Corée du Sud

La Corée du Sud : de vert, de vent et d’eau

La Corée du Sud : de vert, de vent et d’eau

C’est l’arbre de verre qui cache la forêt primaire. Si Séoul est sous les projecteurs, la Corée du Sud reste dans l’ombre de sa capitale futuriste. Une opportunité pour les voyageurs bien inspirés car cette péninsule, grande comme un cinquième de la France, off re bien des trésors.

 

Au cœur de Jongno-gu, quartier historique de Séoul, le visiteur s’incline devant la beauté des toits recourbés du Gyeongbokgung. Derrière sa dimension historique, le plus grand des cinq palais de la dynastie Joseon, révèle l’importance du vent et de l’eau

Jusangjeollidae - Seogwipo - Corée du Sud

Jusangjeollidae - Seogwipo - Corée du Sud - Getty Images/iStockphoto 

Les fondements du feng shui ont ainsi amené les moines à choisir ce site pour ériger l’édifi ce royal : dos à la montagne pour le protéger des courants d’air nordiques, regard vers le sud et le fleuve Han. Si Séoul voit désormais pousser les tours de verre, le premier des dragons asiatiques n’oublie pas ses croyances chamaniques et sa mythologie. Pourtant, si la capitale futuriste tente de préserver des oasis de verdure tel le “jardin secret” du palais Changdeok, et n’hésite pas en recréer (rivière de Cheonggye, Floating Islands de Banpo) ailleurs, la beauté naturelle du pays saute aux yeux. Au centre du pays notamment, sur le lac de Chungju d’où l’on observe les 8 merveilles de Danyang, décor d’estampe qui ne cesse d’inspirer les poètes coréens. Des sites naturels exceptionnels dans lesquels l’homme se rapproche des Cieux. Ainsi, le temple du Beopjusa, l’un des principaux de l’ordre Jogye, et son Bouddha géant perché sur les fl ancs du mont Songni, est une invitation à la méditation.

Temple Bulguksa

Temple Bulguksa - Gyeongju - Corée du Sud - Franck Beloncle/REA 

Exercice sublimé par une nuit sur place, et un réveil aux psaumes des moines. Impression décuplée dans le parc National du mont Gaya plus au sud. Entre le parfum des azalées et le chant du ruisseau courant devant le temple Haeinsa. Un trésor national reconnu comme mémoire universelle par l’UNESCO pour le Tripitaka Koreana, les 80 000 tablettes d’écritures saintes qu’il abrite. À Gyeongju, ancienne capitale du royaume Silla, on fl âne dans une véritable ville-musée avant de partager kimchi et bulgogi, un shot de soju et une nuit dans une maison traditionnelle. Après Busan, grouillant comme les étals de son marché aux poissons, retour aux sources.

 

JEJU : L’ÎLE FOSSILE

L’île de Jeju garde précieusement les derniers hectares de forêt subtropicale qui autrefois couvrait l’Asie de l’Himalaya au Japon. Ainsi, érables sycomores, chênes de Mongolie, styrax japonais déploient leurs branches sur ce royaume volcanique vieux de 800 000 ans. Un cabochon naturel cerclé d’orgues de basalte, taraudé d’exceptionnels tunnels de lave – le plus beau réseau au monde selon l’UNESCO –, et serti de lacs émeraude doublé de cascades. Au pied de celle de Cheonjiyeon (le ciel et la terre reliés) les jeunes mariés ont coutume de rendre hommage à Samda-do, “la terre des trois abondances”. Opulence de roche, du sous-sol aux Dol hareubang, les grands-pères de pierres protégeant les villages, jusqu’aux murets abritant ses vergers d’un autre atout de Jeju : le vent, qui balaie les toits de chaumes et fait danser les rubans de prières. Ultime richesse de l’île : ses femmes. À la fois guérisseuses détenant l’ancestral savoir chamanique, et robustes plongeuses haenyos qui pêchent en apnée jusqu’à 20 mètres. Petit paradis de la randonnée, Jeju cache aussi de belles plages, de sable blanc. Énième surprise off erte contre toutes attentes par ce pays.

Ile de Jeju - Corée du Sud

Ile de Jeju - Corée du Sud - Markus Kirchgessner/LAIF-REA 

 

DES IDÉES POUR PARTIR

AU PAYS DU MATIN CALME

Séoul est une belle introduction contrastant avec le calme et la nature apaisante de la Corée du Sud. Un périple de temples classés en paysages insolites et un fi nal sur l’étonnante île de Jeju.

 

 

Photographie de couverture

JOE RAY - THE NEW YORK TIMES-REDUX-REA

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.