France

L'âme de Paname - Pigalle

L'âme de Paname - Pigalle

Pas toujours facile de faire oublier sa mauvaise réputation. Mais Pigalle en a bel et bien fini de rougir. Nouveau bastion de la jeunesse, toujours un brin rebelle, définitivement créatif et dans l’air du temps, le quartier se rhabille d’idées sages sans jamais oublier son goût pour la nuit à Paris.

 

Il y a encore une vingtaine d’années, l’image de Pigalle et ses alentours ne reflétaient guère mieux que ses lanternes rouges, un quartier sulfureux, voire malfamé. Dix ans plus tard, au cœur de ce carré dessiné par les grands boulevards – Clichy au nord, Haussmann au Sud, le faubourg Poissonnière à l’est et la rue d’Amsterdam à l’ouest –, flottait déjà un parfum de renouveau, les poussettes et les terrasses coquettes remplaçant à vue d’œil silhouettes et enseignes louches.

Quartier de Pigalle

Cassandre Montoriol

Aujourd’hui, les générations Y et Z ont installé leurs QG nocturnes dans cet ancien comptoir du X, qui d’habitude attirait les touristes comme des papillons de nuit. Welcome to SoPi (South of Pigalle), comme l’a rebaptisé en 2008 l’écrivain humoriste américain John Von Sothen, en clin d’œil burlesque à Manhattan. Depuis, la “private joke” a été adoptée par ce quartier nouveau dandy qui loin d’être uniquement noctambule, voit fleurir, ces dernières années, une multitude d’adresses diurnes. Des restaurants qui diffusent le bien-être biologique et locavore, de nouvelles épiceries, une rue des Martyrs qui vénère les commerces de bouche à l’ancienne, des bric-à-brac finement pensés dans lesquels se bousculent les trouvailles chinées un peu partout en France. L’hôtellerie cultive le passé coquin avec classe, les galeries et bars à vins s’invitent à tous les étages – Voyageurs du Monde vous convie d’ailleurs à une dégustation dans un appartement. Bref, un quartier où flotte encore un brin d’effervescence populaire et où l’on se sent définitivement chez soi.

 

Galerie Zeuxis

Curiosité

Cette jeune galerie se visite comme une maison. Les œuvres d’art moderne sont exposées aux murs et au sol de ce grand duplex qui s’ouvre sur une cour arborée typique du 9e. Si vous le souhaitez, vous pouvez repérer les œuvres sur le site et elles seront accrochées rien que pour vous lors de votre visite (livraison internationale).

Galerie Zeuxis

Amelie / Maison d’art Zeuxis

 

La Singulière Brocante

Chiner

Une jolie brocante qui ressemble à celles du sud de la France. En bonne place, des objets et des meubles des années 1940 à 1970 dans une ambiance maison de vacances : tableaux de roses anciennes, tables et chaises en rotin, jolie vaisselle colorée… En sortant, passez voir la Villa Ballu au n°23 de la rue du même nom, une allée bordée d’hôtels particuliers (libre accès la semaine).

 

Musée Gustave-Moreau

Se cultiver

Au cœur de la Nouvelle Athènes, le musée est installé dans la maison familiale du peintre avec un étage réservé aux appartements. Au premier, on découvre l’immense atelier éclairé d’une verrière. Aux murs tableaux, aquarelles et dessins. Majestueux, l’escalier est inoubliable.

 

Rose Market Vintage

Shopping

Le quartier possède de très belles boutiques de mode vintage femme (dont Mamie Blue au 69, rue de Rochechouart). Fraîchement ouverte, cette adresse n'a rien à envier aux labels actuels. Toutes les tendances sont en rayon, du pull Courrèges à la jupe plissée Lanvin.

Café à Pigalle

Paris with me

 

La rue Condorcet

Shopping

La rue Condorcet est LA rue à voir. Notamment au n°65, chez Philippe Model Maison, pour ses objets de décoration chinés un peu partout en France, dont les chaises en rotin Drucker. Au n°59, Ube Ulé et sa jolie sélection de jouets pour enfants. Et au n°57, la boutique de mode vintage, Rétro Chic, à la sélection pointue.

 

Grand Pigalle Hôtel

Passer la nuit

Derrière les portes d’un immeuble typiquement parisien, l’hôtel incarne le renouveau de Pigalle. Dans les chambres, les touches contemporaines répondent à un esprit bohème : moulures, cheminées, papiers peints texturés, lampes en laiton…

Grand Pigalle Hôtel

Grand Pigalle Hotel

 

Bar à Bulles

Prendre un verre

Une bonne idée pour faire une pause loin du tumulte de Pigalle à l’ombre du Moulin-Rouge. Un bar-restaurant avec une grande terrasse surélevée baignée de verdure. Au fond de la cité Véron habitait le poète Jacques Prévert et l’écrivain Boris Vian (on peut visiter sa maison sur demande préalable).

 

L’Hôtel Bienvenue

Pour se poser

Le Bienvenue est le dernier né du trio d’hôtels d’Adrien Gloaguen, comprenant l’Hôtel Panache et l’Hôtel Paradis. On découvre une adresse moderne, branchée et émaillée de références à l’Art Déco.

 

Hôtel Bienvenue

Hôtel Bienvenue

 

Par

MARIE-ANNE BRUSCHI

 

Photographie de couverture

PARIS WITH ME

Numéro Printemps-Été 2019

Vacance N°7

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !