Thaïlande

24 heures à Bangkok

24 heures à Bangkok

Bangkok, mégapole tropicale vibrante d’énergie. 12 millions d’habitants, 100 km de largeur. Un chaos inextricable. Des centaines de gratte-ciel qui surplombent des voies express, et des trottoirs encombrés de marchés ambulants, des maisons sur pilotis, des temples le long des canaux. Une ville organique, qui respire, qui étouffe, qui agace, qui charme, où les extrêmes coexistent, où l’on vit à la fois l’ultra modernité de Hong Kong et la tradition d’hospitalité du village thaïlandais.

7h00

Un café sur le fleuve Chao Phraya

On admire le lever du soleil sur le canal, avec le reflet des maisons sur pilotis dans le fleuve Chao Phraya, pour imaginer la Bangkok d’autrefois, quand les seuls transports étaient fluviaux quand la vie se déployait sur l’eau. Marchés flottants débordant de fruits et légumes, fermes d’orchidées, barbiers à l’ancienne, temples sur l’eau, un monde qui se déploie au son du chant des coqs. Et une halte dans maison traditionnelle en bordure du canal, restaurée par un groupe d’artistes, où l’on peut boire un café en regardant défiler les long-tail boats sur le canal.

Fleuve Bangkok

Bruno Roucou

10h00

Massage au Grand Palais

Sur l’île de Rattanakosin, le Grand Palais, dorures, colonnes émaillées de mosaïque de verre, Bouddha d’Emeraude en sa chapelle royale, et stupas élancés vers le ciel. Après la visite, on se fait masser par les étudiants de l’école de massage du Wat Pho. Venue d’Inde et de Chine, la tradition du massage a toujours été liée aux soins du corps  et de l’esprit préconisés dans la philosophie bouddhique. Les Thaïlandais pratiquent le Nuad Bo Rarn depuis 2500 ans. Dispensé quotidiennement au temple, il gomme le stress, élimine les toxines, tonifie la peau, libère les énergies, le tout en agissant sur les 7 2000 sen (méridiens) qui parcourent le corps. On en ressort complètement apaisé !

Grand palais Bangkok

Bruno Roucou

11h00

Amulettes et smartphones

Immense marché, aux 6000 échoppes réparties en 30 secteurs et fréquentées chaque week-end par près de 200 000 personnes, à Chatuchak, tout s’achète et se vend : fruits et légumes, fleurs, animaux, textiles – dont les splendides tissages réalisés par les minorités du nord du pays – amulettes, antiquités, électronique, smartphones…

Marché de Chatuchak

Panya7/Getty Images

14h00

Méditation et gastronomie à Chinatown 

Au temple Wat Suthat. un bonze officie, face au monumental Bouddha de bronze haut de 8 mètres, les fidèles font offrande d’encens. Dans la cour où s’alignent 156 statues de Bouddha assis, on médite à l’ombre d’une pagode chinoise. Sur l’axe principal, Thanon Yao Narat, bijouteries, herboristeries, quincailleries, …toutes les enseignes sont chinoises. Et depuis Yaowarat, un dédale de ruelles, où dans des échoppes sur la rue, des grands aquariums exhibent poissons et crustacés : on choisit un crabe qu’on dégustera cuit au poivre noir.

Femme dans le temple Wat Suthat

Morgane Le Gall

17h00

Un cocktail chez un agent secret

Né en 1906 et mystérieusement disparu en 1967, Jim Thompson, new-yorkais de naissance, architecte de formation, industriel de la soie thaïe et agent secret pour l’OSS (Office of Strategic Services) eut un destin hors du commun. Grand collectionneur, il eut aussi une magnifique demeure à Bangkok, bâtie à partir de trois maisons de teck traditionnelles. On y boit un verre dans la fraîcheur du grand jardin tropical.

 

Maison de Jim Thompson

Source : Instagram

18h30

Boxe Muay thaï au RajaDamnern Stadium

Le muay thaï s’inscrit depuis des siècles dans la culture populaire thaïe. Les boxeurs sont de véritables icônes, adulées par les foules. On va assister à un combat au stade Ratchadamnoen, le premier dédié à cette pratique, construit en 1951.

Boxe Thaï

Martin Sasse/LAIF-REA

 

Photographie de couverture

OLIVIER ROMANO

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.