Belize

A vivre au Belize et nulle part ailleurs

A vivre au Belize et nulle part ailleurs

Du vert de la forêt au grand bleu sous-marin, cap vers la plus british des destinations caraïbes

 

1

Jouer les pirates au Caye Caulker

Les pirates avaient bon goût, lorsqu'ils décidèrent de faire du Caye Caulker un de leurs camps de base. Les pirates sont partis, la magie du lieu est restée : pas de voiture sur cette petite île paradisiaque. L'île – 7 kilomètres de long sur 600 mètres de large - , peut se parcourir à pieds, voire pieds nus au gré de ses rues de sable. On fera des pauses régulières : piquer une tête dans l'eau turquoise de la mer, siroter un cocktail face au soleil couchant, déguster une langouste fraîchement pêchée, prendre modérément le soleil à l'ombre des cocotiers. Redécouvrir le temps pour soi. 

Jouer les pirates au Caye Caulker

©diegograndi - stock.adobe.com

 

2

Plonger dans le mythique "Blue Hole"

Quelle drôle d'endroit, d'une circularité si parfaite, qu'on a du mal à croire qu'il est le résultat de l'évolution de Dame Nature. Le Blue Hole, une des spots de plongée les plus célèbres au monde, est une immense grotte devenue sous-marine après la fin de la période glaciaire, et dont le toit de calcaire s'est effondré, créant un trou de 300 mètres de diamètre et plus de 120 mètres de profondeur.  Une plongée unique, dans un paysage fantasmagorique découpé par les stalactites, et habité par les requins.

Plonger dans le mythique "Blue Hole"

gettyimages.com

 

3

Visiter un site maya en bateau

Le site précolombien de Lamanai, stratégiquement situé à l'embouchure de la New River commerçait avec le Guatemala, le Mexique et au-delà encore, dans toute l'Amérique centrale. Ce fut l'un des rares sites de la région à survivre à l’effondrement classique du XIe siècle, et lorsque les Espagnols arrivèrent, le lieu était toujours peuplés. Ils y fondèrent une église, puis une autre, puis furent chassés de la ville par les Mayas qui ne voulaient pas de cet envahisseur. Puis le lieu tomba dans l'oubli, ne fut redécouvert qu'en 1970 et continue de livrer de nouvelles merveilles - pyramide à degrés, grands masques humains et têtes de jaguar...  Niché au cœur de la jungle, on s'y rend en mini-croisière depuis la ville de Orange Walk Town, accueilli par les singes-hurleurs.

Visiter un site maya en bateau

©wollertz - stock.adobe.com

 

4

Explorer la barrière de corail

 Elle longe les côtes pays tout du long, de la frontière mexicaine au nord à celle du Guatemala au Sud. Deuxième plus grande barrière de corail au monde, elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Humanité UNESCO : le plus grand récif-barrière de l’hémisphère Nord, et ses atolls bordiers, ses 450 cayes de sable, ses forêts de mangroves, ses lagons côtiers, ses nombreux estuaires abritent des espèces menacées - tortues marines, lamantins, crocodile marin d’Amérique – des colonies d'oiseaux, 500 espèces de poissons, plus de 60 coraux, 350 mollusques, et plus de 250 taxons de flore marine. Et pratiquement intact. Un régal pour les yeux des voyageurs, une responsabilité aussi : l'ensemble est si fragile !

Explorer la barrière de corail

©ead72 - stock.adobe.com

 

5

Arpenter la grand-rue la plus étroite du monde

C'est certifié dans le Guinness Book des records : la longue rue de Placencia, un délicieux village de pêcheurs à découvrir d'urgence (les promoteurs sont en train de s'emparer du lieu), 1,3 km de long sur 1,2 m de large, est la plus étroite des grands-rue au monde. Mais l’intérêt du lieu, c'est sa longue plage de sable blond. Et les requins-baleines qui viennent longer la côte entre avril et juin. Et les lamantins, les dauphins, les tortues de mer et les raies. Et les ruines mayas dans les terres. Et l'ambiance décontractée des garinagus, descendant des esclaves venus de Jamaïque et de saint-Vincent, qui peuplent le village depuis des siècles. Et la pêche, et les festivals, et le farniente, et tout l’indicible, qui fait qu'on peine à en repartir. 

Photographie de couverture : ©BlueOrange Studio - stock.adobe.com

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.