Ça y est ! Passeport et certificat de vaccination contre la fièvre jaune, vous êtes parés pour partir en Tanzanie !

 

En dehors du vol intercontinental, les vols intérieurs se font en petit avion. Ce sera donc 15 kilos de bagages maximum et si possible dans des sacs, plus faciles à caser dans les soutes exiguës des appareils.

La Tanzanie continentale est un pays magnifique avec des différences d’altitude et donc de climat. Pensez à la petite laine qui va bien de bon matin.

En brousse, il existe quelques principes essentiels : ne jamais déroger aux commandements des rangers. Ne jamais sortir de sa voiture en dehors des endroits prévus. Oubliez le selfie avec un rhino…

Dans les lodges non enclos, ne pas sortir de sa tente seul à la nuit tombée. Attendre qu’un staff vienne vous chercher. Les hippos qui sortent des points d’eau et traversent les camps sont les animaux les plus dangereux, responsables à eux seuls de plus d’accidents que toute la faune africaine réunie.

En safari écoutez la brousse, elle vous donnera de multiples indications… et faites taire ce voisin qui raconte ses souvenirs d’un précédent safari. Pas de téléphone mobile. En général ça ne passe pas mais il suffirait d’une seule fois pour ruiner une approche d’animaux. Effacer ses photos provoque un bruit répétitif désagréable, attendez d’être sous votre tente ou dans votre chambre. Enfin, ne pensez pas voir les Big Five au premier “game drive“ du premier jour. Ce n’est pas un zoo, les animaux se méritent. Soyez patient, ça n’en sera que meilleur.

La Tanzanie est un pays anglo-saxon où les petits métiers comme les plus grands impliquent une rétribution complémentaire en cas de satisfaction. Au restaurant, on laissera 5 usd pour la table. Les rangers, les pisteurs s’attendent à un pourboire : 10 usd par jour et par personne. De même le personnel (femmes de chambres, serveurs) reçoit une gratification : 1 à 2 usd pour le service rendu. Dans les lodges, très souvent une boîte à pourboires est installée à la réception : 5 usd/jour /personne environ.

Bien que la totalité de vos prestations soient payées et qu’on puisse régler dans les hôtels, lodges, restaurants et boutiques “chics“ en carte de crédit, vous aurez besoin de monnaie pour des achats ou le sempiternel pourboire, sans compter les photos des Masaïs vrais ou faux mais toujours payants. La monnaie tanzanienne est le schilling. On trouve des distributeurs de billets dans les villes et à Zanzibar. Prendre des euros ou des dollars est néanmoins conseillé, un distributeur pouvant être à sec ou en panne

On négocie évidemment, c’est l’Afrique. Considérez un bon 50% de rabais, sachant qu’un “mzungu“ (le Blanc) obtient un tarif de départ bien plus élevé qu’un local. Néanmoins, il arrive que le prix soit tellement bas qu’il devient dérisoire de négocier pour gagner quelques centimes. A propos de carte de crédit, refusez les “sabots“. A votre retour vous constateriez que vous avez subventionné quelques achats suplémentaires. Un détail : le vendredi est le jour de fermeture des commerces ; ils restent cependant ouverts durant la matinée.

On ne va pas en Tanzanie pour la gastronomie et c’est aussi bien. A Zanzibar, les fruits de mer sont délicieux et les crustacés et poissons souvent grillés (parfois trop) sont excellents. Si vous aimez les clous de girofle vous serez au paradis.

A Zanzibar toujours, penser aux coutumes locales, évitez les bras et jambes nus et les effusions en public.

Vivez en fonction des marées. Inutile de penser vous baigner à marée basse. Les horaires sont affichés à la réception des hôtels. Pensez à emporterdes jumelles, un adaptateur électrique et surtout de la crème solaire.

Prévoir des sandales en plastique pour Zanzibar : il y a une importante marée et lorsque la mer se retire (très loin), les coraux et oursins apparaissent ! Donc si nos voyageurs ont envie de se promener et parfois d’approcher les coraux, il est préférable de prévoir des sandales en plastique pour éviter tout problème lié aux oursins !

Une taxe de sortie de 50usd/personne est prélevée lors du départ de Zanzibar. Elle n’est généralement demandée que pour les vols internationaux quittant la Tanzanie depuis Zanzibar. Mais il arrive qu’elle soit appliquée de manière imprévisible sur certains autres vols. Nous vous conseillons donc de toujours garder avant de partir de Tanzanie, 50 usd par personne afin de ne pas être pris au dépourvu.

Enfin, un “jambo“ vaut toujours mieux qu’un “hello“. Vous vous attirerez la sympathie des Tanzaniens, peuple amical qui ne demande qu’à vous accueillir.

Et laissez les plus beaux souvenirs dans votre mémoire. “Karibu“ bienvenue.

 

INFO +

Une taxe de séjour de 1 USD/Nuit/personne est payable directement aux hôtels.

À Zanzibar, ne vous étonnez pas si les hôtels encaissent sur place les taxes de séjour. Impossiple de les inclure. Désolé.

A découvrir

Idées voyages en Tanzanie

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de la Tanzanie