Vous aimerez
    • Voyager en vrai : des paysages somptueux, des animaux rares, une culture profonde et l’aventure
    • Un accompagnateur francophone particulier pour toute la durée du voyage, des guides sur site
    • Addis Abeba, Lalibela, le lac Tana, Gondar et le parc du Simien en privé, c’est déjà prévu !
    • Appli smartphone avec GPS, bonnes adresses, conciergerie francophone, le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Ethiopie 01 86 95 65 66

Chez les Rois des Rois


Grand pays que l’Ethiopie. D’ailleurs, on y verrait facilement plusieurs pays en un. Nous vous invitons cette fois-ci sur les hautes terres du pays chrétien. Que l’Unesco a inscrites abondamment au patrimoine mondial : Lalibela, Gondar, montagnes du Simien. Néanmoins, vous débarquez à Addis Abeba. La capitale a son rythme - fondé sur le fameux groove éthiopien - et un air de se refaire toujours le portrait qui la rendent attachante et surprenante. On commence donc par l’aujourd’hui éthiopien. Avant de s’envoler vers le passé. Enfin, passé qui dure, puisque les fameuses églises creusées de Lalibela sont toujours desservies par des prêtres nombreux et fréquentées par des fidèles en rangs serrés.
L’esprit et la cultures des Amharas sont inscrits dans le tuf volcanique rose : une Jérusalem à l’usage de l’Abyssinie. Ensuite, on découvre Bahar Dar et le plus grand lac d’Ethiopie : Tana. L’une des source du Nil est une grande nappe paisible, où les hommes et les oiseaux trouvent abondamment à se nourrir. Sur les îles, des monastères se sont établis pendant les périodes tendues où la vieille foi était menacée. Le Nil bleu s’en extrait sous le nom de Grand Abbai, puis fait cataracte une quarantaine de kilomètres au sud. Même régulé, quel spectacle ! Et quel autre spectacle que Gondar, cité des négus, contemporaine de Versailles. Grandes écuries ici et là. Ensuite, ce sont les reliefs dramatiques des montagnes du Simien : vallées vertigineuses, pinacles, forteresses naturelles, crètes aériennes. Et une faune où se distinguent vautours et singes costauds, échappés des temples de l’ancienne Egypte. L’Ethiopie est un carrefour des mythologies. Et un rendez-vous pour tout voyageur qui se respecte.

Votre voyage


Après une embellie, qui a valu au premier ministre Abiy Ahmed le prix Nobel de la Paix, ces dernières années ont été dramatiques pour l’Ethiopie. Guerre civile à la clé. La situation, malgré de grandes fragilités, semble néanmoins retrouver une assise et il est de nouveau possible de voyager dans ce pays légendaire. Dans certaines régions au moins ; Aksoum n’est, par exemple, pas accessible jusqu’à nouvel ordre. Il y a néanmoins de quoi faire et, la bonne logistique mise en place, un voyage est à envisager. Vous avez tout d’abord un accompagnateur francophone pour toute la durée de celui-ci. Et un véhicule tout-terrain particulier, avec chauffeur. Les déplacements dans le secteur des hautes terres sont donc bien assurés. Sur zone, les sorties se font avec des guides anglophones locaux. Vos hôtels ont été choisis au mieux des possibilités. Le niveau des installations n’est pas toujours au standard international, mais il est généralement convenable. Nous avons inscrit à toutes les étapes de votre itinéraire les visites qui s’imposaient : Addis Abeba, les église excavées de Lalibela, le lac Tana, les palais de Gondar, le parc national du Simien, pour ne citer que les principales. La formule permet de gagner un temps toujours compté en voyage. Et d’aller droit à l’essentiel. Quelques options invitant à enrichir encore le programme. Le rythme en est soutenu, mais pas harassant. Il est cependant raisonnable d’envisager l’Ethiopie en bonne condition physique : on marche et on est parfois secoué dans les véhicules. L’altitude monte jusqu’à plus de 3000 mètres. Tout cela est, au fond, attendu et pas rédhibitoire. Si chemin faisant, un désir inattendu, ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Addis-Abeba

Accueil en anglais et aide aux formalités. Transfert. Nuit dans le cercle diplomatique. L’hôtel est moderne et affiche un certain apparat. Une ambition de standing qui s’exprime autant dans le particulier que dans les parties communes. Tons crème, beige, caramel, tabac. Les chambres procurent un confort actuel. La salle de gym est l’une des mieux équipées d’Addis-Abeba et le sauna une ressource après le vol.
Déjà prévu au programme - Addis-Abeba, les incontournables. En compagnie d’un guide anglophone privé, on va visiter les grands monuments, dont la cathédrale orthodoxe éthiopienne de la Sainte Trinité. Cette église construite en 1942 abrite le tombeau de l’empereur Haïlé Sélassié - ainsi que (étant aussi un mémorial de la lutte contre l’Italie fasciste) celui de la suffragette révolutionnaire Sylvia Pankhurst. Le musée national d’Ethiopie expose les restes de Lucy, australopithèque afarensis capitale, découverts en 1974 au bord de l’Aouach. L’ensemble des collections constitue une bonne introduction à l’histoire aux cultures. Le merkato est le plus grand marché d’Afrique. Couleurs, saveurs, textures en gros et en détail. Labyrinthique. Et d’Entoto, la colline plantée d’eucalyptus et de monastères, on a une très belle vue sur la capitale.

JOUR 2

Addis-Abeba - Lalibela

Transfert à l’aéroport. Prise de contact avec votre guide-escort francophone. Vol pour Lalibela. Un véhicule tout-terrain avec chauffeur est à votre disposition. Transfert. Installation pour deux nuits dans un toukoul. Ces huttes rondes à toit de chaume conique sont caractéristiques de la région. Le vôtre est adapté par l’hôtel afin répondre à vos besoins de voyageur. Par de larges baies, le restaurant maison offre une vue superbe sur la vallée. Cuisine éthiopienne et internationale.
Déjà prévu au programme - Eglises et monastères de Lalibela. On voit, avec un guide anglophone privé, celles qui sont accessibles des onze églises creusées dans le tuf volcanique sous le règne du roi Zagoué Gebre Mesqel Lalibela, XIIe-XIIIe siècles. Notamment Bete Amanuel, grande église monolithe du groupe sud-est (de style aksoumite) ; Bete Abba Libanos, qui aurait été construite par les anges (et en partie restaurée en maçonnerie) ; Bete Giyorgis, emblématique, cruciforme, de conception toute pure (ce sont les croix grecques de son toit que l’on a en tête lorsqu’on pense à ces excavations sacrées).

JOUR 3

Lalibela

Déjà prévu au programme - Yemrehanna Krestos. Construit au XIIe siècle, ce sanctuaire caverne se trouve une 40aine de kilomètres au nord de Lalibela, sur une pente de l’Abouna Yosef. On s’y rend avec un guide anglophone privé. Le site est formidable. Le lourd plafond naturel pèse sur l’atmosphère des lieux. Les murs de l’église, alternant bandes stuquées et madriers de cèdre, sont élégants. Ils sont percés de fenêtres à claustra. A l’intérieur, sur le mur du bas-côté nord, on peut admirer le plus bel ensemble de peintures anciennes d’Ethiopie. Elles représentent des scènes de la vie du Christ (dans un style sous influence copte). Les ouvrages de bois - un peu partout dans l’église - sont eux aussi dignes d’éloge. Un travail virtuose. Yemrehanna Krestos est un lieu de pèlerinage important pour de nombreux fidèles orthodoxes.
En option - Journée sur l’Abouna Yosef ; cours de cuisine éthiopienne.

JOUR 4

Lalibela - Bahar Dar

Route pour Bahar Dar, à la pointe sud du lac Tana. Installation pour deux nuits dans un hôtel environné d’un jardin vert. Au milieu de celui-ci, une piscine. Au bout, l’eau du lac. Les chambres sont tout à fait convenables. Avec leurs murs de pierre sombre, leurs éclats colorés et leur jolie literie, elles ont même un genre. La vôtre donne sur le Tana. Au restaurant, cuisine éthiopienne et internationale. Un service de massage est proposé aux hôtes.
Déjà prévu au programme - Bahar Dar en privé. La vocation logistique et commerciale de la capitale de l’Amhara ne date pas d’hier. Remaniant le vieux bourg, ce sont les Italiens qui, dans les années 30 et 40, lui ont donné une physionomie moderne. Et, dans les années 70, un nouveau plan d’urbanisme a été engagé. Au bout du compte, on a affaire à une cité dynamique et industrieuse, parcourue de belles avenues et fleurie à souhait. Un guide anglophone vous fait les honneurs du propriétaire.

JOUR 5

Bahar Dar

Déjà prévu au programme - Le lac Tana en privé. Par le Nil bleu qui en est émissaire, le lac Tana est l’une des sources du Nil. Cela suffirait seul à sa gloire. Il est aussi la principale poissonnerie du pays : barbeaux, tilapias, poissons-chats. L’Unesco l’a classé réserve de biosphère. Avec ses îles basses et ses nénuphars, ses massifs de papyrus (dont on fait les pirogues tankoua), c’est un paysage singulier et paisible. Un guide anglophone vous accompagne dans le petit bateau à moteur et sur terre. La péninsule Zeghe notamment, où l’on visite l’église circulaire du monastère de la Pitié, Ura Kidane Mehret. Elle date du XVIe siècle et possède un décor vibrant de peintures dont les plus anciennes sont XVIIIe. Sa structure gigogne - du profane au sacro-saint - symbolise la Trinité. En chemin, on observe les oiseaux. Grands pélicans blancs, anhingas, ombrettes, cigognes, spatules ont ici un garde-manger bien garni.

JOUR 6

Bahar Dar - Gondar

Route pour Gondar. Installation pour deux nuits sur les hauteurs, dans un hôtel qui est d’abord une situation. Du jardin-point de vue et de sa chambre, on profite du panorama splendide de la vallée. Les bâtiments de pierre ont une géométrie nette. Les chambres sont simples et agréables. De grandes baies les ouvrent au jour. Cosmopolitisme à la carte du restaurant.
Déjà prévu au programme - Gondar en privé. Avec un guide anglophone, vous entrez dans le Fasil Ghebi, la cité impériale établie au XVIIe siècle, que les négus ont ennoblie d’édifices de prestige. Douze portes et des tours rondes rythment l’enceinte. A l’intérieur, on voit d’abord le palais de Fasiladas, le fondateur. Fort quadrilatère de pierre, avec tours et escalier monumental. Le palais de Iyasou 1er, fin du XVIIe siècle, ne manque non plus ni d’élévation ni de prestance. Celui de la reine Mentouab est un peu moins altier, mais harmonieux. On visite encore les bains de Fasiladas, complexe thermal sur l’Angereb réservé au négus et aux siens. Aujourd’hui, on y célèbre Timqet : Epiphanie et baptême du Christ. Quant à l’église Debre Berhan Selassie, elle est ornée de peintures admirables du début du XIXe siècle. Un plafond aux anges notamment.

JOUR 7

Gondar

Déjà prévu au programme - Gorgora. La petite ville se trouve sur la rive nord du lac Tana. Dont, au terme d’un itinéraire en pays réel, on retrouve les eaux calmes. Un guide anglophone privé vous mène jusqu’aux vestiges de la mission jésuite des XVIe-XVIIe siècles. Le père Pedro Paez, qui bâtit l’église en 1620, était un architecte de talent. Il fut aussi un missionnaire éclairé (dont des successeurs qui l’étaient moins dilapidèrent l’œuvre). L’église du monastère Debre Sina Maryam, édifiée en 1608 par le futur fondateur de Gondar et restaurateur de l’orthodoxie copte, le négus Fasiladas, fait un intéressant contrepoint aux constructions des jésuites : on a sous les yeux, dans la pierre-même, l’issue du conflit. Debre Sina Maryam est ornée de peintures de valeur.

JOUR 8

Gondar - parc national du Simien

Route pour le parc national. Installation pour deux nuits à plus de 3000 mètres, dans le seul lodge du Simien. Il consiste en toukouls simples et confortables. Les chambres sont meublées made in Ethiopia. Les tons naturels dominent. Chacune dispose d’un balcon particulier abrité. Electricité solaire pour le chauffage des sols et de l’eau. Les cuisines font d’Ethiopie et d’ailleurs. Au-dessus du bar : the highest bar in Africa. La situation de l’hôtel sur un promontoire donne des points de vue panoramiques sur le parc.

JOUR 9

Parc national du Simien

Déjà prévu au programme - Le parc national du Simien en privé. Le parc couvre les hautes montagnes du Simien, où s’élève le Ras Dashen, le plus haut sommet éthiopien, 4620 mètres. L’érosion d’une formation d’origine volcanique a créé l’un des plus impressionnants paysages du monde par l’ampleur et les tourments. Les parties basses offrent parmi d’autres le genévrier d’Afrique, le kousso (Hagenia abyssinica) ou l’olivier brun ; les hautes, des bruyères arborescentes, des lobélies géantes, une grande variété de mousses et de lichens. Les singes sont les vedettes de ces parages, à commencer par les babouins hamadryas ou olive, ou le colobe guéréza, au pelage noir et blanc très smart. Le bouquetin d’Abyssinie est étonnamment adapté à ce milieu abrupt. Le guib harnaché est tout à fait gracieux. Et la hyène tachetée vaut mieux que sa mauvaise réputation. Au nombre des oiseaux, il faut compter, par exemple, le vautour de Rüppell, l’aigle ravisseur, le loriot moine ou le curieux corbeau corbivau. Journée accompagnée par un ranger anglophone.

JOUR 10

Parc national du Simien - Gondar - Addis Abeba

Route pour l’aéroport de Gondar. Vol pour Addis Abeba. Transfert à l’hôtel d’arrivée.

JOUR 11

Addis Abeba - vol de retour

Transfert à l’aéroport et vol de retour.

A la carte

Lalibela - Journée sur l’Abouna Yosef

Voilà qui peut judicieusement compléter la visite de Yemrehanna Krestos. Avec un guide anglophone privé, on s’en va explorer le massif dans lequel a été inséré le sanctuaire. Spectaculaire. Les plus hauts sommets sont au-dessus de 4000 mètres. Le relief est abrupt, tranché. Paysages haut de gamme. Et flore caractéristique de l’afromontane : lobélies géantes, bruyère arborescente, kousso, genévrier ou Rosa abyssinica - l’unique rosier africain - etc. Les oiseaux peuplent nombreux ces hauteurs : perroquet à face jaune, alouette de Blanford, sentinelle d’Abyssinie, pour ne citer que trois endémiques. Et les mammifères, dont le loup d’Ethiopie, le daman du Cap, l’oréotrague, le céphalophe de Grimm, le chacal doré ou le gélada, un cynocéphale dont Hugo Pratt a tiré le portrait.
En option - Journée

Lalibela - Cours de cuisine éthiopienne

La cuisine éthiopienne n’est pas l’une des plus connues d’Afrique. Géographie et climat en ont pourtant fait la plus variée de toutes. Acquérir un brin de savoir-faire dans ce domaine dote d’un souvenir qui distingue le voyageur expert. On s’initie donc en compagnie d’une spatule chevronnée aux légumes et légumineuses, viandes, nombreuses épices - qui se retrouvent dans le bérbéré - et à l’injera, la galette de teff (sur quoi les autres préparations sont directement déposées). Les convenances commandent de se servir et de porter les aliments à sa bouche avec la main droite. On constate qu’ici aussi marmites et manières de table se conditionnent mutuellement. Bref, on entre dans le fin d’une culture.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 5 000 € à 6 400 €/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5 800 €/personne.

  • Le vol aller et retour pour Addis Abeba, sur compagnie régulière
  • Les vols intérieurs
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • Accueil en anglais et assistance à l’arrivée
  • Les transferts, privés
  • Un guide-escort francophone privé pour la durée du voyage, et billet d’avion vols intérieurs
  • Un véhicule tout-terrain avec chauffeur anglophone pour 9 jours
  • La nuit à Addis Abeba, en chambre double, avec petit déjeuner (et chambre disponible avant le vol de retour)
  • Les 2 nuits à Lalibela, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Bahar Dar, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Gondar, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Les 2 nuits dans le parc du Simien, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Addis Abeba, les incontournables, avec un guide anglophone privé
  • Eglises et monastères de Lalibela, avec un guide anglophone privé
  • Lalibela : Yemrehanna Krestos, avec un guide anglophone privé
  • Bahar Dar, avec un guide anglophone privé
  • Bahar Dar : bateau sur le lac Tana, avec un guide anglophone privé
  • Gondar, avec un guide anglophone privé
  • Gondar : Gorgora, avec un guide anglophone privé
  • Le parc national du Simien, avec un ranger anglophone privé
  • Votre e-visa
  • Notre service conciergerie sur place
  • Un carnet de voyage rassemblant de nombreuses informations utiles (votre programme jour par jour, les coordonnées de vos hôtels, une sélection de bonnes adresses personnalisées et géolocalisée, etc.), disponible aussi sous forme d’application mobile
  • Nos recommandations, et la réservation éventuelle de certains restaurants
Réf : 1662286
Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage en Ethiopie
Nos experts à votre écoute
Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure