Le Kenya est bordé par l'océan Indien sur 536 km et a une superficie de 580 367 km2. Sa capitale, Nairobi, à 150 km au sud de l'équateur, est à une altitude de 1 600 à 1 850 mètres et compte 3 millions d’habitants sur les 40 millions d’habitants du pays.

 

Le Kenya est connu comme berceau de l’humanité. L'ile de Rusinga, longue de 16 km et large de maximum 5 km, joignable à partir de la localité de Homa Bay par la piste C19 a été explorée de façon systématique en 1947 et 1948 par l’expédition de Mary Leakey. Fin 1948 la collecte comprenait environ 15 000 fossiles, y compris 64 primates appelés par Louis Leakey singes du miocène. Ce sont des Proconsuls de l'espèce Proconsul nyanzae, c'est-à-dire les hominoïdés les plus anciens. D'autres découvertes indiquent que des hominidés comme Homo habilis et Homo erectus vécurent au Kenya il y a 2,6 millions d'années.

 

Le parc national du Masaï Mara se situe à 260 km de Nairobi, soit 5 à 6 heures de trajet. Il s’étend sur une superficie de 1700 km2. Le parc National de Tsavo : est à 330 km de Nairobi, soit 4 heures ½ à 5 heures de trajet. Avec une superficie de plus de 20 000 km2, il est le plus grand parc national du Kenya et l’un des plus grands au monde. Au pied du légendaire Kilimandjaro aux neiges éternelles. Le parc national d’Amboseli est à 260 km de Nairobi, soit 3 à 4 heures de route, et compte des animaux en grand nombre sur un espace relativement restreint de 384 km2. Parce qu'elle a été relativement préservée dans une nature restée intacte au cours des siècles, la biodiversité africaine est la plus vaste du monde. Cependant, en raison du braconnage, de l'urbanisation ou encore du réchauffement climatique, cette biodiversité est en net déclin. 723 espèces animales vertébrées sont gravement menacées, et parmi elles 160 sont en voie d'extinction. A titre d'exemple, les éléphants d'Afrique, au nombre de 1 300 000 dans les années 1980, ne sont pas plus de 500 000 aujourd'hui. Les animaux carnivores du Kenya pourraient tous avoir disparu d'ici 2060 si rien n'est fait selon Noah Wekesa, le ministre kenyan de la forêt et de la faune. Il y a 50 ans, le Kenya comptait 30.000 lions, 10.000 léopards, 10.000 guépards, 20.000 lycaons et 50.000 hyènes. Les experts estiment que le pays compte aujourd'hui 2.000 lions, entre 800 et 1.160 guépards, et tout juste 800 lycaons. De 22 millions en 1988, la population du Kenya a aujourd’hui presque augmenté de 100% et devrait encore augmenter de 100% d'ici 2050 (43% de la population a moins de 15 ans), poussant les gens à coloniser de nouveaux espaces autrefois considérés comme stériles. L'exploitation forestière, la conversion des terres en champs agricoles, le réchauffement climatique, la récolte du bois de chauffage et autres facteurs, sont responsables du ravage de 40 000 km² de forêts chaque année en Afrique. C'est à ce jour la déforestation la plus élevée du monde. Elle a des conséquences dramatiques sur l'environnement, et certains scientifiques ont même établi un lien avec la fonte de la calotte glacière du Kilimanjaro.

Le Kenya compte 45% de Protestants, 33% de catholiques, environs 10% de musulmans, 10% de sa population pratique le culte des ancêtres, et presque 2% sont hindouistes.

 

 

 

Contactez un spécialiste du Kenya