Portugal

Top 5 des spots incontournables à voir en Algarve

Top 5 des spots incontournables à voir en Algarve

L’Algarve attire toujours plus de visiteurs. La magnétique pointe sud du Portugal a pourtant su préserver des kilomètres de plages atlantiques et de parcs naturels. Au détour d’une plage sauvage, d’un port de pêche, d’un village de chaux blanc, d’un chemin d’agaves et de figuiers de barbarie, on redécouvre l’âme solaire et les beautés naturelles de ce finistère portugais.

1

Faro

Les touristes s’y arrêtent peu, la ville, porte d’entrée et capitale de la région, mérite pourtant une halte. Dans la cidade velha, la vieille ville qui jouxte la Marina, le temps semble s’être figé. Azulejos, linge au fenêtres, places arborées… On se perd au fil de ses ruelles pavées, bordées de belles maisons bourgeoises ; on visite la cathédrale Sé, reconstruite après le séisme de 1755, tout à la fois gothique, renaissance et baroque. Les amateurs peuvent visiter, dans l’enceinte de la belle église des Carmes, la Capela dos Ossos, «la chapelle des os», minuscule chapelle et dernière demeure d’un millier de squelettes, ossements des moines carmélites qui officiaient autrefois dans l’église – les os et crânes tapissent l’ensemble de l’édifice, murs, voûtes et plafonds : saisissant.

On aime A une dizaine de kilomètres de Faro, posé sur une colline, le joli village de Estoi.

A voir à Faro

Sven Gruene/tagstiles.com/Fotolia

2

Parc naturel de la Ria Formosa

Entre Faro et Olhao, loin des foules et des attractions touristiques, le parc naturel de la Ria Formosa est un lagon qui s’étend sur 60 km de long, ruban de sable étincelants qui affleure sur l’eau bleue. Un territoire intact de marais salants, dunes et lagunes, sanctuaire pour les oiseaux migrateurs. 

On aime partir pour une virée en bateau privé : baignade et observation des oiseaux.

Visiter le Parc naturel de la Ria Formosa

Baptiste de Ville d'Avray

3

Tavira

A l’est de Faro, Tavira, «la cachée» en arabe, est une jolie ville lovée à l’intérieur des terres : un secret bien gardé – les habitants les plus récents, expatriés anglais et français, aimeraient qu’elle le demeure. On les comprend : avec son pont romain, ses ruelles pavées, ses portes de dentelle, ses innombrables églises où sont perchées des cigognes, la cité cultive une belle atmosphère, une langueur. Pour les plus belles vues sur les toits blancs de la cité, on s’aventure sur le chemin de garde le long des remparts.

On aime Le village voisin de Cacela Velha, ses ruelles pavées et ses maisons blanches, sa forteresse qui domine la Ria Formosa.

A vor à Tavira Algarve

Filipebvarela / Fotolia

4

Sagres & Cap Saint-Vincent

Laissez Albufeira et Praia da Marinha aux foules, faites cap sur Sagres – longtemps, les Grecs localisèrent «le bout du monde» en cette pointe occidentale. Ses reliefs escarpés l’ont sauvé du tourisme de masse, la région conserve une beauté sauvage. Des menhirs témoignent de la présence d’habitants du néolithique ; les Phéniciens y érigèrent un sanctuaire à Hercule ; plus récemment, au XVe siècle, c’est ici, en l’«Ecole de Sagres» que furent formés les plus grands astrologues, cartographes et navigateurs, tel Vasco de Gama et Fernand de Magellan. On marche le long des sentiers, de Charneca do Farol, avec ses paysages de garrigue, à Telheiro, où l’océan se fracasse contre les falaises de calcaire ocre. De là, on apprécie la vue folle sur le phare du Cabo de Sao Vicente, et sur les plages alentour, repaire des surfeurs et des colonies de mouettes.

On aime poursuivre au large, en bateau jusqu’aux grottes de Bénagil, accompagnés d’un biologiste spécialiste de la faune marine, pour observer dauphins et tortues de mer.

voir a Sagres

Kseniya_Milner

5

Lagos

A Lagos, il faut préférer l’ancienne ville fortifiée à la ville moderne tournée vers l’océan. De la place Infante Dom Henrique à l’ancien marché aux esclaves – aujourd’hui musée consacré à cette sombre page de notre histoire –, les ruelles pavées de la vieille ville invitent à la promenade. Son joyau :  l’église Sao Antonio, chef-d’oeuvre du  baroque tardif, un théâtre de l’âme où la ferveur des fidèles s’inscrit dans l’or du Brésil. Et on s’échappe de la ville pour les falaises de grès du cap de Ponta da Piedade – arches, grottes et à-pics que l’on explore à bord d’un petit bateau de pêche. Au fond d’une petite crique, dominée par les lourdes masses rocheuses, Praia da Dona Ana est l’une des plages les plus spectaculaires de l’Algarve – et les eaux, turquoise. Un peu plus loin, le village de pêcheurs de Alvor, posé sur une lagune.

On aime séjourner dans une maison de vacances esprit bohème adossée aux remparts de la vieille ville, cernée d’un jardin en permaculture, face à la mer.

 

Par

MARION OSMONT

 

Photographie de couverture : ah_fotobox/stock.adobe.com

Printemps-Été

Vacance N°9

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.