Japon

Les meilleurs restaurants japonais de la rue Sainte-Anne

Les meilleurs restaurants japonais de la rue Sainte-Anne

 Les Conseillers Voyageurs du Monde vous livrent leurs meilleures adresses autour de la rue Sainte-Anne pour savourer un avant-goût de Japon à Paris. À table !

 

Boulangerie Aki

16, rue Sainte-Anne

Tout est tombé, particulièrement leurs éclairs, cookies et autre opéra au matcha. 

 

 

Yamamoto

6, rue Chabanais

Sushis, sashimis, chirashis ultra-frais, à déguster dans un lieu tout en sobriété. 

 

 

Juji-Ya

16, rue Sainte-Anne

Des bentos à emporter une pause déjeuner express dans le jardin du Palais Royal. 

 

 

Chez Miki

5, rue de Louvois

Bon rapport qualité-prix, places limitées, allez-y dès 12:00 ou sinon très tard. 

 

 

Laï Laï Ken

7, rue Sainte-Anne

L’endroit idéal pour se réchauffer autour d’une bonne soupe ou un ramen. 

 

 

Happa Teï 

64, rue Sainte-Anne

Spécialités d’Osaka, à tester : les takoyakis, des boulettes fourrées au poulpe. 

 

 

Udon Jubey

39, rue Sainte-Anne

Spécialiste des udon, à ne pas manquer : celles aux tempuras, un délice ! 

 

 

Hakata Choten

53, rue des Petits Champs

Restaurant primé au Japon pour ces gyozas et ces excellents ramen ! 

 

 

Sanukiya

9, rue d'Argenteuil

Un cadre plus convivial que Udon jubey et des udon de compétition ! 

 

 

You

11, rue Sainte-Anne

Sans doute les meilleurs sushis de la rue Sainte-Anne ! 

 

 

Yasube

9, rue Sainte-Anne

Ambiance zen traditionnelle et bento généreux ! 

 

 

Kunitoraya

5, rue Villedo

Ancien bistrot parisien, décontracté le midi, menu dégustation le soir. 

 

 

 

Destination historique, le Japon reste aujourd’hui l’un des fers de lance de la marque, un pays à part dans le cœur et l’âme de Voyageurs du Monde.


« Nous sommes nés par le Japon. » Jean-François Rial, Président de Voyageurs du Monde, n’a pas oublié le chemin parcouru jusqu’à l’actuelle Cité des Voyageurs de la rue Sainte-Anne, vaisseau amiral regroupant plus de 150 destinations sur près de 2 000m2. Il y a près de quarante ans, au cœur de cette enclave japonaise située dans le deuxième arrondissement de la capitale, Claude Sauliere, fondateur de Voyageurs du Monde, lançait sa première entité régionale, aux couleurs du soleil levant.

Guides et livres sur le Japon

Charlotte Lindet

Rapidement suivi par la Chine, l’Inde, le Mexique puis le Brésil, le Japon s’inscrit ainsi comme l’un des piliers de la marque. Cinq laboratoires dans lesquels se développe alors une nouvelle façon de concevoir le voyage, par pays et sur-mesure. « Ces cinq pays d’Asie et d’Amérique latine constituent l’ADN de notre entreprise, la déclinaison ne s’est ensuite jamais arrêtée. » explique Jean-François Rial. Petit à petit, le monde prend ses quartiers rue Sainte-Anne. L’étendard rouge flotte alors aux numéros 10, 12, 46, 48, 50, 51 bis, 53 et 55 (adresse actuelle de la Cité des Voyageurs), avant que toutes les destinations ne soient finalement regroupées sous un même toit en 1994.

« Nous sommes nés par le Japon. »

Au-delà de la dimension historique, le Japon reste une destination à part dans l’âme de Voyageurs du Monde. « Le pays nous a sans doute transmis ses valeurs d’harmonie et d’esthétisme, deux de nos clefs de voûtes. » estime son président. Une harmonie entre les hommes que Voyageurs du Monde continue à promouvoir à travers ses voyages. Le goût de l’esthétisme et de la sobriété résonne quant à lui entre les murs des différentes Cités des Voyageurs.

Chi Phan, Directeur d'Agence (Asie) - ©Stéphanie Tétu 


 

 

Envie de concocter un voyage au Japon autour du goût ? Demandez à nos conseillers

Numéro Automne-Hiver 2018

Vacance N°6

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !