Capitale

Naypyidaw.

PIB

En 2007, 233 dollars US par habitant (France, 36 614 dollars US par habitant).

Point culminant

Le Hkakabo Razi, 5 881 mètres (Himalaya, Etat de Kachin).

Superficie

676 577 km², soit environ 1,2 fois la France.

Climat

- De juin à octobre : mousson permanente à Yangon, noyée sous la pluie, en particulier en juillet et août. En revanche, Bagan est moins arrosée. - D'octobre à mars : saison sèche. C’est la plus agréable dans les zones accessibles, toujours ensoleillée, mais pas trop chaude. - D'avril à juin : saison chaude. Chaleur difficilement supportable à Bagan et Mandalay. En montagne, la chaleur est tempérée par l’altitude.

Géographie

Le Myanmar est le plus grand pays de l’Asie du sud-est ; il se présente comme un long plateau incliné, encadré de montagnes et creusé de vallées profondes. Reliefs, fleuves et rivières ont une orientation générale nord-sud. Le nord birman est la pointe sud de l’Himalaya, ensuite, à l’ouest, la chaîne de l’Arakan marque la frontière avec l’Inde ; à l’est les chaînes de la Thaïlande et du Laos se prolongent en pays shan, où passe la frontière chinoise. Le système hydrographique est dominé par l’Irrawaddy, fleuve nourricier, dont le delta est la clé de la situation alimentaire du pays. On peut ajouter à cela la Chindwin (affluent de l’Irrawaddy) et le Sittang et la Salouen, qui se jettent dans le golfe de Martaban. On appelle Haut Myanmar la plaine centrale (bassin de Mandalay), drainée par l’Irrawaddy, et Bas Myanmar, le delta du même fleuve et la plaine côtière du Sittang.

Economie

Le pays est doté d’importantes ressources minières (plomb, zinc, argent, tungstène, charbon, jade, rubis, saphirs), de bois, de gaz, de pétrole et d’un vrai capital humain. Une politique économique ubuesque en fait pourtant l’un des pays agricoles les plus pauvres du monde. L’agriculture représente 50% du PIB, l’industrie 14% (dans lesquels l’agroalimentaire pèse lourd). Le Myanmar a pourtant rejoint l’ASEAN (Association of Southeast Asian Nations) en 1997 ; les autorités ont ouvert des zones économiques spéciales, destinées à attirer les investissements, et engagé quelques privatisations. Mais le déficit de confiance est tel que cela tourne à vide. L’armée absorberait près de la moitié du budget de l’Etat. Le revenu moyen se situe entre 320 et 1 300 kyats, selon les endroits, les milieux, les secteurs d’activité…

Faune & Flore

La forêt tropicale couvre encore près de 50% du territoire (68%, il y a trente ans). On y trouve, parmi d’autres essences précieuses, le teck, le bois de fer et l’hévéa ; mais le pays connait également les acacias, les palétuviers, les chênes, les pins, les cocotiers, les rhododendrons… Le couvert forestier abrite encore des éléphants sauvages, des rhinocéros, des buffles, des sangliers, des tigres, des antilopes, des léopards, des singes (multiples espèces), des chats sauvages, plus de mille espèces d’oiseaux et, bien entendu, des serpents (dont le python birman), des tortues et des insectes à foison… Le dauphin de l’Irrawaddy se rencontre toujours dans les grands fleuves.

Idées voyages en Birmanie

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de la Birmanie