Estonie

24 heures à Tallinn

24 heures à Tallinn

Tours massives, hautes murailles, pignons et flèches hérissant le paysage, clochers sveltes, façades découpées, toits pentus et cafés clos où se tissent des conversations feutrées : Tallinn arbore un patrimoine exceptionnel et magnifiquement restauré. C’est aussi la capitale de l’Estonie, un pays dynamique, artistiquement, culturellement, économiquement, et dont la modernité s’affiche dans les usines réhabilitées en ateliers d’artistes ou espaces de co-working.

 

8h00

Déambuler dans la ville basse

Au Moyen Age, la ville basse de Tallinn était celle des artisans et commerçants – la cité balte, prospère, appartenait alors à la Ligue hanséatique, puissante association des villes marchandes d’Europe du Nord. Rue Vana Turg, on admire la splendeur intacte des demeures des commerçants – les frontons gothiques sont encore munis des poulies qui servaient à hisser les marchandises au grenier. Sur la place de l’hôtel de ville, joyau du gothique tardif, on jette un coup d’œil à la plus ancienne pharmacie d’Europe, fondée en 1422, et toujours en fonctionnement, où des remèdes médiévaux sont conservés dans des grands bocaux de verre : poudre de hérisson, poudre de crapaud, ou encore pénis de chevreuil ! Et en cas de besoin, on y trouve aussi du paracétamol !

 

Ville Basse Tallinn

Source : Instagram

10h00

Se balader dans la ville haute

Le siège du gouvernement et le Parlement se situent ici : depuis le XIIIème siècle et la conquête de la ville par les Danois, les souverains, tour à tour germains, suédois et russes se sont succédés sur la colline, dans la ville haute, réservée aux élites politiques, à la noblesse et au clergé. Les venelles pavées bordées d’édifices baroques ou néo-classiques, pignons, ogives, et volutes, sont ceintes de murs d’enceinte. La moitié des 50 tours d’armes sont encore debout, dont la colossale Kiek in de Kök, dont le sommet offre une vue à 360° sur Tallinn. Dans le musée consacré à l’histoire de la ville, on remonte le temps en animations vidéo, effets sonores, et jeux interactifs... depuis l’an 1219, date de sa fondation.

Parlement estonien

Veronika Trofer / Fotolia.com

11h00

Atelier gourmand

On s’initie chez un confiseur aux secrets de confection du marzipan, subtile pâte d’amandes artisanale dont on fait ici toutes sortes de friandises. On dispose des ingrédients, du matériel et des conseils avisés des professionnels. Miam !

 

marzipan

Source : Instagram

13h00

Au musée

Dans le parc royal de Kadriorg, à l’atmosphère romantique, le musée des Beaux-Arts KuMu (Kunst Museum) est un spectaculaire édifice, oeuvre de l’architecte finlandais Pekka Vapaavuori, dont les courbes et les arêtes mettent en valeur la structure de cuivre et de calcaire. Il regroupe les collections d’art depuis la fin du XVIIIème siècle à nos jours : art estonien, art de la période soviétique et art contemporain – la muséographie est aussi audacieuse et novatrice que l’architecture des lieux.

KuMu Tallinn

Sophie Frossard

15h00

A la plage

A dix minutes du centre ville en vélo ou en tram, on file à Pirita, belle plage de sable blond sur la Mer Baltique, frangée d’une forêt de pins : le rendez-vous estival de la jeunesse de Tallinn. De la marina flambant neuve, où s’alignent les bars branchés, on a un point de vue fantastique sur Tallinn.

Plage de Tallinn

Source : Instagram

17h00

Flâner à Kalamaja…

L’ancien quartier ouvrier de l’époque soviétique, investi par les artistes et créateurs, cultive désormais une atmosphère bohème chic avec ses maisons en bois peintes de toutes les couleurs des années 30, ses jardins fleuris et ses cafés en terrasse. On y découvre aussi le port aux hydravions, où les hangars en béton abritent l’un des musées de la mer les plus vastes et les plus modernes d’Europe. L'occasion de monter à bord du Lembit, un sous-marin des années 1930.

Quartier de Kalamaja

Aleksandr Stzhalkovski/ stock.adobe.com

19h00

Poursuivre à Telliskivi

« Telliskivi loomelinnak » signifie « cité de la création » en estonien. Dans ce complexe industriel non loin de Kalamaja, 25000 m2 d’anciennes usines désaffectées ont été reconverties pour accueillir ateliers d’artistes et galeries d’art, théâtre et salle de concert, espaces de co-working, showrooms et concept stores. C’est désormais le plus important hub artistique du pays. On y découvre le travail des jeunes designers estoniens ; attablé en terrasse face à de monumentales fresques street-art, on boit une bière artisanale brassée dans le quartier.

 

Quartier de Telliskivi

Source : Instagram

 

Par

MARION OSMONT

 

Photographie de couverture

STEFAN VOLK/LAIF-REA

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.