Russie

L’Anneau d’Or : un chapelet de pépites

L’Anneau d’Or : un chapelet de pépites

Au nord-est de Moscou, la campagne fertile préserve une part monumentale de la mémoire du pays : l'Anneau d'Or, d’anciennes cités princières dévoilant des splendeurs d’architecture religieuse du Moyen-Âge.

 

En publiant en 1967 un premier article sur ces villes médiévales bordées par la Volga et la Kliazma, Yuri Bychkov n’imaginait sans doute pas créer l’une des régions les plus touristiques du pays. Journaliste et historien, il était simplement parti de Moscou à bord de sa Moskvitch, afin d’honorer une commande du Sovietskaïa Kultura, magazine du Parti communiste. Objectif : promouvoir le tourisme dans la ville médiévale de Souzdal, dont les premiers vestiges remontent à l’an 999. Aujourd'hui, la visite de l'Anneau d'Or est incontournable lors d'un voyage en Russie.

Clocher Anneau d'Or

D.& M.Tischenko/AdobeStock

 

Souzdal, la ville des tsars

Dès le XIIe siècle, bâtie sur les rives de la rivière Kamenka alors navigable, la ville devint la capitale de la région, sous le règne du prince Yuri Dolgoruky qui ordonna au passage, pour protéger la partie méridionale de l’oblast, la construction d’une ville secondaire : Moscou. La richesse des terres ajoutée à la position stratégique fit alors de Souzdal et sa région une place de première importance. Ainsi, Souzdal fut rapidement considérée comme le centre spirituel du pays, accueillant au fil des siècles pas moins de cinq monastères (dont celui de Saint-Euthyme, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco), trente églises ou chapelles et quatorze citadelles. Un musée à ciel ouvert, collection de coupoles aux bulbes étoilés, kremlins de pierre blanche sculptée, témoins de la Russie pieuse d’antan.

Eglise Anneau d'Or

Yury Dmitrienko/AdobeStock

 

Vladimir, l'ancienne capitale russe

Peu emballé à l’idée de revenir à Moscou par le même chemin, Bychkov décida alors de prolonger le voyage en passant par les cités voisines, elles aussi frappées par la grâce architecturale, à l’image de Vladimir, centre politique du pays de la moitié du XIIe au début du XIVe siècle, qui compte des chefs-d’œuvre d’architecture religieuse comme la cathédrale de la Dormition. Le journaliste s’octroya ainsi huit villes-étapes (Ivanovo, Kostroma, Iaroslavl, Rostov Veliki, Pereslavl-Zalesski, Serguiev Possad) dont il écrivit les richesses sous une série d’articles intitulée “L’Anneau d’or”… Sans évidence géographique, la “boucle de Bychkov” devint en pleine ère Khrouchtchev, un outil de propagande touristique décliné en guide traduit en dix langues, et même en chanson, inspirant les autres villes de la région à créer des Anneaux d’argent et de bronze, sans connaître le même succès. Un demi-siècle plus tard, le fait est que l’escapade circulaire au départ de Moscou reste une occasion en or d’explorer la Russie ancestrale et bucolique.

Rivière Anneau d'Or

Vladimir Sklyarov/AdobeStock

 

Les services Voyageurs dans l'Anneau d'Or

En contact permanent avec leur réseau sur place, nos conseillers Russie peuvent vous planifier des visites personnalisées et vous mettre en contact avec divers spécialistes (historien, architecte, journaliste…).

 

Photographie de couverture : LP7/Getty Images/iStockphoto

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.