Vous imaginez bien qu’un voyage à Cuba n’est pas simple. C’est aussi sans doute pour sa différence que vous l’entreprenez. Car différence il y a et parfois elles sont immenses. Autant en faire le détail de suite :

La qualité hôtelière n’est pas celle de l’Europe ou des Etats-Unis. Elle n’est pas non plus la même entre La Havane et le reste du pays. Parlons des casas particulares, « vintage » au possible.  Une expérience intéressante certes mais d’un confort moyen. Attendez-vous, comme tous les Cubains, à des coupures d’eau et d’électricité régulières. Ça ne s’améliore pas en quittant la capitale. Dans ces « casas » vous allez pouvoir échanger avec les Cubains. C’est le principal intérêt. Les Cubains sont curieux de tout et très francophiles en général.

Vous allez aussi entamer une salutaire cure détox côté communications : télévision désuète risible de propagande naïve, Internet rare, publicité absente, Wi-Fi asthmatique. N’imaginez pas aller au kiosque le matin acheter votre journal français avant de boire votre café. Du café délicieux vous en trouverez, des journaux oubliez. Dans la rue on vous proposera des cigares à prix défiant toute concurrence, évitez : ils n’ont pas la qualité de ceux vendus dans les magasins officiels ou directement à la fabrique.  

Cuba accepte les cartes de crédit (sauf Amex et Mastercard) mais les distributeurs de billets sont souvent en panne (+difficultés de communications), prévoyez d’arriver avec du cash, dollars ou euros feront l’affaire. Changer dans la rue mérite vérification, une erreur dans le décompte est vite arrivée… Enfin, le CUC, monnaie pour les visiteurs contrairement au peso la monnaie des cubains, ne s’exporte pas du tout.

Partant de La Havane vous voilà à la remise de votre voiture de location. L’heure fixée n’est pas toujours respectée. Pour peu que le locataire précédent ait du retard vous attendrez son retour. Inutile de tempêter : il n’y a pas de stock dans les agences. Votre automobile peut tout aussi bien être vintage, elle aussi. Donc amusante mais peu fiable. Pas de panique : les Cubains réparent tout avec une ingéniosité surprenante. Prévoyez de voyager léger. Outre que vous n’aurez pas d’occasion de vous mettre sur votre trente et un, les coffres des voitures sont souvent petits. L’idéal étant des bagages souples. Avant votre départ d’Europe vous aurez profité d’un Wi-Fi haut débit pour télécharger l’application Map.Me et les cartes de Cuba. Elle va vous servir de GPS. Les routes auraient souvent besoin d’un petit entretien. On ne roule pas vite mais cela fait partie du plaisir de voyager. Ne prenez jamais d’autostoppeur, même sympathique (beaucoup de monde sympathique à Cuba).  Prévoyez un picotin. Il n’y a pas d’auberge typique sur la route. Les supermarchés sont rares, les épiceries alignent des rayons désespérément vides. Le paysage, lui, est intact. On circule librement partout.

Arrivé à Trinidad ou Vararedo ou encore les Cayos une population moins agréable vous attend, surtout à la tombée du jour : les moustiques et les jejenes (prononcez héhénes). Moustiques : l’habituel répulsif suffit, emmenez-en. Les héhénes se trouvent dans le sable ou dans l’herbe près du sable. Il faut absolument porter des chaussures fermées, un pantalon. Ces puces de sable sautent à 40cm maxi. Donc tout ce qui est en dessous de cette taille est susceptible de faire leurs délices. Leur piqure est méchante, très douloureuse plusieurs jours durant. La pire erreur serait de s’allonger sur le sable en maillot de bain au coucher du soleil !

Cuba regorge de belles plages de sable, parfois à perte de vue. Mais ne vous attendez pas à la carte postale tropicale : pas de petit port de pêche typique avec ses filets séchant au soleil. Les zones touristiques sont composées de grands hôtels à l’américaine plus ou moins bien conservés ou rénovés.

Loin de nous l’idée de vous faire changer de destination, Cuba est un voyage à faire absolument et rapidement. Mais vous le savez : Vous nous êtes précieux, votre temps de vacances aussi. Nous faisons tout pour que vous bénéficiiez des meilleures prestations néanmoins certains aspects locaux nous échappent. Particulièrement à Cuba. Il nous a semblé naturel de vous parler des aspects un peu rugueux du pays avant votre départ. Ainsi votre voyage sera réussi. C’est bien là l’essentiel, entre nous soit dit… 

 

A découvrir

Idées voyages à Cuba

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de Cuba