Oman

A vivre à Oman et nulle part ailleurs

A vivre à Oman et nulle part ailleurs

Depuis toujours à la croisée des routes commerciales entre l'Afrique et l'Asie, le plus authentique des pays du Golfe se démarque de tous ses voisins.

 

1

Voir la "Montagne du Soleil"

On a surnommé le Djebel Shams ainsi à cause de la beauté renversante de ses levers et couchers de soleil. Et c'est vrai qu'ils valent la peine : le matin, l'astre apparaît d'un coup derrière les montagnes noires, révèle un moment, puis avale, la brume qui s'y tapit, puis illumine les montagnes; le soir, il fait flamboyer la roche gris-brun avant de s'abîmer derrière la ligne des montagnes. Entre les deux, vous pourrez cheminer de village en village, en vous délectant des panoramas plus grandioses les uns que les autres. 

 

2

Partir à la recherche du Boswellia

Avant l'or noir, c'est lui qui faisait la richesse du sultanat : l'arbre à encens. Sa gomme, presque blanche, est dissoute puis distillée afin de produire l'huile essentielle qui fait son succès. Au delà de sont parfum envoûtant, balsamique, épicé, sucré et chaud, l'huile  d’encens est bourrée de propriétés médicinales : elle est tonifiante, énergisante, prévient les infections des voies respiratoires, a un effet anti-inflammatoire, anti-douleur, cicatrisant et apaisant. Les arbres, aux branches sèches et torturées d'une belle esthétique, poussent dans la région du Dhofar.

 

3

Plonger dans un wadi frais

Qui dit désert dit oasis. Quelles merveilles que ces wadis, qui ponctuent la route vers Nizwa. Soudain, l'univers minéral sans faille cède la place à une gorge verdoyante, les bouquets de palmiers abritent des myriades d'oiseaux, et à leur pieds, les piscines naturelles d'un bleu intense ou émeraude idéales appellent à piquer une tête. Wadi Tiwi, wadi Bani Khalid, wadi Ghul, wadi Abyadh, wadi Mistal, chacun à son charme bien à soi, quel sera votre wadi préféré?

Wadi à Oman

 

4

Se perdre dans le souk de Mascate

Et ne pas chercher, pour le moment du moins, à retrouver son chemin. Se laisser guider par les couleurs et les senteurs, passer du temps dans la caverne d'Ali Baba d'un bijoutier, dénicher l'objet du voyage dans le bric-à-brac d'un antiquaire, déboucher mille et une fioles de parfum, humer jusque la tête tourne, puis choisir une fragrance presqu'au hasard, pour sa robe ambrée et son nom évocateur, "Rêve de Sultan", craquer sur une lampe, un plat, un sac brodé, se charger d'épices connues et inconnues pour tenter de retrouver, une fois rentré, le goût de ce voyage en Oman. 

souk de Mascate

 

5

Naviguer dans la mer de dunes

80% du territoire omanais est fait de désert. Pierres, plaines, plateaux, montagnes, les déserts omanais sont d'une variété infinie. Les dunes elles-mêmes changent en permanence, de forme dès que le vent se lève, de couleur avec le soleil, passant du blanc à l'orange vif, en passant par toutes les nuances de beige et de jaune. Bivouaquer une nuit, en tentant de compter les étoiles d'un petit bout du ciel, puis renoncer, tant elles sont nombreuses, boire un thé sous les étoiles, et se dire qu'on rallongerait bien le voyage...

Désert Oman

 

> Tous nos voyages à Oman

Numéro Printemps-Été 2019

Vacance N°7

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !