1

Vivre le rite initiatique de la patagonie

La Patagonie c’est un état d'esprit, une musique de l'âme, la quête d'un ailleurs et pas seulement, géographique. Magellan, Drake, Darwin : ils sont passés par là avant vous, pourtant l’arrivée en Patagonie donne toujours le sentiment rare d’être, malgré tout, le premier. Tous les moyens sont bons pour se lancer vers l’ultime étape australe. Un bateau pour naviguer de fjord en fjord jusqu’aux glaciers d’un bleu surnaturel, une voiture pour s’offrir le détour par l’Argentine et se soûler de cette incroyable sensation de liberté à se laisser glisser à travers steppe et lacs laiteux, un vol, la solution la plus radicale Dans sa simplicité, la pancarte « Tierra de fuego » justifie à elle seule tout le voyage et provoque le grand frisson. La Patagonie ne vous quittera plus.
2

Se perdre dans santiago

Façonnée en dépit du bon sens, la capitale nichée au creux des Andes n’a pas fait des étincelles en matière d’urbanisme et s’obstine à construire des tours. Mais toute verticale et trépidante qu’elle soit, on sent pointer derrière son décor brouillé une irrépressible vitalité, un espace bigarré propice aux déambulations et à la bohème, dans un ensemble où se télescopent les époques. Du centre-ville, encore intact avec son parfum de vieille Europe, au Mercado Central où grignoter un empañada sous une verrière à la Baltard, en passant par le nouveau quartier du Bosque, les ravissants jardins de Vitacura ou la colline de Bellavista, la déambulation mène en douceur vers la noche santiagueña, témoin indiscutable d’une nouvelle modernité. Admirer son premier lever de lune en sirotant un Pisco sour est une excellente manière de commencer son voyage au Chili…
3

Prendre le funiculiare a valparaiso

Des ruelles dégringolant vers le port et ses bars à marins, dans un paysage de fils électriques, un monde de petits quartiers tranquilles, de maisons des capitaines et de funiculaires avalant les pentes : voilà Valparaiso la douce. L’un de ces funiculaires mène à " La Sebastiana", une des maisons de Pablo Neruda dont le souvenir demeure gravé dans chaque pavé. Comment résister au charme rieur de cette baie et de ses 42 cerros (collines) posés en amphithéâtre au-dessus du Pacifique et plantés de maisons colorées ? Lorsque les marins de la Mer d’Iroise larguaient les amarres pour affronter les colères des mers australes, ils se donnaient du courage en imaginant le port rieur qui les attendait après le Horn. Valparaiso, la ville où l’on pose sa valise. Et dont on ne veut plus repartir.
4

Boire un mate dans le desert d’atacama

Ce « Far West » a un sous-sol si riche qu’il fit la fortune du Chili au 19e siècle. L’ombre des mineurs plane encore dans les villes fantômes autour de Calama, aux portes du désert d’Atacama. Les scientifiques affirment que certaines zones de l’Atacama n’ont pas vu une goutte de pluie depuis plus de 80 ans ! Enchâssé sur l’altiplano, veillé par des volcans en sentinelles, ce désert cache pourtant d’incroyables oasis nourries par les eaux de fonte des neiges andines, des lacs salins colorés de flamants roses, des plaines d’altitude où paissent les vigognes et où travaillent les huasos, les hommes de la terre chilienne. S’étourdir du silence le plus absolu, se perdre dans le firmament le plus pur, mais surtout rencontrer un peuple volontaire et chaleureux qui connaît encore la signification du mot « hospitalité ». Se faire offrir un maté dans la chaleur d’une cuisine bien astiquée, c’est le plus beau des souvenirs…
5

Voguer d’ile en ile

Les îles chiliennes, dispersés dans le Pacifique, ont pour point commun d’être baignées d'énigmes et de mystères… La plus connue est l’Île de Pâques, ou nombril de la terre… On se demande toujours comment ces colossales statues de pierre au sourire de Joconde ont pu être acheminées sur leurs esplanades. « Elles marchaient la nuit », vous diront les habitants en partageant un cochon grillé ! C’est si bon de le croire. L’île de Robinson Crusoé est plus proche, mais non moins énigmatique : l’archipel Juan Fernandez, à une heure de vol de la côte, face à Santiago entretient toujours la légende de son naufragé. Quant Chiloé, à peine éloignée de 30 mn de ferry de Puerto Montt, dans le nord de la Patagonie, elle distille un charme particulier avec ses maisons de bois multicolores bâties sur pilotis et ses pêcheurs joviaux et accueillants. Ce serait pêché de ne pas leur rendre visite.
Contactez un spécialiste du Chili