Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

La Russie possède un territoire très étendu (17 075 400 km²), et une variété de climat très importante. Un paramètre revient souvent, et caractérise le climat observé en Russie : le froid. Le climat généralement observé en Russie est de type continental rigoureux, caractérisé par de longs hivers glacials et des étés chauds, mais relativement courts. En quittant le Sud et en allant de plus en plus vers le nord, les températures auront logiquement tendance à se refroidir. Mais le Mercure est également sujet à des variations d'ouest en est. La partie occidentale de la Russie possède des températures plus élevées que la partie orientale. Les précipitations seront par contre plus importantes à l'ouest de la Russie. Le climat continental exerce son influence, et certaines zones présentent des températures extrêmes, dans le négatif une grande partie de l'année.

À cause de l'étendue de son territoire et de son relief, la Russie se décompose du Nord au Sud en quatre grandes parties qui présentent de grandes différences de température. Alors que des villes comme Moscou et Saint-Pétersbourg ont un climat relativement tempéré, certaines villes situées dans la région extrême orientale (Sibérie) pourront afficher des moyennes hivernales voisines des -40 °C. Voici une présentation complète du climat en Russie dans quatre destinations principales.

Saint-Pétersbourg


La ville de Saint-Pétersbourg possède un climat de type continental, mais largement adouci par l'influence de la mer Baltique proche. Bien que située plus au nord que la ville de Moscou, Saint-Pétersbourg possède un climat sensiblement identique. La seule différence viendra de l'humidité plus présente à Saint-Pétersbourg du fait de la proximité de la côte, mais la ville jouit à l'opposé de températures plus clémentes que Moscou, dans les terres. En ce qui concerne la neige (oui, il faut parler de neige en Russie), celle-ci est  très présente dans des villes situées bien plus à l'intérieur des terres comme Moscou. La température moyenne maximale dans la deuxième ville de Russie dépasse les 20 °C de juin à août. Le mois de juillet est communément celui le plus chaud, avec un mercure qui peut dépasser les 25 à 30 °C, mais des précipitations assez importantes de 70 mm. En hiver, la température chute, et les moyennes maximales basculent dans le négatif de décembre à février. Janvier est un mois très difficile, avec une moyenne minimale de -5 à -6 °C, et un mercure très rarement au-dessus de 0°C. À toutes les saisons, le vent venu de la mer Baltique se fait sentir. Doux et agréable en été pour rafraîchir l'atmosphère, il sera glacial hiver.

Notez que Saint-Pétersbourg est une ville très proche du cercle polaire arctique. Cette situation exceptionnelle permet d'observer des journées d'été pendant lesquelles le soleil est très présent, ne se couchant que quelques heures. À l'inverse, pendant la période hivernale, il ne pointera le bout de son nez qu'à peine plus de quatre à cinq heures par jour.

Moscou


La ville de Moscou possède un climat de type continental. La mer Baltique influence légèrement ce climat, mais bien moins qu'à Saint-Pétersbourg. À Moscou, l'amplitude thermique est très importante. Les températures moyennes minimales sont en effet voisines des -10 °C en janvier, au cœur de l'hiver, mais peuvent grimper jusqu'à 25 °C en juillet. Outre la fraîcheur globale du climat sur toute l'année, c'est aussi l'humidité très présente qui caractérise la météo à Moscou. De mai à septembre, les températures moyennes sont supérieures à 20 °C, et l'atmosphère très agréable Mais les précipitations sont comprises entre 50 et plus de 80 mm, et tombent plus de 10 jours par mois.
De novembre à avril, la ville de Moscou subi une période de froid intense. Encore positive (3 °C), la température moyenne maximale chute pour atteindre les -10 °C en janvier. La ville de Moscou est alors totalement prise par le gel et la neige. Il tombe d'ailleurs plus de neige que de pluie sur la ville de Moscou !

La Sibérie


La Sibérie est très étendue, et l'on observe des variations de température très importantes du Nord au Sud. La partie nord de la Sibérie, au-delà du cercle arctique, présente un été très court d'à peine un mois. Dans les régions les plus froides de la Sibérie, comme Sakha et le bassin de la rivière Yana (Sibérie orientale), la terre est gelée sur plusieurs centaines de mètres de profondeur. Dans cette région, la température moyenne sur un mois peut descendre à -35 °C. Les ports du littoral de cette Sibérie orientale ne sont libérés de la glace que deux à trois mois par an.
Plus au sud de la Sibérie, les températures sont plus clémentes. Pendant les mois d'hiver de novembre à janvier, le mercure tombera en moyenne à -15 °C, et remontera à plus de 20 °C en juillet.

La région de la Volga


Le long de la Volga, c'est un climat de type continental tempéré et chaud que l'on peut observer. Pendant les mois d'hiver, la Volga est sujette au gel, et la navigation n'est pas possible. En été, la température passera à 23 °C en moyenne en juillet, et la Volga devient de nouveau navigable (à partir de mai). Tout au long de son tracé, la Volga est soumise à des conditions de précipitations très variables. À la source de la Volga, la pluie est abondante avec 600 mm par an. Au niveau de l'embouchure, on ne compte que 200 mm par an avec un climat quasi désertique.

A découvrir

Contactez un spécialiste de la Russie