Capitale

Kuala Lumpur.

PIB

PIB/hab. : 8137 $/hab. La France a un PIB. de 21175 $/hab.

Point culminant

Le point culminant se situe à 2189 mètres (Mont Tahan).

Superficie

329 750 km², soit 1,7 fois plus petit que la France.

Climat

En Malaisie, le climat oscille toujours entre 21°C et 32°C au cours de la journée (et de l’année). Les précipitations elles, varient de 2032 à 2540 mm, la plus grosse partie tombant durant la période de mousson qui a lieu d'octobre à janvier. Le pays connaît un climat équatorial, très humide (près de 80% de taux d'humidité) et des courants marins relativement chaud circulent toute l’année.

Géographie

La Malaisie est composées de deux régions distinctes. La Malaisie péninsulaire (au Sud de la Thaïlande) est divisée du Nord au Sud par une longue chaîne montagneuse où subsistent de vastes zones forestières. La côte Ouest est marécageuse et plate, la côte Est est, au contraire, composée de longues plages de sable. Les cultures et plantations sont d'abord situées le long des plaines côtières. Le Nord du pays (Perlis et Kedah) est considéré comme le grenier à riz du pays. La Malaisie orientale composée des territoires du Sarawak et du Sabah et situé au Nord de l’Indonésie (Bornéo). Cette partie représente 15 % de la population sur 60 % du territoire. Elle est essentiellement composée de jungle et d'un relief assez élevé (Mont Kinabalu : 4100 mètres). Elle partage ses frontières avec le Brunei (381 km), l'Indonésie (1178 km) et la Thaïlande (506 km) et dispose de 4675 km de côtes.

Economie

Le développement semi-industriel de la Malaisie lui a permis d'atteindre un des revenus moyens par habitant les plus élevés d'Asie du Sud-Est mais a aussi contribué à créer un prolétariat important, accentuant encore les tensions qui dressent les détenteurs du pouvoir politique de religion islamique (les Malais ont un statut privilégié : ils sont Bumiputra ou « Fils du sol ») contre les Chinois qui tiennent les commandes économiques. Particulièrement bien dotée en ressources naturelles, la Malaisie a longtemps caracolé en tête des marchés mondiaux pour le caoutchouc et l'étain. Aujourd'hui, la production de pétrole, qui dépasse les besoins de la consommation intérieure du pays, et les produits électroniques, représentent plus de 50 % des exportations. Ce pays neuf a donc rapidement décroché le titre convoité de « cinquième dragon d'Asie », après la Corée du Sud, Taïwan, Singapour et Hong Kong, attirant les capitaux étrangers, y compris ceux du Japon, jusqu'à finalement se retrouver parmi... les trois premiers.

Faune & Flore

Les forêts et les parcs nationaux sont une véritable aubaine pour les amoureux des plantes et des animaux. On recense plus de 200 espèces de mammifères et 450 sortes d'oiseaux, 250 espèces de reptiles, 90 de grenouilles, 150 000 d'insectes. Parmi les mammifères, citons l'éléphant, le rhinocéros (rarissime), le tapir, le tigre, le léopard, l'ours, plusieurs sortes de cervidés et de bovidés, divers singes dont l'orang-outang au pelage roux et le nasique de Bornéo, reconnaissable à son long nez mou ; le pangolin, un étrange fourmilier à écaille, mesure près d'un mètre. Les chats domestiques, souvent blanc et orange, sont particulièrement curieux avec leur queue courte et tordue. Parmi les nombreux oiseaux présents dans le pays, le calao est tout à fait spectaculaire avec son énorme bec surmonté d'un casque. La flore est tout autant diversifiée : la Malaisie péninsulaire compte plus de 8 000 espèces de plantes à fleurs, dont 2 000 d'arbres, 800 d'orchidées et 200 de palmiers. On y trouve l'arbre tropical le plus haut de la planète, le tualang (80 m), et la plus grande fleur du monde, la rafflésie (large de un mètre et pesant jusqu'à 9 kg).
Contactez un spécialiste de la Malaisie