Estonie

5 expériences à vivre absolument en Estonie

5 expériences à vivre absolument en Estonie

Tournée vers l'Europe, le monde et le futur, la jeune République bouge. Vite, parfois trop vite.  5 expériences à vivre en Estonie avant qu'il ne soit trop tard.

1

Le quartier de Kalamaja

La vieille cité de Tallinn est une ville-musée, tout entière tournée vers les touristes qui la visitent. De l'autre côté de la ville médiévale, à quelques minutes de marche à pieds, Kalamaja, un ancien quartier d'entrepôts décrépits, d'usines abandonnées et de maisons de bois délabrées, a été repris il y a peu par les hipsters et la jeunesse dorée de Tallinn. C'est aujourd'hui un quartier de boutiques design, de brocantes chic, de fringues de créateurs, de restos bios et bars tendance, resté à l'écart des touristes. A visiter d'urgence.

Le quartier de Kalamaja

©kisakal - stock.adobe.com

2

L'île de Hiiumaa

La deuxième île d'Estonie par sa superficie est encore à l'abri du tourisme : un lieu ravissant et paisible, idéal pour se retrouver. Un littoral charmant avec des plages désertes, des terres couvertes de forêts, des phares, des bunkers datant de la période soviétique, une réserve naturelle abritant une centaine d'espèces d'oiseaux et tout un tas d'elfes et de fées, ces dernières étant, malheureusement, difficiles à observer. Les Hiiumites savent bien que ce sont là leurs parents, ils ne révèlent pas leurs cachettes aux étrangers que nous sommes, afin de garder de bonnes relations avec leurs ancêtres invisibles.

L'île de Hiiumaa

©Aleks Kend - stock.adobe.com

3

La culture des Setu

les Setu sont un peuple autochtone du Setumaa, à cheval sur la Russie, dans l'extrême sud-est du pays. Originairement païens, certaines de leurs traditions ont perduré, comme celle de déposer des aliments sur la tombe des parents défunts. Depuis le XIIIe siècle, un souverain, réincarnation du dieu Peko de la fertilité, est élu chaque année au mois d'août, à l'issue d'une grand-messe, et dirige la communauté – à titre symbolique, puisque les setu n'ont aucun statut en Estonie. Mais la culture se perd, se fond dans la culture lettone, le nombre de locuteurs s'effondre, et seules les costumes et les danses, perdant leur signification au profit de la forme, perdurent pour les touristes. 

La culture des Setu

Visit Estonia

4

Le festival de la chanson punk d'Estonie

Mais le festival est irrégulier. Tous les 3 ans, 4 ans parfois, le festival se tient encore. C'est dans la petite ville de Rakvere, à mi-chemin entre Tallinn et Narva, paisible le reste du temps (quoique ne manquant pas d'intérêt : Rakvere, son château médiéval, sa belle chênaie, ses bâtisses du XVIIIe, son église du XVe siècle, sa place du marché). Le temps du festival donc, la ville se métamorphose, et des chœurs de jeunes en crêtes vertes et violettes entonnent London Calling ou Beat on the Brat. Punk's not (yet) dead.

Chateau de Rakvere

Sophie Frossard

5

Les boutiques vintage de l'ex-URSS

La jeunesse estonienne tourne résolument le dos à la période soviétique. Dans les marchés aux puces, les boutiques d'antiquaires, les objets des temps anciens sont légion : bustes de Lénine, affiches de propagande, livres, objets, badges, vaisselle, photos, décorations, trophées, cartes postales, passeports, foulards et j'en passe sont encore faciles à dénicher. Mais les objets originaux ne sont pas inépuisables. Ne tardez pas.  

Les boutiques vintage de l'ex-URSS

©Punkbarby - stock.adobe.com

 

Photographie de couverture

ANDREAS HUB/LAIF-REA

Numéro Printemps-Été 2019

Vacance N°7

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !