Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


Le climat allemand est très variable selon les périodes de l’année et les régions. De manière générale, le nord et l’ouest (notamment les régions côtières) sont sous l’influence d’un climat océanique et sont donc plus sujets aux précipitations que leurs homologues. L’est et le sud sont, quant à eux, de caractéristique continentale, soit très froids en basse saison et brulants durant le pic estival. En somme la période de mai à octobre est idéale pour visiter l’Allemagne car les températures se font douces et agréables. On déconseille généralement la tranche janvier-mars, où les températures négatives et la neige sont de rigueur.

Principales zones évaluées : le nord-ouest et le centre (ex : Francfort ou Aix-la-Chapelle), le nord (ex : Hambourg), le sud (ex : région de la Bavière), la vallée du Rhin (ex : Düsseldorf), centre et est (ex : Berlin)

Janvier : un mois peu reluisant


En plein cœur de l’hiver mordant, janvier n’est en effet pas la meilleure des périodes pour visiter l’Allemagne. Quelle que soit la région, le froid est de rigueur tandis que la brume et les chutes de neige sont assez caractéristiques de cette période. Néanmoins, le soleil s’invite dans certaines localités, notamment au nord/centre-ouest. Plusieurs villes de la région comme Aix-la-Chapelle ou Düsseldorf jouissent d’un soleil hivernal assez agréable et les températures dépassent la barre des zéros (comptez 5 degrés en moyenne à Düsseldorf). Attention, vous ne serez pas à l’abri des chutes de neige pour autant, notamment dans le centre et l’est du pays. Dans la zone septentrionale et méridionale, le soleil se fait plus rare et la neige abondante. Evitez donc Hambourg et ses environs.

Février : l’hiver creuse son nid


Encore envahi par le froid, le pays n’est pas près de quitter son manteau d’hiver. Mais à l’instar du mois précédent, le nord-ouest se dote de belles journées ensoleillées et gagne même de quelques degrés. En conséquence, les chutes de neige sont plus rares. Pour braver l’hiver, rien de tel qu’une immersion au sein des sources d’Aix-la-Chapelle. Ce sont les plus chaudes de toute l’Europe avec 73 degrés en moyenne ! Le nord, quant à lui, reste prisonnier du froid avec 3 degrés environ à Hambourg. Toutefois, le soleil commence timidement à s’affirmer. Il se fait plus présent au sein de la vallée du Rhin ainsi qu’au centre et à l’est, mais s’il ne réchauffe pas les lieux pour autant. Evitez si vous le pouvez le sud de l’Allemagne, très brumeux et neigeux en cette période et l’est, encore assez nuageux.

Mars : les températures grimpent légèrement


En mars, le pays est assez inégal. Mis à part certaines localités comme Berlin ou Munich (au sud) encore assez neigeuses, l’Allemagne est inondée d’un beau soleil au mois de mars. Le nord-ouest et la vallée du Rhin sont agréablement lumineux et la pluie commence à battre en retraite (comptez 8 degrés en moyenne à Düsseldorf et à Francfort, plus au centre). Une belle occasion de visiter la Rhénanie, dont les paysages rivalisent de diversité : la Rhénanie du nord-Westphalie, axé sur l’industrie et la culture, la Sarre, gorgée de forêts et la Rhénanie-Palatinat beaucoup plus rurale avec ses vallées de vignobles et villages pittoresques. Le nord du pays, quant à lui, reste très froid - avec 3 degrés en moyenne à Hambourg - malgré le soleil.

Avril : le printemps fait son entrée


En avril les précipitations diminuent de façon notoire et les températures se font printanières dans certaines localités. Les matinées sont encore assez fraîches mais les milieux de journée sont caractéristiques de la douceur de saison. Aux heures les plus chaudes, on compte par exemple 15 degrés à Hambourg (au nord) ainsi qu’au sud, à Munich. Toutefois, préférez la zone septentrionale car le sud de l’Allemagne est le théâtre de nombreuses précipitations. La vallée du Rhin est, elle aussi, sujette aux pluies, qui sont toutefois moins intenses que dans la zone septentrionale. Parmi les hauts points touristiques de l’Allemagne figure incontestablement le « Mecklenburg-Vonpommern », bordé par la mer Baltique. Il s’agit de l’une des régions les plus sauvages du pays où s’étendent diverses îles, forêts ainsi que des lacs. A noter : l’est du pays perd quelques degrés mais gagne en luminosité.

Mai : la belle saison démarre


En ce début de printemps, même les températures matinales deviennent agréables et l’on profite des journées sans avoir à se couvrir excessivement. Mais ne vous découvrez pas pour autant car la quasi-totalité du pays est piégé par les eaux ! Le nord-ouest (notamment les villes côtières, assez humides en cette saison), la vallée du Rhin et le sud figurent parmi les plus inondés. Préférez plutôt le nord, encore assez frais (11 degrés à Hambourg) mais plus ensoleillé, ainsi que les régions centre et est. La capitale est donc une destination de choix à cette période. Un conseil pour votre visite berlinoise : perdez-vous au hasard des rues car la ville réserve une place de choix aux expositions et autres animations au sein de bâtiments désaffectés mêlant charme soviétique et multiculturalisme pour un résultat des plus insolites.

Juin : à l’approche de l’été


Les températures grimpent timidement au mois de juin mais nécessitent tout de même de se couvrir un peu par moments. Aux heures les plus chaudes, Düsseldorf et Munich et Stuttgart affichent 22 degrés. Néanmoins, l’ensemble du pays est encore assez affecté par les pluies. La Bavière est peu attrayante en cette saison tout comme le nord-ouest et la vallée du Rhin, encore en proie aux précipitations. L’est et le centre sont un peu moins humides et le soleil est présent la majeure partie du mois. Si vous séjournez dans la capitale, prenez le temps de visiter ses environs et particulièrement Brandebourg. Loin du cadre urbanisé de sa voisine, son territoire préservé est très largement recouvert de forêts sablonneuses et de lacs. Un véritable bol d’air frais hors de la cité.

Juillet : le mois le plus humide de l’année


Certes les températures sont au beau fixe au mois de juillet mais il s’agit en effet du mois le plus pluvieux de l’année. Quelle que soit la région visitée, on alterne entre soleil et pluies tout au long de la journée. A noter que le sud est particulièrement affecté par les précipitations. On oscille globalement autour d’une vingtaine de degrés dans tout le pays (avec des températures maximales avoisinant les 25 degrés). Ainsi, juillet n’est pas réellement propice aux visites, même si la douceur du climat est agréable.

Août : les beaux jours refont surface


Les températures sont assez similaires à celles du mois précédent mais avec l’avantage d’un temps moins pluvieux. La majorité du pays alterne ainsi entre soleil et nuage (à l’exception du littoral nordique encore assez humide) voire une très bonne luminosité au sud de l’Allemagne. Le moment idéal pour visiter Munich et profiter de ses activités estivales. Cette ville très boisée se dote de nombreux lacs, parcs et rivières, lieux prisés des sportifs de plein air qui s’y donnent rendez-vous jusqu’à la fin de l’été.

Septembre : un mois chaudement recommandé


Septembre est un mois particulièrement adapté aux visites en Allemagne. Le temps est doux et les pluies jouent les timides. Au nord, on commence à perdre quelques degrés en matinée mais la tiédeur du soleil vient rapidement y remédier. Lors des moments les plus chauds, on atteint facilement les 20 degrés dans beaucoup de localités. Profitez de ce cadre favorable pour visiter Cologne, qui figure parmi les incontournables de la Rhénanie. Outre sa cathédrale majestueuse classée à l’UNESCO en tant que chef d’œuvre de l’art gothique, ses musées, sa vieille ville et son dynamisme jouissent d’une excellente réputation touristique.

Octobre : l’automne amène la fraîcheur


Octobre est un mois assez clément en Allemagne car il s’accompagne d’un grand soleil dans de nombreuses régions. Les pluies sont assez raisonnables dans l’ensemble du pays mais il faudra tout de même prévoir une baisse des températures significative. On compte environ 11 degrés dans la capitale et à Hambourg et quelques degrés de plus à Düsseldorf, dans la vallée du Rhin. Le temps d’un weekend, envolez-vous vers Francfort, réputée pour sa vie culturelle très riche (il s’agit de l’un des premiers centres culturels du pays) et ses nombreux contrastes, entre skyline et vieille ville au charme d’antan.

Novembre : un avant-goût de l’hiver


L’hiver n’est plus qu’à quelques encâblures et le pays nous le montre sans vergogne au mois de novembre. On dépasse très rarement les 10 degrés mais l’on se console ave l’agréable lumière automnale du soleil et la faible présence des pluies. Parmi les régions les plus froides figurent la Bavière avec 5 degrés à Munich aux heures les plus fraîches. N’oubliez pas d’emporter le nécessaire pour vos visites. Si vous prévoyez un séjour à Hambourg, ne manquez pas de traverser l’Elbe en empruntant l’Alter Elbtunnel. Fruit de l’ingéniosité allemande, il rejoint deux quais entre eux et peut être emprunté par les piétons, cyclistes ou voitures. Son élégante décoration Art nouveau et le panorama sur le port de Hambourg et la Philharmonie méritent le détour.

Décembre : peu recommandé


Décembre n’est pas un mois très attrayant en Allemagne. Le froid caractérise les journées au même titre que la brume et les chutes de neige. En somme le soleil est assez rare et le pays présente une bien mauvaise mine en cette période de l’année, peu importe la localité.
Contactez un spécialiste de l'Allemagne