1

Vibrer a l’unisson de kuala lumpur

On l’appelle de ses initiales, KL. C’est une ville gigantesque, affairée et industrielle, mais il ne faut pas se fier au visage d’une mégapole qui a vu pousser les gratte-ciels comme des champignons : elle est l’une des villes les plus vertes d’Asie, un patchwork architectural entre fantaisies exotiques et lignes futuristes. Les habitants de cet ancien bourg de prospecteurs d'étain encerclé par la jungle ont gardé de leurs ancêtres une bonne humeur contagieuse et le goût de la tolérance. Toutes les religions résonnent ici mais aussi les religions modernes : on adore la mode, le design et la cuisine. La vie à KL est joyeuse. Au pied des deux tours jumelles « Petronas » qui symbolisent la population, moitié malaise et moitié chinoise de la ville, les garçons se marrent, les filles en mini jupes font du shopping (Kuala est l’une des villes les moins chères au monde) et tous se retrouvent pour un verre au bar avec vue du Marini’s 57.
2

Arpenter des plantations mystérieuses

Le climat est toujours doux dans les Cameron Highlands, oscillant entre 15 et 25 degrés selon les heures de la journée. Cette station de montagne tient son nom de William Cameron, le colonisateur britannique qui découvrit l'endroit en 1885 au cours d’une expédition. Sous le charme de cet éden, Il décida d'y planter du thé (what else pour un Anglais ?). Cette grande région maraîchère est aussi un paradis pour les golfeurs et pour les amateurs de massages. On y descend dans des hôtels très « british » où l’on s’est spécialisé dans les soins à base de fraise, autre production locale ! C’est dans ces montagnes que disparut le célèbre Jim Thompson, l’homme qui relança l’industrie de la soie en Thaïlande. Il partit un jour à la chasse et ne revint jamais. Peut-être s’est-il réincarné dans l’un de ces papillons géants qui illuminent la vallée de leurs ailes multicolores ?
3

Jouer la nostalgie a malacca

Les Hollandais, les Portugais, les Anglais, les Chinois… Malacca a digéré toutes les cultures et toutes les religions. La gardienne du détroit a eu plusieurs vie, à commencer par celle du port le plus prospère d’Asie du Sud-Est, avant de se laisser grignoter par Singapour. L'ex-reine du commerce a renoncé à sa gloire mais conservé les riches maisons peranakans, qui émaillent une vieille ville classée par l’UNESCO. Elle résonne du bruit des petits métiers et du chant des oiseaux en cage, dégageant le charme indéfinissable d’une ancienne star suspendue à ses souvenirs. L’ancien comptoir n’a pas perdu les recettes de sa cuisine raffinée qui mêle toutes les influences malaises, des currys indiens aux dim sum chinois en passant par la cuisine nonya. Le marché nocturne de Jonker Walk sera l’occasion de piocher dans ces saveurs puissantes et nostalgiques.
4

Savourer les delices de penang

Le trishaws ressemble à un sapin de Noël : couleurs criardes, guirlande de Barbies et musique à fond : c’est lui qui vous conduit au Bazaar Chowrasta Jalan ou au Lim Wah Thai emporium pour faire votre provision de noix de muscade et de petits gâteaux chinois. Ça piaille, ça se marre : Penang, c’est un condensé d’Asie. Seul des 13 États de Malaisie à être majoritairement peuplé de Chinois, il est aussi constellé de vestiges de l'époque coloniale. On ne se lasse pas de flâner dans les rues étroites de George Town, entre maisons de thé et coffee shops, et de s’arrêter dans les petites échoppes de rues pour savourer un cendal (dessert à base de lait de coco, de glace pilée et de vermicelles fluo, tout un programme). Les maisons coloniales sont devenues des hôtels de charme et les fumeries d’opium des antiquaires ! Penang est une mine de surprises.
5

Explorer un ancien repaire de pirates

Tout au nord, là où la Malaisie embrasse la frontière thaï, s'étend un archipel féerique, les îles Langkawi. On dit qu’elles furent le repaire des pirates et les anciens en racontent le enchantements et les maléfices. Falaises vertigineuses coiffées de forêts vierges, tombants cascadant dans la mer, petites criques et grottes hébergeant des animaux mystérieux…. L'île éponyme de Langkawi, la plus grande, est classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Il faut de dépêcher de goûter cette nature vierge, de franchir le Langkawi Sky Bridge qui flotte au-dessus de la forêt tropicale, d’explorer le lac au doux nom de « Pregnant Maiden (vierge enceinte !) », d’observer les buffles d'eau dans les rizières et de jouer à cache-cache avec les singes cleptomanes. Comment résister au regard du macaque pris la main dans le sac ?
Contactez un spécialiste de la Malaisie