Grèce

La Grèce et ses îles, Plaisirs divins

La Grèce et ses îles, Plaisirs divins

Si la Grèce, vivier majeur de notre civilisation, est d’abord un appel de l’origine, un voyage en Grèce continentale allie toujours clins d’œil des dieux et plaisirs divins : la lumière directe sur le dôme sensuel d’une église, la couleur de laitance de la mer à l’aube,  un poulpe grillé sur un port... Itinéraire d’un voyageur gâté.

 

Dans l’Antiquité, Les Grecs écrivaient, écrivaient… Leurs textes ont traversé les siècles et depuis qu’Homère a chanté l’Iliade et l’Odyssée, chaque voyage vers la péninsule hellénique prend des allures d’épopée. Le voyageur gâté peut entamer son périple en relisant Henry Miller, Georges Séféris ou Jules Verne, mais point n’est besoin de se replonger dans Eschyle ou Euripide pour se promener au fil des mythes : Il suffit de se laisser glisser sans effort sur les routes embrasées de lumière. Le parfum des citronniers, la fraîcheur de la mer, l’écho des cavalcades des centaures et le soleil qui tape à la verticale sur les temples se chargent du récit.

Femme dans un temple

Daniele Dainelli/CONTRASTO-REA

En pointant vers le nord, passé Volos, port natal du peintre de Chirico et du musicien Vangelis, le Pélion se déroule, pays de vergers glorieux, de coulées d’oliviers et de citadelles où les créatures mythiques, mi-hommes, mi-chevaux galopaient entre nuages et flots. En redescendant au sud vers le Péloponnèse, à l’aplomb du canal de Corinthe, le spectacle des bateaux qui se faufilent dans l’étroite gorge rappelle les escadres romaines, byzantines, vénitiennes ou génoises qui sillonnaient cette mer de la croisée des mondes. Nauplie n’est pas très loin. L’escalade de ses ruelles pavées jusqu’à la citadelle mérite une récompense : la table de Noulis et son sublime Saganaki – fromage de brebis poêlé et arrosé de citron. Souvlakis, mézès, keftedes et baklavas… La table grecque, ruisselante de miel, d’huile d’olive et d’épices semble descendre tout droit de l’Olympe…

poulpe et autres délices

Dagmar Schwelle/LAIF-REA

A Delphes, le site le plus spectaculaire avec sa vue extraordinaire, au temple d’Epidaure de Mycènes où l’on s’amuse comme des enfants de l’extraordinaire acoustique, au discret mais magique théâtre de Dodone en Épire, les ruines résonnent encore des voix des philosophes et des tragiques qui cherchaient le sens de l’universel. Dans l’Antiquité, les Grecs ne se contentaient pas d’écrire, ils parlaient, parlaient… Leurs descendants en ont gardé le goût des discussions enflammées ! Le voyageur gâté écoute et participe. Ces lieux respirent de tous leurs pores l’âpreté de leurs légendes. Le soir, dans la chambre d’un petit hôtel de caractère, d’une étape de charme, d’un boutique-hôtel intime ou d’une adresse déco, ces légendes viendront peupler les rêves.

Santo Maris Oia Luxury Suites & Spa

Santo Maris Oia Luxury Suites & Spa

Les dieux sont partout. Au fond de l’eau cristalline qui vous appelle aux heures les plus chaudes, dans la musique des "panighyri", ces fêtes qui rythment la vie des villages, sous les pierres de la citadelle de Mistra, inattendue et magique, derrière la beauté étourdissante des monastères et des palais abandonnés, à la proue des bateaux qui rentrent au port dans le matin pâle, au détour d’un sentier secret… A chaque étape, le voyageur gâté croise mythes et héros. A Corydallos voici le bandit Procuste qui obligeait les voyageurs à s'allonger sur son lit. Lorsque les gens étaient plus petits, il leur arrachait les jambes, lorsqu'ils étaient plus grands il les tuait en leur coupant la partie qui dépassait. Plus loin, Scirron, assis sur une falaise, avait coutume d'obliger les voyageurs à lui laver les pieds. Une fois ceux-ci accroupis, il les poussait dans la mer où une tortue géante les dévorait… Les hôtes de Voyageurs du Monde sont dispensés de ces épreuves ! Ils peuvent céder en toute quiétude à l’appel de Spetses. L'île aux Jasmins, dont les pieds trempent dans le golfe saronique, explose du charme de ses incroyables maisons d’armateurs. Le lieu idéal pour relire Michel Déon. Lorsque le voyage bute sur la rive sud, avant l'embarquement pour Cythère, les parfums de la Grèce escaladent le ciel, premiers pas vers l'immortalité. L’épaisse  huile d’olive de la Grèce rurale et préservée, goûtée dans la cité médiévale de Monemvasia, se pare de saveurs divines. Quant à la « reine des olives » qui fit la richesse du port de Kalamata, elle ferait fondre de plaisir, avec sa chair ferme et son goût incomparable, n’importe quel mortel. Ne pas goûter l'olive de Kalamata avant de quitter le Péloponnèse serait un pêché. Puni des dieux.

Numéro Printemps-Été 2019

Vacance N°7

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !