Population

env. 2 260 000 habitants

Langue officielle

Le letton est la seule langue officielle du pays.

Langue parlée

Le russe reste très largement pratiqué. L'anglais et l'allemand le sont aussi par la jeune génération.

Peuple

Les Lettons forment 58% de la population, les russophones 30%, les Belarusses 4% et les Ukrainiens 3%.

Religion

Le protestantisme luthérien domine mais il existe également des minorités catholiques et russes orthodoxes.

Fête Nationale

Le 18 novembre, qui correspond au jour de l'Indépendance (18 novembre 1918).

Calendrier des Fêtes

- 1er janvier : Nouvel An. - Mars/avril : fêtes de Pâques. - 1er mai : fête du travail et anniversaire de convocation de la Constituante de la République de Lettonie. - 4 mai : jour de la déclaration d'Indépendance (en 1990). - 2e dimanche de mai : fête des mères. - Mai/juin : Pentecôte. - 23 et 24 juin : Ligo et fête de la Saint-Jean. - 18 novembre : fête de la proclamation de la République (en 1918). Fête nationale. - 25 et 26 décembre : Noël. - 31 décembre : veille du Jour de l'An.

Histoire

Vers 2 000 av. J.-C., des populations sont établies sur le territoire letton. Elles vivent du produit de leur agriculture et du commerce de l'ambre. En 1201, Riga est fondée. Elle adhère rapidement à la ligue hanséatique. De 1552 à 1582, Ivan le Terrible guerroie en Livonie (territoire regroupant la Lettonie et l'Estonie). Il en résulte un partage du pays entre Polonais, Suédois, Danois et Russes. De 1921 à 1939, la Lettonie est reconnue comme indépendante. Elle se voit ensuite rattachée à l'Union Soviétique. En 1990, suite à la révolution chantante, la Lettonie retrouve son indépendance. En septembre 2003, la Lettonie se prononce par référendum en faveur de son intégration à l'Union Européenne. Le 1er mai 2004, la Lettonie rejoint l'Europe des 25.

Politique

Le parlement letton, la Saeima, est unicaméral et comporte 100 sièges. Il est élu au suffrage universel direct tous les quatre ans. Le président de la république est élu par les députés de la Saeima. Le vote se déroule à bulletins secrets et à la majorité absolue (soit 51 voix minimum sur 100). Son mandat est renouvelable une fois. Le président nomme un premier ministre, qui forme avec son cabinet l’exécutif du gouvernement.

Célébrité

Mikhaïl Barychnikov est un danseur et chorégraphe américain, d'origine russe né le 28 janvier 1948 à Riga, République socialiste soviétique de Lettonie. Il débute ses cours de danse classique à Riga à l'âge de 9 ans au Latvian National Opera avant d'entrer en 1964 à la prestigieuse École Vaganova de Saint-Pétersbourg en Russie, où il sera l'élève d'Aleksander Pushkin. Lors de la tournée canadienne en 1974, Barychnikov disparaît l'espace de quelques jours. Il profite de ce laps de temps pour déposer une demande d'asile au Canada, qui décide de l'accepter. Le célèbre danseur travaille avec les plus grands chorégraphes, tels que Merce Cunningham, Martha Graham ou Twyla Tharp, et développera une carrière cinématographique en parallèle Vija Artmane est née le 21 août 1929. Elle est considérée comme l’une des actrices lettones les plus brillantes du 20ème siècle. Elle est aussi appelée « la légende », « le symbole du théâtre letton » et "la Reine du théâtre". Aleksandrs Antonienko est un excellent ténor et chanteur d’opéra, qui, à l’âge de 30 ans, a déjà derrière lui une carrière professionnelle brillante. Il est né le 26 mai 1975 en Lettonie, a suivi ses études à l’école de musique de Jazeps Medins. Ernests Gulbis est un joueur de tennis letton, né le 30 août 1988 à Riga. Il est entrainé par l'ancien joueur et capitaine de Coupe Davis croate Niki Pilic.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service. Pour les chauffeurs, nous vous conseillons 5 euros par jour et par personne (en taxi, on arrondit le prix de la course). Pour les guides culturels en ville, compter entre 5 et 10 euros par personne pour une prestation (journée ou demi-journée). Concernant les accompagnateurs d'un voyage d'une durée de huit à quinze jours, compter entre 20 et 50 euros par personne. Au restaurant, pourboire à discrétion. En règle générale, le mieux est d'aligner votre pourboire sur l’économie locale : les prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'en estimer le montant.

Achat

Ici comme dans les autres pays baltes, l'artisanat occupe une place essentielle au rayon des souvenirs. L'ambre : « l'or de la Baltique ». Le travail de l'ambre s'inscrit dans l'histoire et la tradition : certains bijoux reprennent les formes animales des amulettes préhistoriques découvertes dans la région, tandis que les costumes traditionnels et leurs ornements d'ambre inspirent les créateurs modernes. Il est si important aux yeux des Lettons qu'il a donné son nom à la chorale nationale, à des parfums, du fromage et… à de nombreuses personnes. L'artisanat : on travaille le bois pour fabriquer des jouets ou des cuillères ciselées, mais aussi le cuir et la céramique Les textiles : les nappes et sets de table en lin sont beaux, mais relativement chers ; les corsages brodés, eux, n'atteignent pas forcément le même niveau de qualité. Les pulls en laine rappellent ceux de Scandinavie.

Cuisine

La gastronomie n'est pas au coeur du savoir-vivre letton. Les habitudes culinaires proviennent essentiellement des traditions germaniques, avec un zeste d'inspiration russe et polonaise. Le meilleur de la gastronomie lettone se trouve sans doute dans les hors-d'oeuvre. Empruntés aux voisins russes, les piragi ( chausson fourré à la viande ou au choux)et les pelmeni (espèces de raviolis) peuvent être excellents, de même que les pankukas (blinis), accompagnés de jambon, de fromage ou de « caviar rouge ». Les poissons marinés ou fumés sont tendres à souhait. Le saumon fumé et l'anguille sont également à conseiller. Le Letton est un mangeur de viande et en particulier de porc. Le poulet peut être fumé, tandis que le bœuf est généralement préparé en steak, aux oignons. En accompagnement : petits pois, pommes de terre à l'eau, frites. Côté poissons, toutes les espèces de l'est et du nord de l'Europe sont au rendez-vous : saumon , truite, esturgeon , très gras, carpe, anguille. Pour un Letton tout repas digne de ce nom doit finir par un dessert. Le meilleur étant les tartes de baies ( fin de l’été). Vous pourrez essayer les crêpes (bliny), ainsi que le biguzis, un gâteau de pain noir au miel et aux baies.

Boisson

La bière, brune ou blonde, est la boisson nationale. Vous pourrez tester le Balsam noir si l’alcool à 45° ne vous rebute pas et le vieux kvas, alcool plus doux fait à base de farine d’orge. Il est déconseillé de boire l’eau du robinet, qui n’est pas propre à la consommation.

Utile

Contactez un spécialiste de la Lettonie