1

Buenos Aires, c’est Madrid en plus grand

Buenos Aires, c’est Madrid en plus grand. La rencontre avec la plus européenne des villes d’Amérique latine ne peut être qu’une histoire d’amour. Entre deux crises, la capitale argentine ne cesse de réinventer un art de vivre avec une énergie débordante. Quoiqu’on y fasse , l’expérience est toujours extrême : assister à un superclassico à la Boca pour vivre un soir de match dans le temple du foot ; flâner dans San Telmo ou au Mercado de pulgas, royaumes de la brocante ; boire un chocolat au délicieux Café Tortoni, rendez-vous de l’intelligentsia ; plonger dans la vie d’Evita au musée qui lui est dédié ; s’offrir une escapade à Tigre, pour la promenade sur les canaux émaillés de jolies maisons sur pilotis… Et bien sûr partager la fièvre du tango dans une milonga : inoubliable !
2

Arpenter les villages de la colonisation espagnole

Arpenter les villages de la colonisation espagnole. Dans le « Noroeste ». Salta la Linda (la belle) était la résidence du gouverneur sur la route qui allait de Cuzco à Buenos Aires. La capitale baroque de l’Argentine, bariolée, basanée, bavarde à l’ombre de ses grandes places arborées en a hérité un riche passé architectural qui l’ont fait classer au patrimoine de l’Humanité. Après avoir traversé le Quebrada avec ses ravines sculptées par le gel et le vent, voici Cafayate, une autre de ces coloniales alanguies autour de leur place d’armes. A Cachi on visite les maisons patriciennes où sont tournés des films d’époque et à Molinos, on s’arrête à l’hacienda pour goûter au plaisir de s’installer dans les patios pour écouter le vent qui bruisse dans les saules, la cloche de l’église et le chant des oiseaux.
3

Succomber aux vins du Nouveau monde

Succomber aux vins du Nouveau monde. Le vignoble argentin se déroule sur 2.000 km le long de la cordillère des Andes, à une altitude parfois record. Au nord-ouest, dans les vallées de Cafayate et de Calchaquíes, il est le plus haut du monde, au cœur d’un paysage d’une insoutenable beauté. Trois vignobles, Colomé, Tacuil, Payogasta, atteignent même 3.000 m ! La route est semée de petits villages où est fabriqué le roi des vins blancs argentins, le Torrontes. Au pied de la cordillère des Andes, la région de Mendoza produit 70% des vins du pays , à partir du fameux malbec ; en mettant cap au sud, on découvre les vignobles de Patagonie, dont les conditions extrêmes donnent des vins d’une grande intensité. Fêtes des vendanges, caves, bodegas : il y a mille prétextes pour s’arrêter et goûter ces nectars aux fortes personnalités.
4

Voir un gaucho traverser la Pampa au soleil couchant

Voir un gaucho traverser la Pampa au soleil couchant. La Pampa c’est le pays des gauchos, autrefois nés des turpitudes des grands propriétaires terriens avec leurs servantes indiennes ! Condamnés à une existence errante avec pour tout bagage une couverture, un fusil et des chevaux, ils prêtaient main forte ici et là au gré des saisons. Ils sont restés nomades avec leurs troupeaux mais représentent aujourd’hui la noblesse de la pampa. Leur fief est San Antonio de Areco à une heure de route de Buenos Aires, qui leur rend hommage, une fois l'an, lors de la Semaine de la tradition. L'occasion de faire étape dans l'une des plus belles estancias d'Argentine, parfaitement rénovée et devenue un hôtel élégant au cœur de son parc grandiose : la Bamba de Areco. Elle sert aussi de base à l'équipe internationale de polo : d’autres hommes de cheval…
5

Entendre gémir le glacier du Perito Moreno

Entendre gémir le glacier du Perito Moreno. De vastes étendues de neige et de glaces éternelles couvrent certaines parties de la Cordillère et se déversent dans les lacs. Au cœur de ce parc naturel se produit un phénomène saisissant : le chant du Perito Moreno ! Le front de ce glacier, haut de 60 mètres, s'étend sur 4 Km le long du lac et l’on peut apercevoir les grandes falaises de glace depuis des plates formes, avec l'impression fantastique du mouvement continu de ces mastodontes. Plusieurs passerelles font face au glacier afin de l’observer au plus près. Une sortie en bateau , appelée petite navigation, permet d’aller au plus près des parois, là où des pans entiers tombent dans le lac dans un vacarme digne d'un coup de tonnerre pour former des icebergs. Séquence frisson !

A découvrir

Contactez un spécialiste de l'Argentine