Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


Du fait de sa position géographique au niveau de l’équateur, l’Ouganda bénéficie d’une météo agréable toute l’année, tempéré par l’altitude. Les températures oscillent entre 17 et 29°C selon les régions et la période. On dénote deux types de saisons, la sèche de décembre à février et de juin à août, et la saison humide de mars à mai et de septembre à novembre. Sachez que la seconde saison humide est sujette à des pluies bien plus intenses agrémentées de quelques éclaircies. La saison sèche est incontestablement celle où il fait bon voyager car le pays est globalement très accessible et l’on peut voir un grand nombre d’animaux. Attention aux périodes de vacances scolaires coïncidant avec cette période : le pays est alors très visité et il convient de réserver à l’avance. Bon à savoir : certaines zones font exception aux variations climatiques comme les forêts tropicales de l’Ouest et le centre-nord où les pluies s’invitent presque toute l’année. A l’inverse, dans la région septentrionale, les pluies sont quasiment inexistantes de par son caractère semi-désertique.

Principales zones évaluées : Kampala (capitale), centre-nord (ex : Gulu), sud-ouest (ex : Kabale), région ouest (lac Victoria, Entebbe, et ouest (ex : Kasese).

Janvier : plutôt sec et ensoleillé


Le mois de janvier affiche des températures plutôt agréables en Ouganda hormis la zone septentrionale où le temps est assez étouffant (34°C aux heures les plus chaudes). Malgré cette saison sèche certaines régions sont sujettes à quelques pluies comme la capitale et la région est. Si vous souhaitez bénéficier d’un temps plutôt doux, rendez plutôt en région sud-ouest ou l’on oscille entre 21°C et 25°C à l’est. Avis aux amateurs de sport extrêmes, la ville de Bujagali, à l’est, accueille le Nile River Festival. Les mordus de kayak s’y donnent rendez-vous à la fin du mois pour s’adonner à une compétition durant 4 jours. Quelques-uns des meilleurs kayakistes au monde s’y donnent rendez-vous. Si vous vous trouvez dans la région à une autre période, sachez que la ville de Jinja accueille également les passionnés de rafting profitant des rapides du Nil.

Février : les pluies s’amplifient légèrement


On gagne en eau au mois de février. Tandis que capitale et l’est sont arrosés sur la moitié du mois environ avec de nombreuses éclaircies durant la journée, la zone de Kabale est prise sous les eaux une bonne partie du temps. Comme à son habitude en cette saison, le nord est assez peu touché et se veut chaud. Amis de la nature, allez donc visiter la réserve sauvage de Kabwoya à l’ouest. Elle compte une faune assez riche : phacochères, hippopotames, buffles, singes s’invitent sur les lieux, parfois même aux côtés de léopards et lions pour les plus chanceux.

Mars : début de la saison humide


Les pluies gagnent du terrain en ce début de mousson et la majorité du pays est sous les eaux. A choisir, le centre-nord offre un climat un peu plus sec que ses homologues. La zone tropicale du sud-ouest est particulièrement touchée avec des trombes d’eau incessantes, rendant les pistes assez inaccessibles. Si vous passez par la capitale, ne manquez pas l’Amakula International Film Festival présentant de nombreux courts-métrages, documentaires et quelques films également provenant du monde entier, particulièrement du continent africain.

Avril : les eaux continuent leur lancée


En plein cœur de la saison humide, l’Ouganda est sensiblement affecté par les pluies au mois d’avril avec une couverture nuageuse assez importante quelle que soit la région. Le mois d’avril n’est donc pas particulièrement recommandé pour visiter le pays.

Mai : la pluie n’en démord pas


Avec un taux d’humidité entre 85 et 90% dans le pays, on ne peut affirmer que mai soit une période plaisante pour séjourner en Ouganda. La ville d’Entebbe et sa région fait partie des moins affectées avec environ 15 jours de pluie dans le mois, même si l’humidité et les nuages assombrissent quelque peu le tableau.

Juin : reprise de la saison sèche


Les pluies sont en proie à une accalmie considérable au mois de juin dans la majorité des zones hormis le centre-nord, aux environs de Gulu et le sud-ouest, encore assez pluvieux. Le reste du pays s’assèche et offre des températures douces, avoisinant les 23°C. Profitez-en pour vous rendre à Entebbe, sur les bords du lac Victoria. Le lieu est propice aux balades en pleine nature au beau milieu des oiseaux sur des sols tapissés de fleurs. Rien d’étonnant à ce que le Président de la République ougandais vienne y séjourner régulièrement !

Juillet : les pluies battent en retraite


Hormis dans la zone centre-nord et les régions forestières humides, les pluies continuent de s’effacer et les températures sont agréablement douces. Si vous séjournez dans la région du Kigezi, offrez-vous une superbe randonnée au cœur du Golden Monkey Tracking. Vous parcourrez ses forêts de bambous à la rencontre des singes dorés, une espèce de primate rare dotée de teintes ébènes et orangées.

Août : les pluies reprennent progressivement


Même si la seconde saison des pluies n’a pas officiellement démarré, les précipitations augmentent dans l’ensemble du pays au mois d’août. Comme à leur habitude, les zones centre-nord et les forêts de l’ouest sont les plus affectées avec de fortes arrosées, suivies par la capitale et le sud-ouest. Ces deux régions sont tout de même plus préservées et se prêtent encore à la visite munis d’un bon imperméable.

Septembre : voici venu la seconde saison pluvieuse


A l’est, mis à part les régions forestières, le climat est un peu moins pluvieux qu’ailleurs en septembre, notamment à Entebbe. Si vous êtes dans la région, ne manquez pas le festival Nyege Nyege, plus important festival de musique d’Afrique de l’Est ! Dj et musiciens alternatifs venus du continent africain et d’ailleurs se produisent sur différentes scènes, pour une ambiance des plus festives. La capitale, quant à elle, arrive en seconde position avec près de la moitié du mois arrosé. Les autres régions (hormis les zones arides au nord) sont sous les eaux et donc difficilement accessibles à cette période de l’année.

Octobre : peu recommandé


Octobre est peu attrayant pour visiter l’Ouganda car l’ensemble du pays est inondé et sujet à la grisaille. Seules les températures sont assez agréables, entre 21 et 25°C. Mais la forte humidité vient quelque peu gâcher cette douceur.

Novembre : dernier mois de la saison des pluies


Similaire au mois précédent, novembre est le dernier mois réellement pluvieux de l’année en Ouganda. L’ensemble du territoire est en proie aux précipitations et aux nuages, et n’offre donc pas une saison idéale pour les visites. Mieux vaut attendre le mois suivant.

Décembre : une légère amélioration


En cette reprise de saison sèche, plusieurs localités reprennent des couleurs mais il faudra attendre véritablement le mois de janvier pour des visites plus confortables. Dans la capitale, seuls 8 jours sur 30 sont secs, tandis qu’au centre nord la situation est nettement meilleure avec une vingtaine de jours ensoleillés. Les forêts tropicales de l’ouest sont encore assez affectées, tandis que les autres villes occidentales commencent légèrement à s’assécher. Dans cette optique, préférez la zone Kasese à Kabale si vous vous rendez à l’ouest à cette période.
Contactez un spécialiste de l'Ouganda