Ecosse

Les plus belles routes d’Ecosse

Les plus belles routes d’Ecosse

L’Ecosse regorge de paysages magnifiques que ce soit sur son littoral ou à l’intérieur de ses terres. Un des meilleurs moyens de les découvrir est la route. Attention cependant à l’émerveillement qui pourrait faire oublier au conducteur captivé par le spectacle qu’il faut conduire à gauche ! Voici une sélection des plus belles routes d’Ecosse, du nord au sud, d’est en ouest en passant par les Highlands et les Hébrides. Bonne route !

1

Du Perthshire au Royal Deeside

De Perth, surnommée The Fair City à Aberdeen - The Granit City - se déroule l’A93, une route de 177 km, toute en courbes et en collines. Elle traverse une des plus belles régions de l’intérieur des terres écossaises : le Royal Deeside. Si le temps le permet, elle dévoile des châteaux et des ruines perchés sur les collines. Elle grimpe aussi le long du col de Glenshee où se trouve la plus grande station de ski écossaise, et longe le célèbre château de Balmoral, une des demeures de la famille royale et quartiers d’été de la reine.

2

De Fort William à Mallaig

La route de Fort William à Mallaig, l’A830, est aussi appelée The Road to the Isles car elle mène aux îles d’Eigg, Mull et Skye via Mallaig d’où on peut prendre le ferry. C’est sa variété qui fait de cette route une balade vertigineuse où on roule presqu’au ralenti pour profiter de chacun de ses 69 kilomètres. Au programme de ses diversités : de la “haute” montagne avec le Ben Nevis, point culminant du Royaume-Uni à 1344 m d’altitude, une portion du Caledonian Canal, puis des lochs magnifiques. A Glennfinnan, un arrêt s’impose pour admirer le viaduc, célèbre grâce à la série des Harry Potter. Enfin, les lochs laissent place à une arrivée majestueuse sur la mer le long de longues plages de sable fin bordées d’une eau claire et turquoise.

3

The Road to Applecross

Voici une route déconseillée aux jeunes conducteurs, aux véhicules larges et aux caravanes. Un panneau le précise dès l’entrée en la matière et propose une route alternative pour les gros gabarits. Pour les conducteurs avertis, The Road to Applecross ou en gaélique la Bealach Na Bà est une route à une voie, toute en tournants et en épingles à cheveux qui grimpe jusqu’à plus de 600 m avant de redescendre au charmant village côtier d’Applecross au bout d’une péninsule des Highlands. La Bealach Na Bà, c’est aussi une route dans les nuages. Ce sont eux qui la rendent encore plus féerique voire mystique, mais aussi dangereuse à cause du manque de visibilité.

4

La NC500 (North Coast 500)

Inaugurée en 2015, cette “nouvelle” route ou plutôt ce nouvel itinéraire en boucle avec comme point de départ et d’arrivée Inverness, est en partie une initiative du Prince Charles, fan de grands espaces et de nature. Elle offre un condensé du Far nord ouest de l’Ecosse. Sur plus de 800 km, on y longe tout ce que la nation compte de plus beau et de plus exotique : côtes dramatiques, longues plages désertiques, loches, troupeaux de moutons qui n’ont que faire du peu de voitures qui passent, distilleries, fruits de mer, ruines et châteaux. Une route à prendre avec le temps qu’il faut -entre trois et huit jours- pour apprécier ce que ce grand bout d’Ecosse a à offrir.

5

D’Ullapool à Durness

S’il est un tronçon de la NC500 à ne pas manquer, c’est bien celui qui lie Ullapool, charmant port de pêche, à Durness, village côtier tout au nord-ouest des Highlands. Les 111 km qui séparent les deux villes résument ce que l’Ecosse a de plus sauvage et de plus pittoresque. C’est aussi la route idéale des agoraphobes car on y rencontre plus de moutons que d’automobilistes. Les marcheurs pourront faire une halte randonnée dans les Assynt Hills, collines aux formes caractéristiques et uniques. Quelques détours s’imposent notamment vers Achiltibuie pour sa vue sur les Summer Isles, à Lochinver et Kinlochbervie pour une petite marche vers la baie Sandwood sans oublier la plage de Ceannabeinne, juste après Durness.

6

The Golden Road, Harris

D’Ullapool, on peut prendre le ferry vers Stornoway, sur l’Ile de Lewis dans les Hébrides Extérieures et descendre vers Harris avec au passage une petite visite incontournable dans une fabrique de Tweed. A Tarbert, une petite route à voie unique de 38 km longe toute la côte est de Harris jusquà la pointe sud de Rodel. On l’appelle The Golden Road. Certains disent qu’elle doit son nom à son coût élevé de construction, d’autres à son importance pour le développement de l’île car elle relie les hameaux et les communautés les plus reculés de Harris. Elle déroule sa beauté le long de mini-fjords, donne parfois le vertige et l’impression de se trouver sur la lune, surtout quand le soleil se reflète sur les roches dénudées. Quant aux amoureux des animaux, ils ne serons pas déçus, les phoques se pavanent tranquillement sur les rochers en contrebas des lochs bords par cette route qui mérite bien son nom de métal précieux.

7

D’Edimbourg à St Andrews

Cap sur la côte est de l’Ecosse, à la découverte de la route d’Edimbourg la majestueuse à St Andrews, célèbre pour son université et ses golfs. A la sortie de la capitale écossaise, c’est par le pont spectaculaire de Forth Bridge que l’on s’embarque sur la centaine de kilomètres qui mène à St Andrews. A Upper Largo, il faut quitter la route principale et tourner à droite sur la A917 pour continuer son chemin en longeant une côte magnifique, bordée de golfs et de petits ports de pêche tels que Elie, Anstruther ou encore Pittenween. Un arrêt “gastronomique” s’avère de rigueur à l’Anstruther Fish Bar, sacré l’un des meilleurs restaurants de Fish and Chips du Royaume-Uni depuis plus d’une décennie !

 

8

The Highland Perthshire Loop

Au nord-ouest de St Andrews en remontant dans le Perthshire, la Highland Perthshire Loop est une belle route qui fait une boucle de 157 km au coeur et sur les hauteurs du Highland Perthshire. Des paysages de montagnes, de forêts et de rivières se succèdent. Pitlochry, ancien lieu de villégiature de la Reine Victoria, le Loch Tay et Aberfeldy, célèbre grace à Robert Burns valent que l’on s’y arrête. Les amateurs de whisky pourront aussi faire une petite dégustation à la distillerie de Blair Athol et visiter -avant ou après !- le Blair Castle. Les plus aventuriers auront l’opportunité de faire du saut à l’élastique près de Killiecrankie ou du rafting sur la rivière Tay. Les contemplatifs, eux, pourront se contenter de s’imprégner de la quiétude des pêcheurs de saumon sur les bords de la rivière Tummel. 

9

De Genelg à Skye

La route de Genelg à l'île de Skye est une belle alternative au grand pont de Skye sur le Loch Alsh. On arrive au charmant village de Genelg depuis l’A87 en la quittant à Shiel Bridge pour prendre la Old Military Road. Ces 15 kilomètres de petite route sinueuse dont la majeure partie est à voie unique donne un avant-goût des paysages splendides de Skye. A Genelg, situé sur une péninsule entre les lochs Luich et Hourn, on prend le ferry pour Kylerhea sur Skye depuis le vieux phare de Sandaig, qui d’ailleurs au passage mérite une attention particulière. Attention, ce très sympathique ferry dont le fonctionnement est géré par la communauté locale ne fonctionne que de mars à octobre.

10

Glencoe, le tour du Loch Leven

C’est au coeur d’un des plus beaux Glens d’Ecosse que se situe le village de Glencoe, il est aussi le point de départ d’une route magique : la B863, qui fait le tour du somptueux Loch Leven sur une trentaine de kilomètres au pied de Munros, nom donné aux montagnes écossaise de plus de 3000 pieds - 914 m -. Parmi les vues à ne pas manquer : celles des montagnes qu’on appelle les Three Sisters à l’est de Glencoe, l’île d’Eilean Munde avec sa chapelle du XVIème siècle et ses tombes, ainsi que les chutes d’eau du Grey Mare’s Tail près de Kinlochleven. Un petit village que les sportifs férus d’escalade apprécieront : on y trouve le Ice Factor, un centre d’escalade de glace en salle. 

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.