Il n’y a pas de doute: votre voyage sera superbe. Le Canada est un pays fabuleux, il suffit juste de connaître quelques règles, us et coutumes. C’est le seul but de ce petit vade-mecum volontairement exagéré et légèrement taquin…

 

Voici quelques conseils pour vous fondre dans la foule : le matin en marchant sur un trottoir toujours avoir son café à la main. C’est fou ce que l’on boit dehors dans ce pays. Sans compter que les terrasses fleurissent sur les trottoirs au moindre rayon de soleil. En voiture aussi on boit son café. Pas d’alcool pour les moins de 19 ans (18 ans au Québec) c’est strict. Au volant la limite est de 2 verres de vin (ou de bière). Ce qui engendre inévitablement l’utilisation de taxis car vos hôtes vous laisseront rarement partir à jeun.

N’oubliez pas qu’ici c’est vous qui avez de l’accent, pas eux. Faîtes les répéter gentiment si vous avez besoin d’un sous-titrage. Au Québec ils (elles) adorent, dans les provinces anglophones “they’ll die for it”. Pensez qu’on est très poli. On s’excuse si on bouscule, on sourit et on salue volontiers. On vous répond “bienvenue” quand vous dites “merci”. On ne fait pas la bise mais on se donne volontiers des “hugs”, l’accolade. On respecte le piéton infiniment plus qu’à Paris (facile).

Amusant: on vient à un souper avec sa bouteille. On peut aussi l’apporter dans certains restaurants (BYOW= bring your own wine). À propos, notez que tous les prix sont sujets à taxes ajoutées : TVS 5 % + TVQ au Québec : 10% env. En Ontario : env 13% au total. Alberta: 9%. Colombie Britannique : 17,5%. Le pourboire vient s’ajouter: 15% au restaurant, 10% pour un taxi, 10$ cad pour un guide ou chauffeur, 2$ cad pour un bagagiste, 3 à 5$ cad pour un voiturier etc… Les bagages enregistrés sur les vols intérieurs ne sont pas compris : comptez entre 25 et 30$ cad.

À l’hôtel, on vous demandera votre carte de crédit pour les extras. À votre départ exigez absolument une facture avec le détail des éventuelles dépenses liées à votre séjour (le parking par exemple) et conservez-la précieusement. Au cas où un directeur zélé aurait la tentation pavlovienne de débiter votre carte du prix de la chambre. C’est une pratique relativement répandue. L’hôtelier débite volontiers et plus qu’à son tour surtout si son bonus mensuel en découle. Perfides, nous ? Justes taquins et échaudés.

Les petits déjeuners sont très rarement inclus. Vous n’êtes pas obligé de les prendre dans l’hôtel. D’ailleurs personne ne s’offusquera que vous traversiez le hall et rameniez une tasse de café et des doughnuts achetés ailleurs. Quelques précisions si vous voyagez à 3 ou 4 : l’hôtelier aura du mal à garantir les chambres communicantes et, si vous êtes en chambre familiale, la nature du lit supplémentaire. Souvent vous trouverez deux lits doubles (classiques, pas toujours Queen-Size) mais il peut arriver que ce soit un canapé-lit également. La décoration peut aussi parfois surprendre: si l’on frôle parfois le mauvais goût, il est généralement bien rattrapé par la gentillesse de l’accueil !

Enfin ne pas mésestimer deux éléments essentiels: le climat et la dimension du pays. La dimension : le pays est immense. Certes une bonne partie est hors du parcours touristique normal, néanmoins tout est vaste. Le climat : il peut changer d’un moment à l’autre, et il peut donc pleuveoir en toutes saisons. L’avantage c’est que normalement ça ne dure pas ! Les radios diffusent les bulletins météo à longueur de journée. C’est leur distraction favorite.

Dernière précaution : ne vous parfumez pas quand vous allez dans la campagne, par exemple séjourner dans cette délicieuse cabane au bord d’un lac dont vous rêvez depuis tout petit. Vous seriez la proie des moustiques, les maringouins, particulièrement en forme au Canada surtout au début de l’été. Vous voilà donc paré. Comptez sur un voyage hors du commun, c’est la moindre des choses là-bas. Et à la revoyure comme ils disent !

A découvrir

Idées voyages au Canada

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste du Canada