Vous aimerez
  • Ispahan, Yazd, Shiraz, Persépolis : le meilleur de l’Iran en un seul voyage
  • Prendre le temps de savourer la formidable hospitalité des Iraniens
  • Hôtels en maison d’hôtes : notre sélection d'adresses de charme
  • Chauffeurs, voitures et guides privés, conciergerie francophone, Ispahan avec une photographe franco-iranienne : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Iran 01 84 16 22 86

BEAUTEES PERSANES

Du mihrab de la mosquée du vendredi aux fresques du palais Chehel Sotoun, des volutes bleues de la mosquée Lotfollah aux alvéoles du salon de musique du palais Ali Qapu, la beauté d’Ispahan étourdit le visiteur. Vent chaud et sec, architecture de désert, peau mate des passants, Yazd désoriente : on est séduit, mais sans plus trop savoir où l’on est – Inde, Pakistan, Afghanistan, Afrique ? Fiancée du désert, cité de solitude, asile des soufis et des savants, Yazd fut aussi, au temps des invasions arabes, le refuge des zoroastriens. Ses tours du silence, édifices funéraires zoroastriens, parmi les plus anciens au monde, appellent au recueillement et à la méditation. A Shiraz, c’est sur le mausolée du grand poète Hafez que l’on se recueille,
avec une foule de jeunes gens récitant ses ghazals, poèmes en prose, qui chantent l’ivresse du vin. A Persépolis, le gigantisme des palais en ruine dit la grandeur de l’empire perse achéménide.

VOTRE VOYAGE EN IRAN

Voitures avec chauffeur particulier, guides privés, concierge francophone : tout est en place pour vous permettre de savourer la beauté des cités iraniennes. A Ispahan, Yazd et Shiraz, vous logez dans des maisons d’hôtes d’époque qâdjâre : une manière d’approfondir votre découverte du patrimoine architectural iranien. A Ispahan, on vous a réservé une balade avec une photographe franco-iranienne, membre d’une des plus prestigieuses agences de photographie documentaire française, pour poser un autre regard sur sa ville natale. Et si vous voulez approfondir, restez quelques jours de plus, posez vos valises dans un caravansérail sur l’ancienne route de la soie.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Ispahan

JOUR 2

Ispahan

Transfert et installation pour 3 nuits dans une belle maison d’hôtes située à deux pas de la Place Royale, derrière la mosquée de l’Imam. On ne se lasse pas de la vue de la terrasse, sur les coupoles bleues de la mosquée.

JOUR 3

Ispahan

Au programme - Visite d’Ispahan en compagnie d’un guide privé. Au XVIIème siècle, Chah Abbas le magnifique en fit sa capitale, fantasmée par tout l’Occident - une ville verte aux coupoles azur, riche de 180 caravansérails et de 200 mosquées. Place de l’Imam, pur joyau, quadrilatère aux folles dimensions (500 x 160 mètres), vue happée par la splendeur des édifices - les arabesques bleues de la mosquée Cheikh Lotfollah racontent l’ombre et la lumière du soufisme. Mosquée de l’Imam, on entre dans une mer de faïence bleutée. Le palais Ali Qapu est l’une des entrées du grand bazar - où l’on ne manquera pas de se perdre. Un peu plus loin, reliant la ville au quartier arménien, le pont royal enjambe la rivière Zayandeh-rud - deux étages surplombés de 33 arches - où, les soirs de printemps, une foule bruissante vient chercher la fraîcheur.

JOUR 4

Ispahan

Au programme - Pour un autre regard sur Ispahan, visite avec une photographe franco-iranienne, native de la ville. Le travail d’Isabelle constitue une forme d’autoportrait qui interroge la culture iranienne. Elle propose de partager sa parfaite connaissance d’Ispahan, appareil au cou et viseur accroché au regard : de la restauration des palais safavides aux rencontres avec les iraniens du XXIe siècle, en passant par la vie des artisans du bazar.
A faire, à vivre - Flâner dans les jardins, où les anciens jouent aux échecs - faire une halte dans une maisons de thé où les ados fument le narguilé en multipliant les selfies - boire un café,à une terrasse à l’ombre des platanes, à Jolfa, le quartier arménien, où l’on a gardé le goût et le savoir-faire pour le café turc - si le soir venu, on vous invite à partager un pique-nique place de l’Imam, acceptez !

JOUR 5

Ispahan - Yazd

Route pour Yazd et installation pour 2 nuits dans une très belle maison traditionnelle, ceintes de grands jardins luxuriants rafraîchis par des bassins. Une charmante oasis, qui contraste avec la chaleur de la ville.

JOUR 6

Yazd

Au programme - Visite de Yazd avec un guide privé. La « bonne et noble cité » de Marco Polo, reconnu par l’UNESCO comme l’une des plus ancienne villes au monde, se protège de la chaleur par une architecture originale : maisons à toit plat, dominées par de hautes tours, les bagdirs - dont le nom signifie littéralement attrape-vent - qui capturent l’air frais qui vient ventiler les foyers, et réseaux de distribution d’eau souterrains, les qanats, qui plongent en sous-sol. Et à la sortie de la ville, juchées sur deux collines, deux dakhma, ou tours du silence, édifices funéraires zoroastriens sur lesquels, jusque dans les années 70, les morts, considérés par les zoroastriens comme impurs, et susceptibles de souiller les éléments sacrés (feu, terre et eau), étaient déposés au sommet des tours, où les cadavres étaient dévorés par les rapaces.
A voir - Ne manquez pas d’assister à l’entraînement de jeunes lutteurs en leur zur-khoneh (maison de force) : des garçons chétifs tournent sur eux-mêmes à la manière de derviches, puis font tournoyer au dessus de leurs têtes des masses de 40 kilos. C’est une sorte de capoeira chiite, un art martial qui se travestit en danse pour tromper l’ennemi, inventé au moment de l’invasion arabe. Le gymnase se tient dans un ancien réservoir d’eau édifié en 1580, et surmonté de cinq bagdirs, typiques de l’architecture yazdi. Une jolie façon de découvrir un aspect méconnu de la culture perse, en même temps que le sport national !

JOUR 7

Yazd - Shiraz

Route pour Shiraz. Installation pour 3 nuits dans une maison d’hôtes traditionnelle, au cœur du bazar. Une très belle adresse, où l’on se sent comme chez soi - raffinement d’une eau de rose servie très fraîche, au patio, à l’ombre des orangers.

JOUR 8

Shiraz

A voir - Shiraz, c’est la ville des roses et des rossignols, c’est aussi celle des poètes Saadi (1207-1291) et Hafez (1324-1389). Splendides mosquées, jardins verdoyants où l’on se régale d’un sorbet à la rose, les Iraniens eux, y viennent en foule pour se recueillir sur le mausolée du poète Hafez - à qui ils confient leurs soucis et leurs peines de cœur. De vieux sages monnayent leur interprétation des vers du poète, que l’on tire au hasard dans une boîte. Ou en ouvrant un de ces recueils au hasard : « Hafez nous aide à prendre les bonnes décisions ».
A faire - Boire un café dans un des cafés qui bordent le beau jardin Jahan Nama, à quelques minutes à pied du mausolée de Hafez, repaires des hipsters, des artistes et des activistes shirazis. Ici, on se mêle à la jeunesse locale - l’occasion aussi de déguster une glace à l’eau de rose et au safran, spécialité sucrée de la ville.

JOUR 9

Shiraz

Au programme - Persépolis, avec un guide privé. A une heure de route de Shiraz, l’antique cité des rois achéménides déploie ses escaliers monumentaux, ses colonnades plantées solitaires vers le ciel, ses peuples pétrifiés sur les bas-reliefs : un choc esthétique. Persépolis, c’est aussi un musée d’ethnologie à ciel ouvert : toutes les nations du monde connu par les Perses sont représentés sur ses bas-relief, qui renseignent sur le vie il y a vingt-cinq siècles. Et un peu plus loin, la nécropole des souverains achéménides, Naqsh-e-Rostam, une autre vallée des Rois - les grands tombeaux cruciformes de Darius et Xerxès se dressent à flanc de falaise, creusés dans la roche.

JOUR 10

Shiraz - Vol retour

Transfert privé à l’aéroport et vol de retour.

A la carte

SUR LES TRACES DES ARMENIENS D’ISPAHAN

Ispahan, c’est aussi son quartier arménien, Jolfa, que l’on rejoint par Si-o-Seh Pol, le pont à 33 arches qui surplombe le fleuve Zayandeh-rud , et où vivent 7000 chrétiens (on oublie souvent que l’Iran est l’un des premiers pays à avoir reconnu le génocide arménien). Les églises et la cathédrale aux sublimes fresques illustrant la vie de saint Grégoire, les terrasses à l’ombre des platanes, où l’on boit du vrai café turc : tout ici exalte un charme désuet.
En option - A la journée

AVEC QUELQUES JOURS DE PLUS

Passez une nuit dans un ancien caravansérail de désert, dans la province de Yazd, pour se souvenir de la Route de la Soie.
En option - 2 jours / 1 nuit

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3700€ à 4600€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l''on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4000€/personne.
  • Le vol aller pour Ispahan et retour de Shiraz, via Istanbul, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au lounge à l’aéroport d’Istanbul Ataturk
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • Les 3 nuits à Ispahan en chambre double, avec petits-déjeuners
  • Les 2 nuits à Yazd en chambre double, avec petits-déjeuners
  • Les 3 nuits à Shiraz en chambre double, avec petits-déjeuners
  • La journée de visite d’Ispahan, avec un guide privé
  • La demi-journée de visite d’Ispahan avec une photographe franco-iranienne
  • La journée de visite de Yazd avec un guide privé
  • La voiture privée avec chauffeur pour la journée à Shiraz
  • La journée de visite de Persépolis et Naqsh-e Rostam, avec un guide privé anglophone
  • Notre service conciergerie sur place
  • Réf: 1412803
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Iran