Population

8 900 000 habitants.

Langue officielle

La langue officielle est l'Espagnol.

Langue parlée

La langue véhiculaire de la Bolivie est le “Castellano”. Très semblable à l’espagnol moderne, il dérive de la langue parlée à l’époque de la conquête, le castillan. La plupart des hispanophones connaissent aussi une langue autochtone et plus de 55 % de la population parle soit Quechua, soit Aymara.

Peuple

Pays métis par essence, la Bolivie compte deux groupes ethniques distincts, d’origine indienne, qui parlent aussi leur propre langue : le Quechua et l’Aymara. Ces deux langues sont totalement dissemblables et n’ont quasiment aucun vocabulaire commun. Quechua (30% de la population), Aymara (25%), blancs (15%), métis (blancs et amérindiens 30%).

Réligion

catholiques 95%, autres 5 %.

Fête Nationale

Jour de l'Indépendance vis à vis de l'Espagne, le 6 Août (1825).

Calendrier des Fêtes

Vous aurez certainement l'occasion de voir l'une des nombreuses fêtes qui rythment la vie des boliviens. Souvent liées à un évènement religieux ou politique, elles sont souvent prétexe à des retrouvailles et à de bonnes tablées. On peut mentionner cette bénédiction rituelle "cha'lla" qui se déroule chaque premier vendredi du mois en l'honneur des divinités incas, aymara ou chrétienne. Tout en faisant brûler de l'encens, des offrandes sont faites sur une "mesa blanca" (table blanche) dans de nombreuses villes du pays et c'est l'occasion de discuter en famille et entre amis devant chez soi. On peut également parler de la "Fiesta de la Cruz" (fête de la croix) qui a lieu la première semaine de mai tout autour du lac Titicaca. Egalement, bien sûr, de la fête de l'indépendance le 6 août, le plus fgrand événement de l'année.

Histoire

Quelques dates importantes: 1538 : Conquête de la Bolivie par les espagnols qui devient alors une partie du Pérou. 1824 : Simon Bolivar, militant pour la paix d'origine vénézuélienne, libère le pays de l'emprise espagnole et donne son nom au pays. 1825 : L'indépendance est gagnée et Simon Bolivar devient le premier président de la Bolivie.

Politique

La Bolivie est une république parlementaire. Le président, élu tous les 5 ans, est à la fois le chef d'État et le chef du gouvernement. Il nomme les ministres. Le parlement est formé par deux chambres : le Sénat, composé de 27 sièges, et la Chambre des députés, composée de 130 sièges.

Célébrité

Evo Morales, actuel président (investi le 22 janvier 2006)

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l´assurance qu´il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d´usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l´on a été satisfait du service. Pour les chauffeurs, nous vous conseillons, au minimum, l´équivalent de 1 euro par jour et par personne. Nous vous conseillons le double pour les guides. A l'hôtel, 50 centimes d'euro par bagage pour le bagagiste. En ce qui concerne le personnel de service, les usages sont très variables. Le mieux est d’aligner votre pourboire sur l´économie locale : les prix d´une bière ou d´un thé, d´un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d’estimer son montant. Pour vous en servir de points de repère, vous pouvez aussi noter les chiffres suivants : un guide indépendant peut gagner entre 30 et 60 dollars US par jour de travail ; un chauffeur indépendant, entre 20 et 60 dollars US par jour de travail. En Bolivie, le salaire brut mensuel moyen est de 96 dollars US (les disparités sont importantes). Si le cas se présente, on évitera d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis. La courtoisie et la bienséance sont de règle dans toute l’Amérique latine et, tout particulièrement, en Bolivie. Faites l'effort d'apprendre quelques mots d'espagnol, cette marque de respect sera appréciée. Manifestez, à l'occasion, de l'intérêt pour les engouements boliviens, le football en premier lieu (que suivent de près la politique et la musique). Saluez les personnes rencontrées à toute heure du jour (ou de la nuit). Ne soyez pas trop à cheval sur les horaires (trains, bus, avions et... rendez-vous). Ni sur la rapidité du service. Dans les communautés indiennes, veillez à ne pas réduire les personnes à un élément du pittoresque. Soyez discret (sans être timide) ; même si l'appareil photo vous démange : le mitraillage produit rarement de bonnes photos. Lorsqu'ils font la fête, les Boliviens boivent sec. Si vous êtes invité, il faudra trouver un équilibre entre la politesse due aux hôtes et vos capacités de leveur de coude. Le jeu étant de garder une élémentaire dignité jusqu'à la fin. Le marchandage se pratique sur les marchés.

Achat

L'artisanat bolivien est très riche. Les boutiques et les vendeurs itinérants parsèmeront votre itinéraire, aussi nous vous laissons le plaisir de la découverte. Pour bénéficier des plus belles pièces, il est préférable de les acheter sur leur lieu de production. A notez par exemple que c'est à La Paz que vous trouverez des instruments de musique andine. Pensez aussi aux pulls en Alpaca, Angora, les bijoux en argent, les chapeaux ( Borsalino).

Cuisine

Peu connue, elle compte une variété importante de plats réalisés avec une base de quelques ingédients simples : tubercules, céréales, fruits, viandes et poissons. Le petit déjeuner "desayuno" se limite souvent à un simple café avec un petit pain. Généralement il est suivi d'un en-cas dans la matinée. Le déjeuner constitue le repas principal. ce repas "almuerzo est généralement constitué d'une soupe, d'un plat suivi d'un café ou d'un thé. (une salade et un dessert sont envisageables pour les plus gourmands). Le diner (cena) est quant à lui généralement limité à un plat. Les pommes de terre sont omniprésentes. Base de la nourriture des peuples andins, on en décompte une bonne centaine d’espèces. Les céréales des Andes, telles que la quinoa et le millmi, sont délicieuses en soupe ou avec du lait. La Bolivie est avec le Mexique un des « maîtres du pain » du continent. Gouter les marraquetas, sarnitas, empanadas, bollos, cuñapés et autres gourmandises.

Boisson

L’api : boisson chaude, sucrée et épaisse à base de maïs violet, de cannelle et clou de girofle pour le petit déjeuner. L'aloja est une boisson sucrée à base de céréales (blé, maïs ou quinoa). Boissons gazeuses, essayez la Papaya Salvietti. Des eaux minérales sont disponibles pratiquement dans chaque ville. Pour ce qui est des vins, l'amateur se rendra directement sur place dans la région de Tarija, pour une tournée avec dégustation des vins locaux. A Santa Cruz, goûtez le jumechi, l'alcool de canne à sucre. Pour ceux qui préfèrent les boissons non alcoolisées, goûtez le somo, une boisson fraîche et délicieuse à base de maïs.
Contactez un spécialiste de la Bolivie