La Bolivie multiplie les records de hauteur.

Située à 4600 mètres d’altitude et entourée par les montagnes Huayna Potosí (6 088 m) et Nevado Illimani (6 460 m), la Paz est la capitale la plus haute du monde , l'eau y bout à 80 °C, son l’aéroport international est le plus élevé du monde, à une altitude de 4061 mètres, et la ville a le stade olympique agréé le plus haut du monde, ayant obtenu une autorisation spéciale de la FIFA, dont la règle interdit l'organisation de matchs officiels dans des stades à plus de 2 500 m d'altitude.

Entre 3 809 et 3 811 mètres au-dessus du niveau de la mer, le lac Titicaca est le plus haut lac navigable du monde. Il s'étend sur environ 8 562 km², parmi lesquels 4 772 km² son sur le territoire péruvien, et  3 790 km2 en Bolivie. Au centre d'un grand bassin d’une superficie de 58 000 km², dont 10 983 en Bolivie, le lac se décompose en 2 parties, le lac majeur et le lac mineur, séparés par le détroit de Tiquina, d’une longueur de 900 m. La longueur totale du lac Titicaca est de 204 kilomètres, sa largeur de 65 kilomètres, avec  1 125 kilomètres de rives. Sa profondeur moyenne est de 107 mètres, et sa profondeur maximale de 284 mètres. Son volume d'eau est de 893 milliards de mètres3.  25 rivières alimentent le lac, qui compte 41 îles.

D’une altitude de 4 724 m au départ, et 1 128 m à l'arrivée, sur une longueur de 65 km environ, la magnifique et impressionnante Route de la Mort a été nommée en 1995 par la Inter-American Development Bank “ route la plus dangereuse du monde “.  200 à 300 voyageurs se tuent chaque année sur cette route, soit 1 véhicule toutes les 2 semaines.

La personne la plus célèbre de Bolivie est Cubaine. Le Che arrive en Bolivie le 7/11/1966, dirigeant 1  groupe de 47 guérilleros du nom d'Ejército de Liberación Nacional ou ELN (Armée de libération nationale) , composé en majorité de Boliviens mais aussi de 16 Cubains de l'entourage de Guevara, et de quelques Péruviens et Argentins. Le 9/03/1967 des militaires en congé et en civil allant pêcher rencontrent, sans heurts, des guérilleros et le 11, 2 déserteurs de l'ELN sont capturés. Sur indications des déserteurs, le campement est découvert, et les guérilleros doivent abandonner leur campement.  Le 23/03, les forces de l'ELN sortent victorieuses de premières escarmouches contre l'armée régulière. Mais, les guérilleros ne disposent plus de contact radio constant avec La Havane: les 2 transmetteurs sont défectueux. Le Che divise ses forces le 17/04, afin d'extraire de la zone Régis Debray et Ciro Bustos, qui ne supportent plus les conditions de vie de la guérilla, et pour qu'ils puissent transmettre des messages à Cuba et aux communistes argentins. Guevara met Juan Vitalio Acuña Núñez («Vilo») au commandement de la 2ème colonne. Les 2 groupes ne peuvent se retrouver au rendez-vous prévu 3 jours après, car Vilo a été obligé de se déplacer en raison de la proximité de l'armée bolivienne. N'ayant aucun moyen de communication, ils ne pourront jamais se réunir à nouveau. C'est à cette période que Guevara écrit le Message aux peuples du monde, qui commence le document avec  la célèbre phrase “Créer 2, 3 ... de nombreux Vietnam, telle est la consigne”. Le 20/04,  Régis Debray et Ciro Bustos sont capturés. Tous 2 sont torturés par les forces gouvernementales et confirment la présence du Che en Bolivie. Le 01/08 la CIA envoie 2 agents cubano-américains pour renforcer la recherche de Guevara. Le 31/08, la colonne de Vilo Acuña est prise dans une embuscade et Restituto Cabrera, le seul survivant, est capturé et exécuté sommairement le 04/09. leurs corps sont d'abord exposés comme trophées puis enterrés clandestinement. Le dernier contact de la partie urbaine de l'ELN est arrêté le 15/09. La colonne du Che est totalement isolée. Le groupe remonte dans les montagnes, l'avant-garde est prise en embuscade et perd 3 hommes le 26/09. Les 17 survivants s'échappent et le 07/10 commencent à redescendre vers le Río Grande. Les forces spéciales boliviennes apprennent par un informateur le lieu du campement de la guérilla, et envoient plus de 1 800 soldats au village voisin de La Higuera. Le 8/10/1967, le campement est encerclé dans le ravin de Quebrada del Yuro. Guevara ordonne de diviser le groupe en 2, envoyant les malades en arrière et restant avec le reste des guérilleros pour retenir les troupes boliviennes. Après 3 heures de combat, le Che est capturé, emmené dans une école abandonnée du village de La Higuera, et exécuté de 2 rafales. Le 9/10  au matin, le gouvernement de Bolivie annonce la mort de Che Guevara la veille dans des combats. 

Contactez un spécialiste de la Bolivie