Italie

24 heures à Sienne

24 heures à Sienne

Splendide et austère, Sienne enroule à l’ombre de ses remparts le dédale de ses ruelles qui dévalent de leurs trois collines vers la piazza del Campo. C’est là que chaque été, depuis 1650, se tient le Palio, fulgurante course de chevaux qui fait s’opposer les contrades, Aigle contre Panthère, Licorne contre Chouette, Escargot contre Tortue : la compétition, ancrée dans la tradition mais loin du folklore, défie les siècles. Préservée de la modernité, fière de son passé, la ville n’a pas changé depuis le XIIIe siècle. On y goûte toute la douceur de vivre de la Toscane. On peut visiter Sienne en un jour… ou décider d’y rester.

8h00

Un expresso au Campo

On la rejoint en empruntant l’ancienne via Francigena, tels les pèlerins et les marchands du XIème siècle – le Campo se déploie telle une coquille à la courbe parfaite, autour de laquelle s’ordonnent des palais dans une vertigineuse harmonie. On s’attable en terrasse pour contempler l’ahurissante beauté de l’architecture toscane.

Piazza del Campo

kevin14 / Fotolia.com

9h00

Un manifeste politique au Palazzo Pubblico

Expression parfaite du gothique siennois, plus bel édifice public d’Italie, le Palazzo Pubblico est la « maison commune » où habitaient pendant leur court mandat les «Neuf», magistrats citoyens élus par tirage au sort pour deux mois : à Sienne, où on avait la hantise du pouvoir personnel, ce système devait garantir un gouvernement juste et équitable en limitant l’emprise de quelques familles sur la ville. Au premier étage du Palazzo, on admire les célébrissimes fresques réalisées en 1338 par Ambrogio Lorenzetti, qui illustrent les effets harmonieux d'un bon gouvernement, les effets délétères d’un mauvais gouvernement. A méditer du haut de la tour Torre del Mangia, d'où la vue s'étend sur Sienne et les alentours.

 

Palazzo Pubblico

Lars Johansson - stock.adobe.com

10h00

Le Duomo di Sienna

La Cathédrale de Sienne, le Duomo, est toute en harmonie de couleurs. A la façade de marbre blanc, vert et rouge répondent les motifs rayés noir et blanc de l’intérieur. Sous la chaire, les parois de la crypte sont entièrement couvertes de pintura a secco, « peinture à sec », illustrant des scènes de la Bible, de la Passion à la Crucifixion.

Duomo di Sienna

radiokafka - stock.adobe.com

11h00

Un pape et des livres

Par une porte dans l’aile nord du Duomo, on accède à la bibliothèque Piccolomoni, bâtie pour loger les livres de Pie II. Ses murs sont peints de fresques narratives, qui illustrent la vie de Piccolomoni, et son élection à la fonction de pape.

bibliothèque Piccolomoni

Tadej Zupancic/Getty Images

13h00

Une Vierge en majesté

Commandée au Duccio par l’administrateur de la cathédrale en 1308, la Vierge à l’enfant en majesté, « Maestà » a été achevée trois ans plus tard, et transportée de l’atelier du peintre au Duomo au cours d’une cérémonie officielle, dans la liesse populaire. Au cours de son histoire ce retable monumental peint sur deux faces – la Vierge et l’enfant parmi les anges d’une part, les scènes de la Passion d’autre part  – a été caché, démembré, dispersé. Puis restauré. Aujourd’hui, il est visible au musée de l’Œuvre de la cathédrale, et c’est un chef-d’œuvre.

15h00

Les Contrades de Sienne

Le centre historique de Sienne est l’incarnation absolue de la ville médiévale. En promenade dans les ruelles de l’ancienne cité, on s’amuse à repérer les contrades en cherchant les écussons – Forêt, Girafe, Louve, Coquille, … – sur les murs des maisons. Communautés d’entraide administrant chaque quartier de Sienne, au nombre de dix-sept, les contrades sont aujourd’hui aussi vivaces qu’à leur création à la fin du XIIIe siècle. Chaque contrade possède son église, et sa fontaine, qu’on peut aussi s’amuser à chercher.

rues de Sienne

radiokafka - stock.adobe.com

16h00

Il Panforte di Sienna

Le panforte entre nougat et halva – fruits confits, fruits secs, miel, muscade, cannelle, clous de girofle et coriandre – régale les Siennois depuis le Moyen-Age. L’Antica Drogheria Manganelli existe, elle, depuis 1879. Et vend le meilleur panforte de la ville. On y court !

17h00

Des vignes et des cyprès

On enfourche un vélo pour une ballade aux portes de la ville. Les collines ponctuées de cyprès solitaires ou alignés en ruban sont icônes de la Renaissance : Le Val d’Orcia a été célébré par les peintres de l’école de Sienne comme LE paysage où vivre en harmonie avec la nature. Et on comprend pourquoi : c’est un coin d’Italie à la beauté rare. On va jusqu’au beau village de Monteriggioni.

19h00

Du vin et du fromage

En guise d’apéritif, pour changer du chianti, un verre de vin Brunello di Montalcino – arômes de fruits très murs et notes épicées – et un morceau de Pecorino di pienza, tous deux produits dans le Val d’Orcia voisin.

Vin de Sienne

EdNurg - stock.adobe.com

21h00

Ribolleta et truffe

Dans une salle de restaurant aménagée dans la voûte de briques d’une ancienne maison étrusque (IIIème siècle avant J-C), on goûte avec délice à une cuisine toscane, généreuse et spécialisée dans la truffe fraîche, servie sur des tables en bois massif.

 

Par

MARION OSMONT

 

Photographie de couverture : radiokafka - stock.adobe.com

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.