et les mulets.