Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


On peut difficilement évoquer un climat uniforme en parlant de l’Autriche car le relief est très diversifié. Ainsi, l’ouest, influencé par l’Atlantique, est plutôt tempéré, tandis que l’est, de relief plus plat, est de caractéristique continentale. Au nord, on oscille entre un climat alpin (se traduisant souvent par une grande variation météorologique entre pluies et soleil) et continental selon les localités. Le sud, quant à lui, est typique d’un climat méditerranéen. Vous l’aurez compris, l’Autriche est versatile et, par ailleurs, ses saisons sont marquées. Par conséquent, les hivers sont très enneigés et attirent chaque année de nombreux sportifs venus profiter du magnifique environnement alpin.

Principales zones évaluées : le bassin de Vienne et la Basse-Autriche, le nord la Haute-Autriche (Hallstatt), les Alpes autrichiennes (Salzbourg et Innsbruck – domaine du Tyrol), le sud de l’Autriche (Graz).

Janvier : froid et neigeux


Le sud de l’Autriche, aux alentours de Graz, est la région la plus préservée en matière de précipitations. Les pluies ou la neige s’y manifestent assez peu et font de cette zone l’une des plus attrayantes. Certes, les températures dépassent à peine la barre du zéro mais le soleil s’invite fréquemment sur les lieux. Le bassin de Vienne et la Basse-Autriche, plus humides, sont tout de même relativement cléments à leur tour. Les températures sont similaires à la zone méridionale et le soleil, un peu plus timide, fait assez souvent son apparition. En revanche, évitez la région de la Haute-Autriche, très enneigée et dotée de températures négatives (aux alentours de -2°C), sauf si vous souhaitez skier au sein du domaine de Dachstein West. Néanmoins, sachez que la couverture nuageuse est moins importante du côté des stations alpines.

Février : l’hiver perdure


Egaux à eux-mêmes, le bassin de Vienne et la Basse-Autriche affichent des conditions assez similaires au mois précédent. Si vous séjournez dans la capitale, peut-être profiterez-vous de la fameuse saison des bals, qui a lieu jusqu’en mars ? Plus de 3000 bals sont organisés à Vienne dans les plus belles salles de la ville au rythme de valses enchanteresses. Au sud, les pluies augmentent quelques peu tandis que nuages et soleil alternent successivement. La Haute-Autriche, à l’image du mois précédent, est très humide, froide et nuageuse et ne mérite pas que l’on s’y attarde à l’exception de son domaine skiable. De nouveau, les stations de ski alpines bénéficient de meilleures conditions météorologiques.

Mars : les beaux jours sont à l’approche


Même si le printemps n’est pas tout à fait arrivé, le bassin de Vienne et la Basse-Autriche se réchauffent de plusieurs degrés (comptez 8°C à Vienne), tandis que pluies et nuages battent en retraite. Profitez-en pour explorer la Basse-Autriche, encore peu fréquentée des touristes, par exemple au cœur des forêts de Wienerwald s’étendant sur des centaines de kilomètres. Le sud présente des caractéristiques assez similaires avec une bonne baisse des précipitations et de la couverture nuageuse. Seul Hallstatt n’en démord pas et reste une localité assez humide, brumeuse et encore très froide (aux alentours d’1°C). A noter que vous pouvez encore profiter de la neige au sein des stations de ski du Tyrol et Salzbourg, ainsi qu’en Carinthie et dans le Vorarlberg. Ces derniers constituent les 4 Länder alpins, répartis sur plusieurs domaines skiables.

Avril : le printemps fait ses premiers pas


Certaines régions s’habillent d’un manteau assez doux, caractéristique du printemps autrichien. C’est notamment le cas de capitale et son bassin, Graz et de la Basse-Autriche, très ensoleillés et agréables. Aux heures les plus chaudes, on compte 18°C à Vienne et Graz, soit un temps idéal pour vos visites. En revanche, ne comptez pas sur Hallstatt pour redorer son blason : malgré une hausse des températures (6°C en moyenne), les pluies et les nuages n’ont pas dit leur dernier mot. Notez que la plupart des stations alpines ferment leurs portes à la moitié du mois d’avril et qu’il s’agit ainsi des dernières neiges. L’avantage est que l’on peut y skier par beau temps, parfois vêtu très légèrement !

Mai : quand soleil et pluies vont de pair


Attention, même si les températures prennent de l’étoffe au mois de mai dans la capitale et la Basse-Autriche (comptez 17°C à Vienne), les régions sont assez pluvieuses. Les précipitations prennent de l’ampleur dans le sud et s’intensifient très lourdement dans la zone de Hallstatt, encore très fraîche pour la saison (11°C en moyenne). Les zones alpines telles que Insbruck et Salzbourg n’échappent pas non plus aux pluies. En somme, le pays est plutôt ensoleillé en mai tout en présentant un taux d’humidité important.

Juin : une fin de printemps assez humide


Vienne et son bassin ainsi que la Basse-Autriche affichent des températures résolument printanières, avec 20°C en moyenne à Vienne et un beau soleil. Toutefois, les pluies ne semblent pas vouloir quitter le terrain. Vous devrez anticiper de bons vêtements imperméables durant vos visites. Même sentence pour le sud, toujours aussi humide au mois de juin. Hallstatt ne sort pas des eaux mais la ville commence à afficher des températures très agréables, soit 15°C environ. Les régions alpines d’Innsbruck et de Salzbourg vous sont déconseillées au vu de leur fort taux de précipitation. Si vous prévoyez des activités de plein air en cette saison, rendez-vous plutôt au glacier d’Hintertuxer Gletscher, à environ 90 km d’Innsbruck car on peut y skier en plein mois de juin ! Il s’agit en effet du seul domaine skiable ouvert toute l’année, culminant à 3200 mètres d’altitude.

Juillet : les beaux jours s’annoncent


Globalement, les pluies réduisent dans l’ensemble du pays. Le temps est sec près de la moitié du mois dans la région de Vienne et de la Basse-Autriche, à l’instar de la zone méridionale. Les températures quant à elle oscillent autour de 24°C dans ces régions. Hallstatt, comme à son habitude est bien plus humide que ses homologues mais le village gagne quelques degrés (17°C en moyenne) et une couverture nuageuse un peu moins importante. Profitez de cette amélioration pour explorer les grottes du Dachstein ! Ces dernières ravissent les grimpeurs en tout genre qui empruntent ses itinéraires escarpés, truffés de curiosités géologiques comme ces colonnes de pierre reproduisant celles d’une cathédrale. Innsbruck et Salzbourg sont un peu moins humides en cette saison mais accueillent régulièrement des pluies passagères, aux côtés d’un grand soleil. Bon à savoir : la ville de St. Margarethen im Burgenland accueille tous les ans, de juillet à fin août, l’un des plus grands festivals d’opéra en plein air d’Europe. Il se déroule dans un cadre magnifique, au sein de la carrière romaine de St. Margarethen, vaste de 7000m2.

Août : l’été s’est affirmé


L’été ne fait effectivement plus de doute dans la majorité du pays. Les pluies ont (presque) tiré leur révérence dans les localités du bassin de Vienne et de la Basse Autriche, et les températures grimpent parfois jusqu’à 30°C dans la zone. Le sud est lui aussi très estival, mis à part le passage de quelques pluies. Dans ce cadre, ne manquez pas de visiter Graz et ses nombreuses activités culturelles. Cathédrales, châteaux et galeries d’art agrémenteront votre itinéraire au sein de la région styrienne. Quant au village d’Hallstatt, il se réchauffe encore un peu mais reste très humide, sans grand changement. Innsbruck et Salzbourg sont caractéristiques du climat montagnard en cette saison à savoir, une relative douceur (20°C en moyenne) et une alternance entre pluies et soleil.

Septembre : un climat assez inégal


La météo est assez diversifiée au mois de septembre en Autriche. Si le pays s’accorde à baisser ses températures un peu partout, il en va différemment pour ses intempéries. Ainsi le bassin de Vienne, le sud et la Basse-Autriche sont un peu plus pluvieuses que sur le mois précédent et perdent quelques degrés. A l’inverse, Hallstatt perd en humidité et se veut plus propice aux visites. Prévoyez tout de même un vêtement chaud car le village affiche 13°C en moyenne. Idem pour Innsbruck et Salzbourg qui sont moins arrosés et affichent un temps plutôt ensoleillé. La ville de Mozart - dessinée par les meilleurs architectes baroques et artistes du XVIIe - se prête ainsi aux visites citadines.

Octobre : un automne ensoleillé


L’Autriche se refroidit au mois d’octobre, qui installe le pays dans une douceur automnale. Dans les zones de Vienne, du sud et de la Basse-Autriche, on descend parfois sous la barre des 10°C. Fort heureusement, les journées sont très lumineuses. La Haute-Autriche, aux environs de Hallstatt, annonce les prémisses de l’hiver mais elle conserve toutefois une couverture nuageuse correcte, permettant encore de s’adonner aux activités de plein air. Dans les Alpes autrichiennes, les journées sont également froides et ensoleillées et accueillent les premières neiges. D’ailleurs certaines stations du Tyrol ouvrent déjà leurs portes à la mi-octobre, comme Kaunertal ou Kitzbühel.

Novembre : assez inconfortable


Le bassin de Vienne et la Basse-Autriche se refroidissent et les nuages gagnent du terrain. La période est donc un peu moins attrayante en cette saison froide, au même titre que la Haute-Autriche. Le sud n’affiche guère meilleure mine avec de nombreux épisodes pluvieux. Les Alpes, quant à elles, font déjà face au froid mordant et alternent brumes et chutes de neige. A noter que la plupart des stations ouvrent à la fin du mois de novembre. Il n’est donc pas forcément intéressant de se rendre en Autriche à cette période de l’année.

Décembre : l’hiver a fait son nid


Décembre accueille les amateurs de glisse qui s’empressent de dévaler les pistes alpines. Ces dernières alternent entre nuages et soleil et penchent plutôt vers des températures négatives. Il convient donc de se renseigner avant d’entamer sa journée de ski. Le bassin de Vienne et la Basse-Autriche affichent un ensoleillement partiel tandis que le froid règne en maître, avec 3°C à Vienne. Néanmoins, la capitale mérite d’être visitée à cette période car elle accueille de nombreux marchés de noël dévoilant les trésors artisanaux et gastronomiques autrichiens (un bon vin chaud vous aidera à braver le froid !). Hallstatt compte autant de journées lumineuses que de journées brumeuses et il n’est pas rare que le village soit recouvert de neige. En somme, le sud est la région la plus lumineuse de la saison. La zone se prête ainsi aux visites, à condition d’être bien emmitouflé.
Contactez un spécialiste de l'Autriche