Bulgarie

5 livres à lire avant de partir en Bulgarie

5 livres à lire avant de partir en Bulgarie

 

De Sofia à Plovdiv, de vestiges romans en monastères, un voyage aux confins de l’Europe. Notre sélection de livres à emporter en Bulgarie.

 

 

Les récits de Tcherkaski

Yordan Raditchkov, Ed. L’esprit des péninsules

Né en 1929, Yordan Raditchkov, fabuliste qui se réclame de la tradition orale des Balkans, est considéré comme l’un des plus grands écrivains de langue bulgare. Avec ce recueil de nouvelles, il fait le récit de la vie d’un village imaginaire, Tcherkaski, réplique de celui dans lequel il a grandi, enseveli sous les eaux suite à la construction d’un barrage. Il ressuscite ses habitants, ses chevaux, ses vaches et ses poules, mais aussi ses fées et ses dragons. Une lecture qui invite à voir le sublime dans le quotidien.

 

 

Mausolée

Rouja Lazarova, Flammarion

Née en 1968, exilée en France en 1991, Rouja Lazarova explore dans chacun de ses romans l’histoire récente de la Bulgarie. Dans « Mausolée », Gaby, Rada, Milena, donnent un visage à cette histoire, sur trois générations. sentiment d’oppression et désir d’émancipation se transmettent de mère en fille, comme se transmet la disparition de Peter, mari de Gaby, père de Rada, grand-père de Milena, jazzman, fusillé en 1945 comme ennemi du peuple – sa musique étant considérée comme favorisant « le pourrissement de l’esprit prolétarien». Un récit d’une grande force, autopsie du totalitarisme vécu au quotidien.

Mausolée

 

Les cosmonautes ne font que passer

Elitza Gueorguieva, Ed. Verticales

Née en 1982, Elitza Gueorguieva a grandi à Sofia, à la toute fin des années communistes et pendant la période de transition démocratique. Avec ce premier roman, elle  joue avec l’autofiction pour nous offrir le  récit de la vie quotidienne d’une fillette dans la Bulgarie des années 1980-90 - une fillette qui a une idée fixe : devenir cosmonaute, tel le héros de son enfance, Iouri Gagarine. Elitza Gueorguieva excelle à dépeindre l’univers de l’enfance comme les grands bouleversements collectifs. Elle donne à voir la manière dont le politique pénètre la vie des individus, et les stratégies qu’ils mettent en place pour y résister, dans un récit d’une drôlerie irrésistible.

Les cosmonautes ne font que passer

 

Abraham le poivrot

Angel Wagenstein

Berto Cohen, Bulgare exilé en Israël retourne dans sa ville natale, Plovdiv, le temps d’un colloque. Le narrateur est vite submergé par ses souvenirs d’enfance, dans la Bulgarie des années 40. Un roman qui nous donne à voir, dans une langue drôle et fleurie, les traces d’un monde disparu avec une nostalgie tendre, un monde cosmopolite, mosaïque de tribus où le pope Isaïe, le mollah Ibrahim et le rabbin Ménaché et leurs ouailles se chamaillent en rêvant d’un monde commun.

Abraham le poivrot

 

Un roman naturel

Guéorgui Gospodinov, Ed. Intervalles

Audace formelle, écriture fragmentée et ludique, questionnements philosophiques qui dépassent les frontières de la Bulgarie : Guéorgui Gospodinov est l’auteur phare de la jeune génération des écrivains bulgares. « Un roman naturel », c’est l’histoire d’un homme qui se sépare de sa femme, qui lui a annoncé attendre un enfant d’un autre homme. Un récit aux mille facettes, qui démultiplie la réalité.

Un roman naturel

 

Par 

MARION OSMONT

 

Photographie de couverture : VILevi/stock.adobe.com

Numéro Printemps-Été 2019

Vacance N°7

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !