La Réunion est située à environ 700 kilomètres de Madagascar et 170 kilomètres de l'île Maurice. Elle culmine à 3 071 mètres d'altitude au piton des Neiges, sommet d'un massif volcanique qui occupe les 3/5 de la surface de l'île, avec un diamètre au niveau de la mer d'environ 50 kilomètres. Né il y a au moins 5 millions d'années, ce volcan aurait émergé de l'océan Indien il y a plus de 3 millions d'années donnant naissance à l'île de la Réunion. Il n’est plus en activité depuis plus de 12 000 ans. Le piton de la Fournaise en revanche, qui culmine à 2 632 mètres actuellement, est 1 des volcans les plus actifs du monde, avec au moins 1 éruption annuelle depuis 1998, et augmente régulièrement la superficie totale de 2 512 kilomètres carrés de l’île. L'Enclos du volcan mesure environ 13 km de long sur 9 km de large. À terre, il est entièrement ceinturé de falaises qui le surplombent d'une hauteur de 100 à 400 mètres. La partie haute, dite « l'enclos Fouqué », est une zone assez plate comprise entre 2 200 et 2 000 mètres d'altitude. La partie médiane, qui présente une très forte déclivité jusque vers 450 mètres au-dessus du niveau de la mer, porte bien son nom de Grandes Pentes. Quant à la partie basse, dénommée Grand Brûlé, elle s'étale plus doucement jusqu'à 0 m d’altitude. Le cône, d'un diamètre d'environ 3 km, surmonte l'enclos Fouqué et a partie sommitale présente 2 cratères : le cratère Bory, avec 350 mètres de longueur et 200 mètres de largeur. Lors de son expédition de 1801, Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent fut le 1er à décrire scientifiquement le piton de la Fournaise et à réaliser la 1ère carte des coulées du volcan en 1802. Le cratère Dolomieu, situé à l’est, est le plus grand cratère avec 1 000 mètres de longueur et 700 mètres de largeur. Il ne serait apparu qu'en 1791. La quasi totalité du fond du cratère s'est effondré le 7/04/2007 pour atteindre une profondeur de 300 mètres par rapport aux bords du cratère.

La Réunion présente un fort taux d'endémisme, surtout végétal. Ainsi le nombre d'espèces végétales endémiques par unité de surface y serait 3 fois supérieur à celui d’Hawaï et 5 fois à celui des Galapagos. Il y aurait 160 plantes à fleurs, 9 espèces de mammifères et 91 espèces d’oiseaux endémiques sur cette petite île de 200 km de circonférence. Sur les hauteurs a été créé le parc national de La Réunion le 5/03/2007.

Apparue vers le 17ème, la cuisine réunionnaise est le fruit du métissage des peuples et des coutumes indiennes, malgaches, africaines et françaises. Recette du pâté créole : Tamisez 600g de farine dans un saladier puis ajoutez-y 5 œufs et 1 cuillère à soupe de sucre. Mélangez puis ajoutez 100 de graisse de porc et 2 pincées de sel. Tout en continuant à mélanger, ajoutez 20g levure de boulanger. Pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle ne colle plus. Faites en 1 boule, farinez légèrement le dessus et faites reposer la pâte ½ journée. Faire dorer 2 mn, dans 6 à 8 cuillères à soupe d’huile, 800g de porc coupé en petits morceaux et 5 petits oignons émincés. Piler ensemble 4 gousses d’ail, 1 pincée de sel et 1 pincée de poivre. Ajoutez ce mélange à la viande pendant 2mn, puis ajouter 1 cuillère à café de curcuma et 1 verre d'eau. Couvrez et laissez cuire à feux moyen pendant 1 /4 heure. Garnissez le fond d'1 moule à manqué avec la pâte puis mettez la garniture en la répartissant uniformément. Recouvrez de pâte puis soudez les 2 bords avec 1 œuf battu. Confectionnez des motifs avec le reste de pâte puis collez-les sur le pâté et badigeonnez-le tout avec de l'œuf battu. Faites cuire à four chaud pendant environ 3/4 heure. Le pâté créole se mange aussi bien chaud que froid.

 

A découvrir

Idées voyages à la Réunion

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de la Réunion