Italie

Toscane et Ombrie, l'Italie verte

Toscane et Ombrie, l'Italie verte

Certaines images caressent de façon intemporelle les voyageurs que nous sommes. Parmi celles-ci, celle d’une colline coiffée de cyprès, d’un village haut perché et d’une treille invitant à s’attabler

 

Qui n’a un jour rêvé de se retrouver, entre amis ou en famille, dans une demeure où la pierre sèche veillerait sur l’olivier, où chaque coucher de soleil évoquerait un tableau de maître et où le Prosciutto accompagnerait un bon cru du Chianti ? Cette Toscane évoque l’abondance, la douceur de vivre et le bonheur volé de l’été.

Petite fille qui se repose en Toscane

Mais ne la pensez pas lisse pour autant… Les hivers y sont rudes, la cuisine défend le gibier et l’épeautre, les routes s’agrippent aux rochers, les villages ont longtemps subi l’assaillant.Ce petit coin d’Italie a du coffre ! La Toscane continue de surprendre et la meilleure façon de la vivre reste d’emprunter ses chemins de traverse.

Abordons par là aussi sa voisine Ombrie, ce petit cœur de l’Italie qui arbore un relief lui ayant épargné la curiosité de bon nombre de voyageurs. Le « poumon vert » du pays a la race du montagnard discret mais fier. Il faut prendre le temps de s’aventurer dans ses forêts de châtaigniers et de s’attarder dans ses villages pour percer son âme mais le voyage est là : sincère et saisissant.

femme dans les vignes de Toscane

Impossible d’aborder ces terres sans évoquer leurs artistes. Ces hommes qui ont dessiné leur pays et marqué à tout jamais l’Histoire de l’Art  depuis la Renaissance. Giotto, Boticelli, Michel-Ange, Donatello ou Brunelleschi pour les plus célèbres mais chaque campagne a ici son peintre, son sculpteur et son poète.

Berceau des Arts, terre de gastronomie et nature enchanteresse : la Toscane et l’Ombrie partent gagnantes mais savent regarder vers l’avenir en misant sur un tourisme de qualité, l’image des palais d’époque et « borgo » qui reprennent vie.

 

 

Toscane,

l’Italie verte

Villes repères

 

Sienne

On ne se lasse pas de s’y promener des heures durant au fil de ses palais gothiques et de ses jardins cachés. Avec pour ultime récompense, la piazza del Campo. Sienne est aussi étudiante et bouge le week-end.

 

Lucca

Il règne à Lucques ce “je ne sais quoi dans l’air” qui rend sa découverte délicieuse. C’est peut-être son rythme provincial, ses arbres centenaires, les terrasses de la place de l’Amphitéâtre… Et le fait de sillonner le tout à vélo, qui est ici roi.

 

Pise

Pise continue de faire parler d’elle de par sa tour penchée mais c’est aussi l’occasion de palper une Toscane dynamique et brassée où l’on se frotte à l’accueil chaleureux des pisans, loin des villesmusées.

 

Assise

La cité a inspiré les plus grands artistes de Toscane et d’Ombrie  : en contrebas de la basilique Saint-François le site est grandiose, et même derrière le flot des 6 millions de visiteurs qui s’y pressent chaque année, la spiritualité opère et perpétue l’âme du lieu.

 

 

 

Sur les routes de Toscane et d'Ombrie

carte des routes de Toscane et d'Ombrie

 

 

1

Cortona

La Villa Piazzano– Pour l’art de vivre et le sourire des femmes aux commandes de cette adresse qui fleure bon la rosée et les cyprès.  On adore !

 

2

Lucignano d'Asso

Un village médiéval pour décor et les crêtes du Siennois pour écrin, on ne résiste pas au charme de ce bourg quasi-abandonné à l’exception d’une artiste américaine « en villégiature », de quelques appartements destinés aux voyageurs de passage et d’une épicerie-café qui reste là, fidèle au poste.  Y dormir – Borgo Lucignano

 

3 & 4

Greve in Chianti

Au Castello di Verrazzano pour acheter une bonne bouteille de Chianti dans une maison de qualité qui opère depuis bientôt 900 ans. Plusieurs formules, de la visite éclair au déjeuner dégustation. A la maison Falorni. Le jambon est affiné dans les règles de l’Art depuis 1729. A l’honneur aussi : le sanglier et le pecorino. Pour un pique-nique improvisé ou pour régaler vos amis à votre retour (on emballe sous-vide).Y dormir – Podere le case.

 

5

Norcia 

La patrie de la truffe noire est par ailleurs un dernier coin du pays que les Italiens gardent pour eux (hormis quelques trekkeurs avertis qui ne s’y sont pas trompés). Parce qu’on y mange bien (les commerces de bouche y sont rois), parce qu’on est aux portes du superbe parc naturel de Monte Sibili et parce qu’il y fait bon même au cœur de l’été.Y dormir – le Palazzo Senecca.

 

6

Bevagna

 Orto degli Angeli - Un authentique palais tenu par la famille Angeli depuis le 13ème siècle à Bevagna. On peut y dormir ou y diner. En hiver, on s’aime ici au coin de la cheminée et l’été sous la treille… Mention spéciale pour la cuisine d’époque ressuscitée par le maitre de maison.

homme a table en toscane

 

 

Les bonnes raisons d’aimer la Toscane et l’Ombrie

Déguster la pasta du jour et le funghi porcini au hasard d’une osteria. Flâner dans les villages médiévaux à la nuit tombée. Goûter à la fraîcheur d’un cellier même au cœur de l’été. Méditer dans une chapelle romane haut perchée. Comprendre l’art étrusque et la saga des Médicis. Se perdre dans la liesse du célèbre Palio à Sienne. Dénicher une huile d’olive parfumée au détour d’une fattoria de campagne. S’accouder dans l’atmosphère feutrée d’une œnothèque à Montalcino. Vivre l’atmosphère de la foire à la truffe noire de Norcia. S’attarder sur les frises sculptées de l’abbaye di Sant’Antimo. Se promener au fil des remparts de Pienza. S’initier au travail de la céramique à Gubbio. Assister à l’un des festivals musicaux de Pérouse en été.

Famille à table en Toscane

 

 

Photographies

Malte Jaeger/LAIF-REA

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.