Serbie

5 livres à lire avant de partir en Serbie

5 livres à lire avant de partir en Serbie

De l'histoire réelle et rêvée, des fictions foisonnantes qui décollent aussi sûrement qu'un morceau de Emir Kusturika, 5 livres à lire avant d'aller en Serbie.

 

1

Sous un ciel qui s'écaille

Goran Petrovic

Il y a quelque chose de Rabelaisien dans l’écriture de Goran Petrovic. « Sous un ciel qui s’écaille » se passe à Kralievo, une petite ville de Serbie. Laza Iovanovitch, cordonnier, y fait fortune en rachetant, lors d’enchères truquées, des montagnes de godillots dépareillés : un lot de pieds droits, puis un lot de gauches. Il les remarie, il les reprise, dans des quantités telles qu’il en devient bigleux... et riche. Il place sa fortune dans un hôtel, la reperd illico car il en fait fuir les clients, l’hôtel est dépecé, une partie devient le cinéma « l’Uranie », Laza Iovanovitch disparaît du livre mais le roman, lui, continue, totalement improbable et manifestement heureux de l’être. Jubilatoire.

 

Sous un ciel qui s'écaille Goran Petrovic

2

Le miel

Slobodan Despot

Lors de votre voyage en Serbie, préparez vous à retrouver des odeurs d'antan. Les bonnes comme les mauvaises. La cigarette tout d'abord : cela fait tout juste 10 ans qu'en France elle est bannie des restaurants et des cafés. On a vite oublié, et en Serbie elle est partout. Le miel : dans les marchés, au bord des routes, dans des pots de verre dépareillés, il est partout, translucide, opaque, léger, goûteux, merveilleusement pur ou bassement coupé au sirop de sucre. Dans le roman, les odeurs se mélangent dans le cabinet de Vera l'herboriste, dans ce textes d' l'après-Yougoslavie, entre conte des mille et une nuit, texte initiatique et histoire d'amour, entre Croatie et Serbie.

 

Le miel Slobodan Despot

3

L'attentat de Sarajevo

Georges Pérec

C'est un Pérec de jeunesse. Et un Pérec posthume : le tapuscrit a été retrouvé après sa mort. En 1957, alors âgé de 21 ans, le jeune Georges Pérec séjourne en Yougoslavie une partie de l'été, et écrit ce texte d'une traite, à son retour. L'ouvrage mêle deux histoires : celle, la grande, réelle, avec un grand H, l'attentat de Sarajevo, perpétré le  28 juin 1914 à l'encontre de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l'Empire austro-hongrois. Cet assassinat servit de détonateur à la Première Guerre mondiale et eut pour conséquence la chute et le démembrement des Empires russe, austro-hongrois, allemand et ottoman.  L'autre, celle avec un petit h, fictive semble-t-il, est le récit de l'histoire d'amour du narrateur avec Mila dans la Yougoslavie de Tito.

 

L'attentat de Sarajevo Georges Pérec

4

Milosevic - La Diagonale Du Fou

Florence Hartmann

Florence Hartmann, correspondante du Monde à Belgrade, était aux premières loges. Elle écrit cet ouvrage à chaud : il est publié en 2002, du vivant du personnage (c'est en 1999 que Slobodan Milosevic est inculpé par le Tribunal pénal international pour crimes contre l'humanité, génocide et crimes de guerre). L'auteure y retrace l'ascension politique de Slobodan Milošević, la désintégration de la Yougoslavie,  et la genèse des conflits armés qui s'ensuivirent, en Slovénie, en Croatie et en Bosnie-Herzégovine,  soulignant le rôle actif du dictateur. La suite, on la connaît : le procès avorté, abandonné pendant la cinquième année de la procédure, faute d'accusé : Milosevic s'est éteint en 2006 avant qu'aucun jugement ne soit rendu, son décès entraînant l’arrêt du procès.

 

Milosevic - La Diagonale Du Fou Florence Hartmann

5

Des éclairs

Jean Echenoz

Une biographie romancée « à la Echenoz » pour le plus célèbre des inventeurs de Serbie. Nikola Tesla quitte son pays à la trentaine, s'installe aux Etats-Unis qu'il ne quittera plus – pays du futur et de mécènes - passe par chez Edison, invente le courant alternatif en deux coups de cuillère à pot, prévoit « La radio. Les rayons X. L'air liquide. La télécommande. Les robots. Le microscope électronique. L'accélérateur de particules. L'Internet. J'en passe » , fait le beau dans le grand monde, multiplie les TOCs, aime les pigeons et meurt solitaire. On peut compléter le livre d'Echenoz par l'autobiographie du génie « Mes inventions » puis, en arrivant à Bucarest, on vivra quelques expériences électriques dans le musée consacré au grand homme.

 

Des éclairs Jean Echenoz

 

Par

VERONIQUE DURRUTY

 

Photographie de couverture : stock.adobe.com

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.