Transport par la route

Le réseau routier chilien est bien entretenu et dispose d'une bonne signalisation. Evitez, cependant, de trop quitter les grands axes avec un véhicule de tourisme ordinaire et emportez des réserves de carburant pour les longs trajets. La Panaméricaine (ou Ruta 5) parcourt le Chili du nord au sud, depuis Arica jusqu'au Puerto Montt. Elle est en excellent état. Certaines routes secondaires sont goudronnées, d’autres sont des pistes empierrées plus ou moins carrossables. Au sud de Puerto Montt démarre la Carretera Austral (non goudronnée), où alternent chemins et passages de fjords en transbordeurs ; jusqu'à Puerto Yungay. C'est l’une des routes les plus sauvages du pays. Attention aux limitations de vitesse ! Contrôles fréquents, même en plein désert… (en ville, vitesse limitée à 50 km/h).

Transport en Taxi ou Loueur

On trouve des taxis sans difficulté dans les grandes villes. Location : les grandes agences internationales (Hertz, Avis, Budget, AutoEscape) ont des bureaux dans de nombreuses villes.

Transport en train

A rebours des pays voisins, au Chili, le train est un moyen de transport de moins en moins utilisé. Au profit des liaisons par bus. Il n’existe que 3 lignes en activité : Calama-Oruro, une fois par semaine ; les lignes du sud, Santiago-Temuco et Santiago-Concepción, sont les plus fréquentées. En bus : réseau dense et efficace sur l'ensemble du territoire.

Transport en avion

Etant données les distances, les vols intérieurs sont une solution pratique pour visiter l'ensemble du pays.
Contactez un spécialiste du Chili