Espagne

Majorque, côté art

Majorque, côté art

Concentré de Méditerranée, la plus grande île des Baléares est surtout connue pour son soleil, sa nature, ses grandes plages, ses criques préservées et ses petits villages. Son patrimoine culturel et architectural, bien plus discret, est pourtant très riche.

 

Si la mer, les gens, leurs dialectes et coutumes, ainsi que la gastronomie font partie des délices du quotidien de la vie majorquine, art, architecture et artisanat y ont également une place essentielle. Repaire de créateurs, l'île accueille depuis 1997 la Nuit de l’art, à Palma (l’une des villes qui possèdent le plus de galeries au monde). L’événement, particulièrement prisé des amateurs et professionnels, anime, le temps d'un long week-end (qui débute le troisième jeudi de septembre), tout le centre historique : galeries et musées sont ouverts jusque tard au public ; artistes et pop-up investissent ateliers, vitrines, restaurants, bars, toits d'immeubles ; quand les conservateurs organisent des visites guidées… Depuis 2004, l'association Art Palma Contemporani (artpalmacontemporani.com/galerias) orchestre cette Nuit de l'art, ainsi que l’Art Palma Brunch au printemps, qui rassemble un grand nombre de galeries dévoilant leurs nouvelles expositions et propose une offre abondante d’art en plein air.

 

Miró, Gaudí, Barceló et les autres

La présence encore prégnante d'un peintre tel que Joan Miró (1893-1983) est un autre signe de l'importance de l'art à Palma. Mi-catalan, mi-majorquin, il s'y installe en 1956, à 63 ans. Son empreinte est partout, entre sculptures et fresques que l'artiste a offertes à la ville. Inaugurée en 1981, la fondation Pilar i Joan Miró a ainsi doté la capitale d'un centre culturel foisonnant où la carrière du peintre est mise à l'honneur avec pas moins de 6 000 œuvres (tableaux, dessins, etc.). Le bâtiment a été conçu par l'architecte espagnol Rafael Moneo. Autre incontournable, l’artiste Antonio Gaudí, chargé dès 1903 de la rénovation (inachevée) de la cathédrale la Seu. Dans la chapelle de San Pedro, la fresque murale en céramique de 300 mètres carrés, réalisée entre 2001 et 2006 par Miquel Barceló, est impressionnante.

fondation Pilar i Joan Miró

Fondation Pilar i Joan Miró - Lorenzo Moscia

 

Entre lieux d'art contemporain et trésors d’architecture

Majorque recèle encore bien d’autres pépites. Ainsi du Studio Weil, dédié à l'artiste américaine Barbara Weil (1933-2018), à Port d’Andratx, où elle vécut dès 1972. Le lieu, tout en courbes et cercles concentriques, a été dessiné par les architectes Daniel Libeskind et Jaime Vidal Contesti. Un peu plus dans les terres, le CCA Andratx, plus grand centre d'art contemporain de l'île, et l'un des plus grands d'Europe – 4 000 mètres carrés partagés entre salle d'expositions, galerie d'art et café –, accueille également des artistes en résidence depuis 2001.

Es Racó d’Artà

Es Racó d’Artà

À Alcudia, au nord de Majorque, le Museo Sa Bassa Blanca comble à la fois les amateurs d’art, d’architecture et de nature. Le jardin, où l’on pourrait passer des heures, héberge plus de 100 variétés de roses anciennes et un parc animalier d’œuvres en granit. Le lieu comprend également un observatoire d'où l'on peut admirer diverses installations, une bibliothèque de plus de 7 000 ouvrages, etc. Un concept d’art total pour ce bâtiment dont la partie principale a été réalisée par l’architecte égyptien Hassan Fathy (1900-1989). Les maisons du Danois Jorn Utzon (1918-2008), célèbre notamment pour avoir imaginé l'opéra de Sydney (Australie), sont également à voir : Ca’n Lis (1972), maison d'été familiale avec vue sur mer qu'il dut abandonner tant elle attira curieux et amateurs d'architecture, accueille désormais la Fondation Utzon, qui organise entre autres événements des workshops et des résidences d'artistes et d'architectes durant neuf mois de l'année. Can Feliz (1994), également bâtie d'après les méthodes de construction traditionnelles majorquines, et avec des matériaux locaux, se trouve dans les montagnes, mais sa localisation est restée secrète depuis lors.

 

Des palais de Palma aux nouveaux hôtels de charme  

Au cœur de la vieille ville, Ca’n Vivot séduit déjà dès l'extérieur, grâce à son magnifique patio. Une fois à l’intérieur, on pénètre dans un palais dont la dernière rénovation date du XVIIIe siècle. Seule concession à la modernité, l’électricité a été installée dans chaque pièce, éclairée par d'élégants chandeliers de Murano. La bibliothèque et les parties communes ont été honorées par les visites de rois et reines d’Espagne et d’Europe, mais aussi par les empereurs japonais et les maharajas indiens. Le Palau Solleric, propriété de la ville, est désormais un centre d’exposition. Son architecture et sa façade, de style italien, sont remarquables. Ancien palais devenu théâtre, le Rialto Living est à présent un magasin doublé d'un centre d’exposition et d'un café. Le Palau March, quant à lui, donne à voir des sculptures de Henry Moore, d’Auguste Rodin, etc.

 

Palau March Museum

Palau March Museum - ©Thomas LINKEL/LAIF-REA

 

Mais de nos jours, les nouveaux joyaux architecturaux sont les hôtels dessinés par des bâtisseurs locaux. Par exemple, Es Racó d’Artà, d’Antoni Esteva : dans un cadre spectaculaire, au cœur du vaste parc naturel de la península de Llevant, sur la côte est sauvage, le lieu, qui propose spa, piscines à débordement, randonnées guidées, cours de yoga et ateliers quotidiens (apiculture, art-thérapie, etc.), invite à la reconnexion et au calme intérieur. Signé Sergi Bastidas, Can Ferrereta, installé dans un manoir du XVIIe siècle du village de Santanyí, est un boutique-hôtel raffiné. Ouvert au printemps 2022, dans les terres de la côte sud-est, il évoque une grande maison d’été majorquine et permet de découvrir cette partie méconnue de l’île. Dominant la baie de Palma, Cap Rocat, propriété d’Antonio Obrador, qui en est aussi l’architecte, est un lieu à la beauté unique. Posé au milieu d'une citadelle fortifiée, entièrement rénové, il convie à un voyage dans le temps.

Cap Rocat

Cap Rocat

 

Photographie de couverture

CAP ROCAT

Printemps-Été

Vacance N°9

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.