Transport par la route

Bon état général. Attention cependant en cas de pluie : les eaux s’écoulent assez mal. Peu d´autoroutes (autopistas) et souvent à péage. Par contre, beaucoup de routes nationales à quatre voies et terre-plein central (autovias), gratuites. C´est le réseau national, identifié par la lettre « N ». Les routes secondaires ont un numéro, précédé d´une ou deux initiales correspondant à la province. Ces routes sont de qualité irrégulière. Ainsi, dans le sud de la province d´Alava, certaines empiètent pendant quelques kilomètres sur la province de Burgos et l'on passe soudainement de voies larges et parfaitement goudronnées à des tronçons beaucoup plus étroits et pleins de nids-de-poules. Tout dépend, en fait, de l´intérêt économique de la route. Limitations de vitesse (règle générale) : 50 km/h en ville, 90 km/h sur route (100, sur route avec bande d’arrêt d’urgence), 120 km/h sur autovias et autopistas. Taux d’alcoolémie autorisé : 0,5 g/L. Gilet fluorescent et triangle de signalisation obligatoires.

Transport en Taxi ou Loueur

Les taxis urbains sont bon marché : à Madrid, la course coûte la moitié de ce qu’elle coûte à Paris. Les taximètres fonctionnent et on n’a pas de mauvaise surprise.

Transport en train

Quelques grands trains, fiables et confortables (Talgo, Francisco de Goya…), et beaucoup de trains à l´exactitude relative et au confort discutable, surtout l’été. En revanche, la climatisation est presque générale.

Transport en avion

De Paris, peu de portes d´entrée : Madrid, Barcelone et Malaga presque toute l´année. Egalement Vigo, Bilbao et Saint-Jacques-de-Compostelle. Ensuite, les lignes intérieures, au départ de Madrid, sont nombreuses et fiables. Nombreuses également les liaisons entre les villes principales. Par contre, pas de transversales : pour aller de Barcelone à Saint-Sébastien, on passe par Madrid.

A découvrir